Four céramique: Le guide complet pour bien choisir. – Le Blog du Bol
four ceramique dans un atelier

Four céramique: Le guide complet pour bien choisir.

Le four céramique est l’élément incontournable dans l’atelier du potier. Il existe de nombreux types de four céramique dont les caractéristiques joueront directement sur la cuisson et sur le rendu de vos créations. Comment s’y retrouver pour son premier achat? Vous trouverez ici un maximum d’informations pour vous aider à faire le bon choix pour votre four.

Lorsque j’ai acheté mon premier four, j’ai eu beaucoup de mal à avoir les réponses à mes interrogations. L’achat d’un four est un gros investissement et on a vraiment besoin d’être rassuré dans notre démarche. C’est pourquoi je vous ai rédigé un article le plus complet possible sur le sujet, à l’image du Guide pour choisir son tour de potier.

Sommaire:


Le four céramique: les caractéristiques importantes.

Détails du four céramique électrique

La température de cuisson

La température du four céramique électrique est sa caractéristique principale. Elle va déterminer quelle argile de poterie vous serez en mesure de cuire. Il est important d’avoir une température maximale supérieure à la température qui vous sera nécessaire.

On peut distinguer deux catégories de four céramique en fonction de la température:

  • Les fours basse température, autour de 1100°C, sont adapté à la cuisson de la faïence, la peinture sur porcelaine et le raku.
  • Les fours haute température, autour de 1320°C, sont adaptés à la cuisson du grès et de la porcelaine.

Le volume intérieur du four céramique

On trouve des fours céramiques d’un volume interne de 15L jusqu’à 2000L. Le choix est large.

La question du volume se pose sous deux angles:

  • Quelle est la taille de vos poteries?

La cuisson de sculpture nécessite souvent de grands espaces et pose parfois de vrais casse-têtes pour gérer l’espace. A contrario, cuire une tasse de café ne nécessite pas beaucoup d’espace…

  • Quelle cadence de production / cuisson allez-vous suivre?

Un céramiste amateur aura tendance à produire moins et en général, on aime cuire rapidement nos pièces. Un four de taille réduite semble plus approprié.

Un céramiste professionnel produit plus, parfois en grande série. Les cuissons sont nombreuses. Avoir un four à grand volume est un avantage.

Si vous souhaitez donner des cours de poterie, n’oubliez pas que votre four céramique vous permettra de cuire les poteries de vos élèves avec vos propres créations.

Personnellement, mes créations sont des pièces utilitaires (bol, assiette, vase, etc..) et j’ai un four de 80L. Je réalise en moyenne 2 cuissons par semaine en y intégrant les pièces réalisés par mes élèves. En moyenne, j’enfourne une douzaine de pièces par cuisson. J’ai également un mini four de 12L qui me sert pour des tests d’émaux et pour de petites pièces.

La plupart des ateliers de potier dans lesquels j’ai suivi des formations sont équipés de fours d’un volume entre 100L et 200L. Si c’est pour un usage personnel, je pense qu’un four proche de 100L est adapté car il vous permettra de cuire régulièrement.

L’énergie du four (gaz, électricité, bois)

Il existe 3 types d’énergie pour alimenter le four céramique: le gaz, l’électricité et le bois.

Le four céramique électrique

Le four céramique électrique est le choix majoritaire aujourd’hui dans les ateliers de poterie. La température monte grâce à des résistances et des sondes permettent à un programmateur de suivre la courbe de cuisson demandée par le céramiste.

Il cuit les poteries dans une atmosphère oxydante. L’atmosphère oxydante signifie que l’atmosphère de la chambre de cuisson contient de l’oxygène pendant toute la durée de cuisson.

Pour le four électrique, les points importants sont les suivants:

  • Il est plus facile à maitriser car équipé d’un programmateur.
  • Il nécessite moins de précautions d’usage que les autres fours. La ventilation est tout de même indispensable.
  • Il est adapté à des ateliers en zone urbaine, contrairement aux installations à gaz qui sont parfois interdites.
  • Les couleurs obtenues sont plus vives mais la palette est plus restreinte.
  • Les conditions de cuisson sont facilement reproductibles et par conséquent les couleurs le sont aussi.
  • Ils sont disponibles à basse et à haute température.
  • L’installation électrique de la maison doit être adapté au four.
  • Ils peuvent être alimentés en monophasé ou en triphasé. Vérifiez votre installation!
four céramique électrique
Four céramique électrique
Le four céramique à gaz

Le four céramique à gaz reste un four privilégié pour de nombreux céramistes. Le gaz issu d’une bouteille ou du gaz de ville est brulé puis la chaleur est diffusée dans la chambre de cuisson du four. Il est possible de fournir plus ou moins d’oxygène aux bruleurs ce qui permet de créer une réduction. L’attachement des céramistes au gaz vient de la possibilité de cuire dans cette atmosphère réductrice. L’atmosphère réductrice signifie que l’atmosphère de cuisson est privé d’oxygène pendant une partie du cycle. Cette phase de réduction a lieu proche de la température maximale et dans la phase de refroidissement. Le résultat de cette phase particulière de cuisson est une altération subtile et non reproductible des couleurs. L’intérêt pour le four à gaz vient de là.

  • La palette des couleurs est sans limites.
  • La magie de l’ouverture du four est décuplée.
  • Ils cuisent à haute température.
  • Pas de programmateur en général donc la cuisson est gérée de façon manuelle. Présence d’un cuistot obligatoire pendant les points clés de la cuisson.
  • En intérieur, nécessite des précautions d’installations importantes, en particulier la ventilation, et le respect des règlementations locales.
  • Les cuissons sont plus rapides.
  • Peu d’entretien et excellente durée de vie.
Four céramique à gaz
Le four céramique à bois

La cuisson dans les fours à bois est une pratique traditionnelle qui peut se dérouler de biens des façons. Bien évidemment, ces techniques demandent une expérience et des conditions particulières. La présence des flammes crée une atmosphère réductrice.

  • Les fours à bois doivent être construits par vos soins.
  • Ils sont difficiles à maîtriser et demande une présence de bout en bout.
  • Les résultats sont imprévisibles et illimités.
  • Construire un four à bois nécessite des compétences.
  • Évidemment, mieux vaut être en extérieur! 😉
four céramqiue à bois
Four céramqiue à bois – Poterie des grands bois

Le type d’enfournement

Il existe deux types d’ouverture de porte pour four céramique : l’ouverture par dessus pour le four à chargement vertical et l’ouverture par la face avant pour le four à chargement frontal.

Le four à chargement vertical
  • Il sont en général moins chers que les fours à chargement frontal.
  • La température est homogène dans le four car les résistances font le tour de la chambre de cuisson.
  • Le positionnement des pièces se fait facilement car le point de vue est idéal.
  • Les plaques d’enfournement se positionnent facilement.
  • Certains modèles sont évolutifs. On peut acheter une “rallonge” de la chambre de cuisson pour l’allonger et ainsi augmenter la capacité volumique du four.
  • Ils sont plus petits mais surtout beaucoup plus légers que les fours à chargement frontal.
La four à chargement frontal
  • Ils sont plus chers.
  • Ils est plus pratique de manipuler les pièces car la position du corps est confortable. Idéal pour manipuler du poids ou si vous avez des problèmes de dos.
  • Le positionnement des pièces est plus minutieux car la visibilité est réduite.
  • Le positionnement des plaques d’enfournement est également plus difficile.
  • Ils sont plus volumineux et plus lourds.
  • La répartition de la chaleur n’est pas parfaite si votre four n’est pas équipé de résistance sur les 4 faces de la chambre (donc aussi sur la porte).
  • Consommation réduite car les propriétés isolantes de la structure sont meilleures.
four céramique électrique avec porte sur la face avant
Four à chargement frontal

four céramique électrique avec porte sur le dessus
Four à chargement vertical

Le programmateur

Aujourd’hui, la plupart des fours pour céramique commercialisés sont équipés d’un programmateur. Il vous permettra de gérer les phases de cuisson (augmentation des températures, palier, durée) et de mémoriser ces différents profils pour les réutiliser. Par exemple, vous pouvez enregistrer un programme pour la cuisson du biscuit et un programme différent pour la cuisson finale de la pièce émaillée.

En général, on a besoin de 2 programmes pour un type de terre. Ces programmes sont le plus souvent constitués de 3 segments différents, c’est à dire 3 périodes de cuisson configurées différemment. Les fours électriques actuels sont proposées avec des programmateurs proposant plus de 20 segments. Excepté pour certaines techniques spécifiques, tous ces segments ne sont pas nécessaires.

Les marques de four céramique

En France, vous trouverez principalement des fours des marques suivantes:

  • ROHDE: fabrication allemande. Tous types de fours.
  • NABERTHERM: fabrication allemande. Tous types de fours.
  • ISUNI. fabrication espagnole. Tous types de fours.
  • ENITHERM. fabrication française. Four électrique basse température.

Les fours ROHDE et NABERTHERM sont un cran au dessus en terme de prix. Tous leurs fours sont en acier Inox contrairement aux autres marques qui proposent des fours en acier avec peinture epoxy. Les fours ROHDE et NABERTHERM résisteront mieux à l’humidité de votre atelier ou à l’humidité qui s’évacue de vos pièce. Sur le reste, je ne suis plus assez compétente techniquement pour faire des différences entre les marques…


Cas particulier: le four Raku

Le Raku, c’est quoi?

Le Raku est une technique ancestrale de cuisson japonaise. La pièce incandescente en grès chamotté est retirée du four pour être exposée à des flammes, de la fumée, de l’eau, des matières organiques comme de la sciure ou plusieurs de ces éléments en même temps. La pièce subit ainsi un choc thermique et des phases d’oxydoréduction qui provoque des altération de l’émaillage. On obtient ainsi des dégradés de couleurs métallisées, des effets dus à l’enfumage et des craquelures. Par les variations infinis des paramètres de ces procédés, les pièces Raku sont uniques.

céramique Raku
Céramique Raku – Richard Brandt

Le four Raku

Les fours céramiques Raku ont des particularités propre à cette méthode:

  • Ils sont en général petits, volume maximum de 100L.
  • Ceux sont des fours basse température.
  • Ils offrent un accès rapide à la pièce pour pouvoir la retirer aisément avec des pinces.
  • Ils ont la particularité de monter rapidement en température car la cuisson Raku se fait sur des cycles courts.
  • Longtemps pratiqué avec des fours à gaz, le Raku est aujourd’hui réalisable sur de petits fours électriques.
  • Il est possible de fabriquer soi même un four Raku, les fabricants propose les éléments pour.

La question des prix.

Concernant les prix et si vous avez lu attentivement les informations précédentes, une question se pose. Pourquoi les fours à chargement vertical sont moins chers alors qu’ils semblent avoir plus d’avantages pour le céramiste?

Prenons un exemple avec des fours à grès de la marque ROHDE. Le four vertical TE100S de 100L en alimentation 230V monophasé et programmateur TC304 coûte 3660€. Le four frontal équivalent coûte 5088€. Sacré écart! Le seul aspect “confortable pour le dos” justifie-t-il plus de 1400€ d’écart? Non.

La différence de prix s’explique par la qualité des composants. En effet, les éléments de la “carcasse” et leur assemblage sont plus solides et de meilleure qualité sur les fours frontaux. Les réfractaires utilisés sont souvent les mêmes mais les fours frontaux ont une isolation supérieure. D’ailleurs, pendant une cuisson, on peut constater que les frontaux sont moins chauds au toucher que les verticaux.

La conséquence principale de cette isolation est la consommation et donc la facture énergétique. Si je garde mon exemple, on peut constater que le four vertical a une puissance de 9kW. Le frontal a une puissance de 7kW pour les mêmes caractéristiques.

Il existe également des fours frontaux qui proposent des protections pour leurs résistances, doublant ainsi leur durée de vie.

Les fours frontaux sont donc destinés aux professionnels pour une utilisation intensive. On investit plus pour diminuer les frais de fonctionnement et avoir une meilleure durée de vie.

Les fours verticaux sont prévus pour des usages moins intensifs. Leur “carcasse”” est moins épaisse et chauffe davantage. Réaliser des cuissons tous les jours pourrait causer leur usure prématurée.

Vous aimez les articles du Bol? Pour ne pas rater le prochain, suivez nous sur Facebook!

L’atelier: points à vérifier avant l’installation du four.

La pièce qui va accueillir votre four doit répondre à certains critères pour vous assurez un fonctionnement en toute sécurité et une utilisation confortable.

atelier four céramique
Mon petit four chéri dans mon ancien atelier

Volume extérieur du four

Concernant le volume extérieur, il s’agit simplement de bien mesurer l’espace dont vous disposez dans votre atelier. Laissez au minimum 30cm entre votre four et le mur le plus proche. N’installer pas une étagère au dessus de votre four. N’oubliez pas de prendre en compte le débattement de la porte du four dans le cas d’une ouverture sur la face avant. L’accès au four doit être pratique et dégagé. Pensez également à prendre les dimensions des ouvertures de la pièce pour vous assurer de pouvoir faire rentrer votre four. 😉

Si vous disposez d’un espace extérieur couvert, vous pouvez envisager l’installation d’un four à gaz ou la construction d’un four à bois. Le four électrique, plus sensible à l’humidité, doit être installé en intérieur.

Le poids du four céramique

Les fours sont de beaux bébés! Pour des fours verticaux de 80L, on est déjà au dessus de 100kg! Pour les frontaux de plus 100L, la barre des 200kg est vite franchie. Il faut donc en tenir compte dans votre installation. Songez à organiser le transport du four en vous assurant d’avoir un véhicule adapté si la livraison n’est pas possible. Le déplacement doit aussi être réfléchi en amont pour éviter de prendre le risque d’une chute du four.

L’aération de l’atelier

Quelle que soit l’énergie de votre la ventilation de votre atelier est indispensable!

Pour le four céramique électrique, il est important d’aérer votre pièce en ouvrant les fenêtres pour créer un courant d’air pendant la cuisson. Prenez cette contrainte en compte pour positionner votre four dans la pièce. En effet, des émanations de gaz toxiques ont lieu pendant les cuissons. Si votre pièce se ventile mal naturellement de part sa forme ou sa taille, il est conseillé d’installer une VMC.

Pour le four céramique à gaz, la pose d’un conduit d’aération est obligatoire Il s’agit d’un conduit similaire à un conduit d’évacuation de fumée d’un poêle à bois par exemple. On s’assurera de respecter les mêmes règles d’installation pour avoir le meilleur tirage possible: éviter les coudes, le tuyau doit émerger au faitage avec une longueur d’au moins 1.5m.


Quel four céramique pour les débutants?

Pour tous les céramistes expérimentés, votre expérience et vos habitudes vous guideront vers le bon choix pour l’achat de votre four. Mon avis importe peu.

Pour les céramistes débutants qui souhaitent s’équiper et accéder à l’autonomie dans leur pratique de la céramique, je me mouille et vous donne mon avis.

choisir son four ceramique

Le four idéal du céramiste lambda

Dans l’idéal, c’est à dire si vous avez un budget pas trop serré, je vous conseillerais:

  • Un four céramique haute température car qui peut le plus, peut le moins. 😉
  • Un volume de 80L me parait très bien pour les semi-professionnels, profs de petits groupes ou passionné du weekend acharné.
  • Un four céramique électrique pour la facilité d’utilisation.
  • Un four à chargement vertical pour des question de budget.
  • Ne vous laisser pas entraîner dans la course aux performances sur les programmateurs.
  • Concernant la marque, je n’en sais rien.

Évidemment, si vous réalisez des statues de 2m en faïence, si vous êtes amoureux de la cuisson en oxydoréduction, si vous voulez ouvrir une usine de céramique ou que vous avez de gros problèmes de dos, ces conseils ne vous concerne pas. Mais j’ai remarqué que pour la plupart des amateurs de céramique, un four de ce type est un excellent outil pour s’adonner à leur passion.

Les solutions alternatives

Si votre budget ne vous permet pas de vous offrir un four pour votre activité, ne perdez pas espoir! Il existe un moyen de cuire vos poteries: trouver un céramiste disposé à vous laisser cuire dans son four. Il faudra payer pour la cuisson mais c’est une pratique courante. Inscrivez vous sur le groupe Facebook « Ou cuire ses poteries? / Louer son four de potier » ou consultez la carte des fours de potier.

Autre solution alternative pour petit budget: la location de four céramique. Si vous hésitez à acheter un four car vous n’êtes pas certains de l’utiliser suffisamment, si vous doutez de votre capacité à vous libérer du temps pour pratiquer la céramique, la solution de la location est pour vous!


Acheter un four céramique d’occasion

Une super idée pour économiser est d’acheter votre four céramique d’occasion. On peut trouver des annonces sur internet régulièrement mais vous ne trouverez probablement pas le four de vos rêves, il faut saisir les bonnes occasions. Donc assurez vous bien des caractéristiques vues précédemment pour ne pas avoir de surprises une fois le four d’occasion installé dans votre atelier.

Bien souvent, les fours céramiques d’occasion sont vieux et ont pas mal de cuissons derrière eux. Il est rare de trouver du “comme neuf”. Vous tomberez probablement sur des fours électriques utilisant des programmateurs qui ne sont plus commercialisés, fonctionnant avec des cônes ou même des fours électriques sans programmateur.

Pensez bien à l’avance à votre organisation pour déplacer le four autant sur la route que dans votre atelier.

Les points à contrôler

Concernant les fours électriques, pensez à jeter un œil sur les éléments suivant:

  • Les résistances, qui sont des pièces d’usure à remplacer toutes les 100 à 150 cuissons. Pour les tester, vous pouvez demander une cuisson “test” au vendeur. Il s’agit de faire une cuisson à 400°C en plaçant un bout de papier sous chacune des résistances. Si le papier est intact après cuisson, la résistance ne fonctionne plus. Cette cuisson vous permettra de tester la sonde de température et le programmateur au passage. Le prix des résistances est compris entre 35 € et 50€.
  • la sonde de température ou canne pyrométrique. C’est un élément assez fragile sur les anciens fours car peu protégé et donc susceptible de prendre des chocs dans les transports. Leur prix est compris entre 40€ et 200€.
  • Les parois internes du four. Ceux sont des matériaux réfractaires. On trouve soit des briques réfractaires qui ont une excellente durée de vie, soit des fibres céramiques qu’il faut changer tous les 10 ans. Ces fibres sont très toxiques lors de leur manipulation. Leur prix n’est pas négligeable, tout dépend de la surface à changer.

Ou trouver un four céramique d’occasion?


Informations sur l’installation d’un four céramique électrique

Alimentation monophasée ou triphasée?

Votre four électrique a besoin d’une puissance électrique pour pouvoir fonctionner correctement. Cette puissance est indiqué sur la fiche technique du four. Elle est exprimée en kW.

Il existe deux types d’installation électrique en France: le monophasé et le triphasé. Une installation monophasé (220V) délivre un courant d’une puissance maximale de 12kW. C’est l’installation standard pour les logements d’habitation. Une installation triphasé (400V TRI) délivre un courant d’une puissance maximale de 36kW. Aujourd’hui ce type d’installation est réservée aux locaux professionnels et peut se trouver dans certains logements anciens.

Vous l’avez compris: pour tout four électrique d’une puissance supérieure à 12kW, il vous faudra une installation triphasé.

Quel abonnement électrique?

Vous avez donc de grande chance d’avoir une installation monophasé. Pour vous donner une idée, mon four ISUNI de 80L a besoin de 8 kW. C’est un modèle ancien que j’ai acheté d’occasion. Les fours cylindriques ROHDES de 130L ont besoin de 9kW. Vous pouvez donc vous équiper d’un four au volume confortable sans avoir à changer d’installation électrique.

Une remarque importante: en monophasé, la plupart des foyers ont un contrat avec EDF pour 9kW mais il existe des contrats à 3kW et 6kW. Cela signifie que si, à un moment, votre consommation totale du foyer dépasse 9kW, le compteur disjonctera. En gros, si vous allumez votre four de 8kW avec vos radiateurs et que vous cuisinez avec vos plaques induction, ça disjoncte. Il est possible de repousser la limite à 12kW en modifiant votre contrat EDF mais l’abonnement augmente en conséquence. Renseigner vous sur ce détail important ou consultez votre compteur Linky, l’information est accessible.

Adapter l’installation à mon four électrique

Il est donc possible d’adapter votre abonnement pour aller jusqu’à 12kW en monophasé.

Il est aussi possible d’adapter un four triphasé en monophasé mais cela nécessite des compétences électriques et vous risquez de manquer de puissance.

Raccorder le four à mon installation

Votre four céramique électrique doit être raccordé directement à votre compteur par un câble dédié. Les normes de sécurité vous l’impose.

En dessous de 4kW, votre four peut être branché sur une prise électrique dédié à un équipement unique comme les prises de radiateur ou d’appareils électroménagers. La section des câble est de 2.5mm² et elles sont raccordées directement au compteur. Les autres prises électriques de la maison font partie de circuits partagés, il ne faut pas brancher votre four sur ces prises.

Au dessus de 4kw, votre four doit être branché sur du câble de 6mm² de section et raccordé directement au compteur. Cela peut demandé l’intervention d’un électricien ou d’un mari bricoleur.

Privilégiez une position du four la plus proche du compteur pour raccourcir la longueur du fil et éviter des pertes énergétiques. Vous réduirez également le coût de l’installation.


Avoir un four céramique à la maison, qu’est ce que ça coûte?

Cuire ses pièces dans son atelier à la maison représente un budget non négligeable. Voici les différents frais à connaître pour ne pas avoir de surprise.

coût four électrique

Coût de la cuisson

Voici un calcul qui vous donnera une idée assez précise. Prenons l’exemple de mon four ISUNI de 8kW.

Ce four consomme 8kW par heure à plein régime de chauffe. Mon four chauffe en moyenne pendant 10h mais pas constamment à plein régime. On considère que le four chauffe sur l’ensemble des 10h à 60% de son régime maximal.

Je consomme 8*10*0.7= 56kW par cuisson. Le prix de mon kW en heure creuse est de 0.13€ car je cuit la nuit. Une cuisson me coûte en moyenne 7.28€.

Je fais 1.5 cuissons par semaine, soit 6 cuissons par mois. Mon budget mensuel de cuisson est de 43.68€.

Le matériel d’enfournement

Ce matériel n’est pas systématiquement fourni avec un four neuf. Il peut être à remplacer sur le four céramique d’occasion. Compter entre 80€ et 150€ pour vous rééquiper selon le modèle de four.

L’entretien

Sans problème inattendu, l’entretien du four électrique consistera à changer les résistances toutes les 100 à 150 cuissons, en théorie. Une résistance coûte entre 35€ et 50€ l’unité et il faudra toutes les changer!

Il faudra passer de l’engobe protecteur régulièrement sur vos plaques de cuisson. Une dizaine d’euros pour protéger vos plaques.

Comment amortir ces frais?

Il existe un moyen d’amortir vos frais de cuisson et d’entretien. Vous pouvez louer votre four céramique à d’autres céramistes autour de chez vous. Il ne s’agit pas de leur prêter le four mais plutôt de leur laisser l’accès afin qu’il cuise leurs pièces sous votre contrôle. Un système de partage astucieux qui permet à d’autres de pratiquer la céramique.

Vous pouvez vous inscrire au groupe Facebook « Ou cuire ses poteries? / Louer son four de potier » ou remplir directement le formulaire pour louer votre four céramique.


Les risques liés au four céramique

  • Risques d’incendie. Faites contrôler votre installation électrique ou votre circuit de gaz. Ne laisser jamais traîner d’objet sur votre four.
  • Risques d’intoxication. Aérer votre local conformément à votre installation.
  • Risques de brûlure. Les températures obtenues dans ce type de fours ne pardonnent pas.Tenez les enfants hors de portée lors des cuissons.
  • Risques d’explosion des pièces et de détérioration de votre four. Respectez les règles d’enfournement, de séchage, d’émaillage et assurez-vous de maîtriser les bases de la céramique avant de vous lancer dans vos propres expériences à la maison.

Après ces mises en garde de rigueur, je tenez à vous donner mon ressenti. Avoir un four céramique à la maison a été pour moi un véritable cap dans mon parcours dans le monde de la céramique. C’est un véritable bonheur de ne plus dépendre de quelqu’un pour s’offrir ce petit frisson que l’on ressent tous en ouvrant la porte du four pour découvrir nos dernières créations.

Pour la suite, je vous prépare un article complet sur l’utilisation du four céramique, pour être informé de sa mise en ligne, abonnez vous à la newsletter. Je vous souhaite à tous un grand plaisir avec votre futur four.😁

four céramique caricature dessin

Passionnée du tournage de poterie, je me suis donné un objectif : vivre de ma passion! Ce blog a pour but de partager avec vous mes recherches, mes réalisations, mes échecs et mes réussites. Bienvenue!

4 comments On Four céramique: Le guide complet pour bien choisir.

Laisser un commentaire:

Votre email ne sera pas publié sur le site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.