sexe mp4 xnxx
LE BLOG DU BOL
BIENVENUE SUR
LE BLOG DU BOL
Un lieu de partage bienveillant pour t’accompagner
dans ton parcours vers la céramique.

Un lieu de partage bienveillant pour t'accompagner dans ton parcours vers la céramique.

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Tournasser avec un mandrin

Aujourd’hui, dans ce billet, je te parle des mandrins. C’est un mot qui fait peur à beaucoup de potiers débutants et je voulais ici le démystifier. Pour ma part, je n’aime pas tournasser sur un mandrin, mais sans eux, je ne pourrais pas tournasser de bouteilles, de soliflores et j’abîmerais certaines lèvres fragiles. Tout ce versant de la poterie me serait inaccessible…. Donc petit à petit, j’ai appris à les apprivoiser, et c’est ce que tu vas faire toi aussi 😉

1 – Qu’est-ce qu’un mandrin?

“Partie d’une machine rotative assurant la fixation d’un outil”.

wikipédia

Pour un potier, un mandrin est un objet qui nous sert à maintenir nos pièces sur le tour pour les tournasser. Toutes les pièces ne doivent pas être tournassées. Il y a 2 types de pièces qui nécessitent d’utiliser un maintien :

  • Les pièces qui ont un col qui se referme. Comme les bouteilles par exemple. En effet on ne peut pas les poser sur le col pour tournasser la base.
  • Les pièces qui ont une lèvre trop fine ou avec un emboîtement. Le fait de les placer directement sur la girelle lors du tournassage pourrait les abîmer.

2 – Qu’est-ce qui peut servir de mandrin ?

Tout peut servir de mandrin à partir du moment où cet objet est bien circulaire.

  • Utiliser des objets du quotidien :

Des boîtes de conserve peuvent servir de mandrin. De même que des pots en plastique solide. Les pots transparents ont l’avantage que nous puissions voir à travers et nous aider des cercles sur la girelle pour les centrer !  Il peut être bon de s’en réserver de plusieurs tailles différentes afin qu’ils puissent être utilisés pour toutes les pièces.

  • Un mandrin en argile :

On peut aussi très facilement se fabriquer des mandrins en argile. Le fait de se fabriquer nos propres mandrins permet d’avoir des mandrins avec les bonnes proportions pour les pièces à tournasser. De plus, lorsqu’on se fabrique nos mandrins on peut les réaliser avec des cols évasés pour mieux tenir nos pièces.

[rev_slider alias= »highlight-carousel1″ slidertitle= »Tournage »][/rev_slider]

3 – Se fabriquer un mandrin en argile :

Se fabriquer un mandrin en argile n’est pas très compliqué et les finitions n’ont pas à être très soignées.

Cependant, il faut vérifier que le mandrin soit bien horizontal et bien équilibré afin que cela ne décentre pas les pièces à tournasser !

  • Le forme du mandrin
Les 2 formes principales de mandrin

En général, on utilise 2 types de mandrins :

  • Le premier est un cylindre avec un col ouvert pour accueillir les bouteilles et toutes les pièces avec un col qui se referme.
  • La seconde est une forme en pyramide (cf vidéo de Simon Leach).

Mais le principe du mandrin est de s’adapter à toutes les pièces. Certains réalisent aussi des mandrins galettes pour tournasser plus facilement les assiettes.

  • Quel poids de terre prendre ?

Il n’y a pas de poids de terre prédéfini. Cela dépend de la hauteur et du diamètre du mandrin que tu veux réaliser. Cela n’est pas grave si ton mandrin a des parois épaisses. Il vaut mieux avoir un mandrin rustique mais bien solide qu’un mandrin fragile.

  • Quelle terre utiliser ?

Tu peux utiliser toutes les terres que tu le souhaites. Si tu veux garder ton mandrin longtemps tu devras le cuire. Par contre, tu n’es pas obligé de l’émailler.

  • Exemple de tournage d’un mandrin haut et ouvert

4 – Biscuiter son mandrin en argile ou la garder à consistance cuir ?

Il y a 2 types de courants dans la céramique :

Certains préparent de nombreux mandrins et les biscuitent pour les conserver de nombreuses années. 

D’autres préparent leur mandrin à la dimension de la pièce à tournasser, le conservent à consistance cuir sur le tour ou sous plastique. On va voir ensemble les avantages et les inconvénients de chaque technique.

  • Biscuiter son mandrin

+ : On peut ainsi conserver son mandrin de nombreuses années sans qu’il ne s’abîme. On peut s’en préparer un stock au préalable, et sortir le mandrin qui s’adapte le mieux à notre pièce.

– : Tiendra plus difficilement à la girelle. Marque plus la pièce.

  • Conserver son mandrin à consistance cuir humide hors de la girelle

+ : En passant un peu d’eau sur la base du mandrin, il se collera facilement sur la girelle. Tu peux tout de même en préparer plusieurs, comme pour les mandrins cuits, même s’ils sont plus difficiles à stocker.

– : Difficile de le garder à la bonne texture cuir. Peut-être le laisser en permanence dans la caisse humide.

  • Conserver son mandrin à consistance cuir sur la girelle

+ : Le mandrin étant tourné sur la girelle et séché avec le décapeur thermique sur la girelle, il accroche à la girelle et est déjà centré. Pas besoin de le centrer à nouveau. Il s’adapte parfaitement à la pièce car il a été réalisé pour cette pièce.

– : On doit refaire un mandrin à chaque pièce que l’on tournasse sur mandrin. Le mandrin bloque un tour tant qu’il est sur la girelle.

Exemple d’utilisation d’un mandrin à consistance cuir humide

5- Comment centrer une pièce sur un mandrin cuit ?

  • Première étape : centrer ton mandrin

Si tu n’utilises pas un mandrin que tu as directement tourné sur ta girelle, tu vas devoir le centrer.  Pour le centrer, c’est un centrage classique, comme si tu centres une pièce que tu dois tournasser. Accroche le ensuite avec 4 gros boudins de terre afin qu’il tienne bien à la girelle!

Pour ma part, j’aime bien maintenir mon mandrin avec le giffin grip. Avec ce système, je suis sûre que le mandrin tiendra bien sur la girelle et que ma montagne de pièces ne valsera pas avec un faux mouvement!

  • Deuxième étape : mettre un tissu sur ton mandrin.

Sur les boîtes utilisées comme mandrin, il est bon de placer un tissu. En effet les bords sont saillants. Cela peut être un simple tissu ou un tissu antidérapant. Ce tissu permet d’empêcher le mandrin de faire des traces sur la pièce à tournasser. Fais attention à bien tendre le tissu pour ne pas qu’il entrave le centrage ou le bon maintien de la pièce.

  • Troisième étape : centrer ta pièce sur ton mandrin

Tournasser sur un mandrin est difficile car le maintien de la pièce est très aléatoire. Pour faciliter cette étape, il faut que le diamètre du mandrin soit bien adapté à la pièce à tournasser et qu’il supporte la pièce en son point le plus large. Pour être sûr que la pièce est bien horizontale, tu peux t’aider à le définir à l’aide dun petit niveau à bulle

Et moi, comment je fais ?

Pour ma part, j’ai choisi la solution du mandrin cuit et non émaillé. J’en ai réalisé plusieurs, de différentes tailles et j’arrive à me débrouiller afin de trouver la taille qui correspond à mes pièces. 

Je ne trouve pas facile d’avoir les pièces bien horizontales sur le mandrin. Pour être le plus précise possible, j’ai toujours mon niveau à bulle à proximité avec mon tournassin ! Au début, j’utilisais des boîtes comme mandrin. Je trouve cependant qu’il est plus simple de tournasser sur les mandrins que j’ai fait avec un bord évasé car la pièce tient mieux et il est plus facile de la caler avec des boudins de terre. 

Le fait de garder des mandrins à consistance cuir me plaît bien, cependant je n’ai pas assez de place de stockage dans mes caisses humides. Par contre le fait de tourner directement mon mandrin sur le tour ne me plaît pas car il faut le faire la veille afin qu’il soit à bonne consistance le lendemain, et je ne suis pas assez prévoyante pour cela. Puis, lorsque je tournasse, j’aime que mon tour soit propre sec afin que je puisse facilement enlever les copeaux de terre tournassée !

J’espère que toutes ces infos t’auront aidé à démystifier le mandrin, sa conception et son utilisation…. Maintenant, il ne reste plus qu’à ! ?

Partagez l'article
Pinterest
Facebook
Sarah
Sarah
Passionnée du tournage de poterie, je me suis donné un objectif : vivre de ma passion! Ce blog a pour but de partager avec vous mes recherches, mes réalisations, mes échecs et mes réussites. Bienvenue!
EN LIRE PLUS...
L’ ergonomie du potier

Lorsque l’on débute la poterie, on se rend compte que l’ergonomie est primordiale. Avoir une bonne position face au tour…

Le travail de Jacques Monneraud

Tous les jeudis j’accueille en live des artistes, céramistes, toujours en lien avec la poterie. Le but est de vous faire découvrir leur parcours, leurs créations,…

Assiettes céramique

Tous les jeudis j’accueille en live des artistes, céramistes, toujours en lien avec la poterie. Le but est de vous faire découvrir leur parcours, leurs créations,…

La croûteuse en céramique

La croûteuse est un outil très pratique en modelage et particulièrement dans le façonnage à la plaque. Son utilisation représente…

Le mouvement Arts and Crafts

Aujourd’hui, le potier n’est plus seulement l’ouvrier tournant à la perfection dans des manufactures. Le potier est un concepteur d’idées,…

couteau décoré au mishima

Dans cet article, je vais te parler du mishima, et de son dérivé, le zōgan. C’est une méthode de décoration…

S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tous les JEUDIS
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo .

En fournissant votre email vous acceptez de recevoir la lettre d’info du Bol et vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement présent dans tous nos emails.

Pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.

Inscris-toi
ET PROFITE GRATUITEMENT
3 FORMATIONS VIDÉO

– débuter avec les émaux
– les bases de la poterie
– les bases du décor

1 newsletter hebdomadaire
UNE newsletter

pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique