Vendre ses créations en boutique

Un sujet passionnant abordé dans le 9 ème Café Poterie : vendre ses créations dans des boutiques. C’est une alternative répandue chez les céramistes qui soulève pas mal questions. Pour y répondre, le Café Poterie accueille deux céramistes ayant l’expérience de ce type de partenariat et une boutique parisienne qui propose des pièces de céramiste. En seconde partie, nous parlerons du prix de nos créations céramiques : comment fixer un juste prix ?

Les invitées

Éloïse Dubois

Éloïse est une céramiste française résidant en Dordogne. Elle enseigne la céramique dans l’Ecole des Arts et de Design des Pyrénées. Son univers se caractérise par les couleurs brutes de la porcelaine et du grès alliées à des formes fines et originales. Éloïse propose ses créations à la vente directe sur son eshop et travaille avec plusieurs boutiques en France. Elle a été une des premières à aborder ouvertement le sujet des prix sur les réseaux sociaux, sujet abordé dans cette émission.

Kim Verbeke

Kim vit en Belgique. Ses créations en grès mettent en avant la texture si particulière de cette argile. Ses formes épurées alliées à une recherche d’un caractère primitif fondent un univers évocateur de la nature et des éléments. Une céramiste authentique qui nous fait un retour d’expérience sincère sur la vente de ses créations.

La boutique Klin d’oeil

Klin d’œil est une boutique parisienne située dans le 11e arrondissement. Elle a été créée en 2016 par 2 sœurs Emilie et Virginie, auxquelles se sont greffées Hélène et Laure. Gérée par ces 4 jeunes femmes passionnées par l’art et la création, Klin d’œil est une boutique-galerie qui regroupe les créations de dizaines d’artistes dans des domaines très différents comme la céramique, l’illustration, les bijoux ou la déco. Mais ce n’est pas seulement un espace dédié aux créations en tout genre, c’est aussi une agence de com’ et un café ! Une boutique à découvrir de toute urgence sur Paris ou sur la boutique en ligne Klin d’œil.

Vendre en boutique : quelques chiffres…

En amont de cette émission, nous avons proposé un petit sondage sur les réseaux sociaux pour recueillir quelques chiffres sur le sujet auprès de céramistes professionnels. Les participants étaient au nombre de 75, et nous en les remercions, ce qui ne donne pas à ce sondage de réelle valeur statistique mais nous donne quelques indicateurs à peu près fiable des tendances.

Les principales observations de ces résultats

  • Les évènements “physiques” restent incontournables dans l’écosystème céramique. En effet, 77% des céramistes vendent leurs pièces sur des marchés, des expos ou des salons et c’est à ces occasions que les propriétaires des boutiques viennent à leur rencontre.
  • Les réseaux sociaux confirment leur importance croissante dans l’écosystème. Ils servent d’outil de communication actif vers les boutiques pour 40% des céramistes mais également passif en servant de vitrine du céramiste pour les boutiques à la recherche de créateurs.
  • On constate que 64% des céramistes interrogés vendent leurs créations au même prix que les boutiques. Nous abordons ce sujet dans l’émission avec les invités.
  • Le taux moyen de commission des boutiques se situe visiblement à 30%. Évidemment, ces taux sont fonction des charges qui pèsent sur les boutiques et sur les prix de vente des pièces.

Parlons-en dans le Café Poterie !

Sommaire de la vidéo

  • 00:00 Carte de la céramique francophone : Le Dégourdi
  • 01:31 Présentation des invités
  • 03:50 Les différents canaux de vente pour les céramistes
  • 05:40 Avantages de vendre en boutique
  • 08:35 Comment Klin d’œil sélectionne ses créateurs ? Comment boutiques et céramistes prennent-ils contact ?
  • 20:25 Comment la boutique Klin d’œil communique sur l’univers des créateurs ?
  • 24:35 Comment fonctionne Klin d’œil en terme de stock ?
  • 25:40 Les problèmes liés aux photos des objets sur Internet
  • 31:11 Comment Klin d’œil gère les invendus ?
  • 32:30 Comment Kim et Éloïse organisent leur production ?
  • 37:50 Avoir une boutique – atelier
  • 41:15 Travailler avec des restaurateurs
  • 46:20 Les pièces en céramique sont-elles chères ? La question du prix.
  • 57:44 Vidéo de Constantin Hays sur le calcul du prix des pièces d’un céramiste.
  • 01:00:30 Vidéo de Juliette Vivien sur le calcul de ses prix
  • 01:09:20 Comment Kim calcule ses prix ?
  • 01:15:44 Le taux de commission des boutiques
  • 01:18:24 Politique de prix dans le couple céramiste / boutique ?
  • 01:27:09 La communication du céramiste
  • 01:29:12 Les inspirations de nos invités

Bonne émission ! Pour nous soutenir, n’oublie pas de t’abonner à la chaîne Youtube.

Si ce type d’échange te plaît, consulte les interviews et émissions précédentes.

La question du prix de nos créations

Lorsque nous décidons de vendre nos premières pièces, la question épineuse du calcul de nos prix vient nous titiller. Comment bien estimer  le prix de nos céramiques ? Comment gagner suffisamment sa vie pour vivre et non survivre de sa passion ?

Moi, je suis très nulle pour fixer mes prix. J’ai eu beaucoup de déconvenues à mes débuts, car comme me disais une amie “plus je vendais, plus je perdais”. Entre les commissions retenues par les boutiques, le tarif des matières premières et des cuissons, je ne m’y suis pas du tout retrouvé. J’ai donc enlevé mes pièces des lieux où je les proposais pour réfléchir tranquillement à cette question de prix.

Témoignage de céramistes

Pour parler des prix, qui mieux que des céramistes expérimentés pour vous en parler ? 3 céramistes ont accepté de jouer le jeu en parlant du calcul de leurs tarifs. Vous pourrez y retrouver la talentueuse Eloise Dubois qui m’a mis la puce à l’oreille sur ce sujet grâce à son post Instagram , l’excellente Juliette Vivien , et l’incontournable duo Marion Graux & Constantin Hays.

Constantin Hays & Marion Graux

Découvre l’univers de Marion Graux et Constantin Hays sur leur site.

Juliette Vivien

Découvre l’univers de Juliette Vivien sur son site.

Éloise Dubois

Découvre l’univers d’ Éloïse Dubois sur son site.

Quelles sont les charges à prendre en compte pour le calcul des prix ?

Chacun est libre de calculer le prix des pièces en fonction des critères qu’il veut. Les points relevés ci-dessous sont tous les facteurs que l’on peut prendre en charge dans le calcul du prix. Mais à chacun de se faire son propre calcul !

  • Les matières premières

En céramique nous avons 2 grandes matières premières: la terre et l’émail. Il est facile d’estimer le coût de la terre en multipliant le poids par le tarif de la terre. Pour l’émail, ce sera plus une estimation, car il est difficile de jauger la quantité dans un émail trempé

  • Le temps passé – le taux horaire

Il est bon d’avoir une estimation du temps passé à réaliser sa pièce de A à Z et de lui appliquer le taux horaire que nous nous sommes fixés.

Le taux horaire est subjectif. Il dépend toutefois de la renommée du céramiste.

  • Pourcentage casse

Dans l’industrie, on implémente un pourcentage de perte au prix. En céramique c’est  pareil, nous pourrions implémenter un pourcentage de casse, fissures et loupés en tout genre au tarif de nos pièces.

  • Temps passé à la communication 

Passer du temps à prendre des photos de ses pièces, communiquer sur son site ou sur les réseaux sociaux. Amener ses pièces en boutique, vendre sur les marchés. Tout cela demande du temps de travail et donc de rémunération.

  • Tarif cuisson

Le tarif d’une cuisson n’est pas le même pour la faïence ou pour le grès, pour le dégourdi ou pour la cuisson finale. Il est bon d’estimer le coût de sa cuisson une bonne fois pour toute. On estimera ensuite le coût de la cuisson par pièce. Dans un four, on pourra mettre beaucoup plus de bols que d’assiettes par exemple pour l’émaillage. Il faudra donc avoir en tête le coût approximatif de chaque cuisson pour chaque type de pièce.

  • Charges fixes

Location du local, électricité, eau, internet, … Ceux sont toute les charges fixes que nous retrouvons dans notre activité quotidienne.

  • Packaging

Si nous envoyons nous-même nos pièces via la poste, l’emballage doit être vraiment bien pensé. Les pièces céramiques étant fragiles, l’emballage doit être efficace afin de ne pas subir les aléas des casses de pièces dans les transports !!

  • Commission des boutiques

Si vous voulez vendre en boutique, sachez que chaque boutique prendra un pourcentage sur le prix de vos pièces ou vous achètera les pièces au prix professionnel, plus bas que le prix public. 

  • Pour les pièces sur mesure

Il faut intégrer le temps passé à la réflexion de cette pièce et la démarche créative qui l’accompagne.

  • Comparer avec les tarifs qui se pratiquent à côté de toi

Il est vrai que le lieu géographique peut aussi impacter le tarif. Il est bon de se comparer à d’autres céramistes à proximité de chez toi pour ne pas plomber le marché avec des tarifs trop bas, ni à t’autosaboter avec tes tarifs carrément trop hauts. Ces coups d’oeil t’aident à réajuster.


J’espère que cet article complet sur la vente en boutique et la fixation des prix t’aidera si tu es dans une démarche de commercialisation ou si tu es en réflexion sur ce sujet.

Je te donne ces conseils, mais moi-même j’ai beaucoup de mal à fixer mes prix sans me brader. Encore cette fameuse confiance en moi que je dois travailler !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.