sexe mp4 xnxx
LE BLOG DU BOL
BIENVENUE SUR
LE BLOG DU BOL
Un lieu de partage bienveillant pour t’accompagner
dans ton parcours vers la céramique.

Un lieu de partage bienveillant pour t'accompagner dans ton parcours vers la céramique.

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Comment tester la nocivité de nos émaux ?

tester émaux

Tes pièces sont prêtes ! Tout juste sorties du four, tu te réjouis d’avoir obtenu la forme et les couleurs que tu recherchais depuis un moment. Il s’agit de pièces alimentaires ? Sache qu’il y a une chose dont tu devrais t’assurer : la conformité de tes pièces pour cet usage alimentaire. Que tu sois amateur ou professionnel, il est indispensable de vérifier que ton émail soit assez résistant pour ne pas présenter de risque d’intoxication.

Il faut commencer par définir qu’est ce qu’une céramique alimentaire. Et là déjà, il y a plusieurs façons d’envisager la réponse. Si on se base sur la loi, il s’agit de fournir un certain nombre de documents déclaratifs, ce n’est pas ce qui nous intéresse ici. Ici, nous allons envisager des astuces pratiques pour vérifier que nos émaux sont résistants, bien vitrifiés, pour ne pas relarguer de substances nocives.

Dans cet article, nous allons voir l’ensemble des règles à suivre et des tests à réaliser pour s’assurer de cette résistance. Si tu es débutant, je te conseille de suivre la formation gratuite « Débuter avec les émaux« . Si tu veux apprendre et comprendre comment fabriquer tes émaux, choisis celle-ci.

La toxicité des émaux

Nous avions déjà abordé la toxicité dans un article sur les émaux céramiques. Les émaux peuvent être toxiques pour le céramiste lors de leur utilisation, pour l’environnement à travers les déchets et pour les usagers dans le cadre d’une utilisation alimentaire. En effet, il existe la possibilité qu’une molécule présente dans un émail cuit migre vers un aliment ou un liquide mis à son contact. Ce phénomène s’appelle un relargage. Le relargage est favorisé par l’acidité des éléments en contact (ex : café, vinaigre, jus de fruit).

Tous les oxydes métalliques sont dangereux pour la santé. Certains présentent des risques d’intoxication plus important que d’autres. C’est le cas du plomb, du cobalt, du cadmium, de l’aluminium, du baryum, du cuivre ou de l’antimoine.

tester nocivité émaux

Règlementation actuelle

Au point de vue réglementaire, le sujet est complexe et en pleine évolution suite à des débats au niveau européen. Actuellement, la règlementation exige que l’on fasse un test de relargage de cadmium et de plomb sur les pièces alimentaires. Il existe également une recommandation de test concernant l’aluminium, le cobalt et l’arsenic.

SI tu es professionnel et que tu souhaites t’informer sur les responsabilités, le prix de test en laboratoire et les évolutions probables sur le sujet, je te propose de visionner ce Café Poterie pour lequel j’ai reçu deux membres du Collectif National des Céramistes travaillant sur le sujet.

Pour information, il faut compter en 2023 75€ pour tester l’intérieur d’une pièce et son buvant pour le plomb et le cadnium. Et rajouter 150€ de plus pour l’aluminium, le cobalt et l’arsenic. Je vous rappelle que le test se limite aux 5 éléments de la réglementation, ça reste limité comme test mais au moins vous êtes couverts. De plus, on peut supposer qu’un émail qui ne relargue pas d’alumine est un émail stable chimiquement. Il y a peu de probabilités qu’il relargue d’autres éléments.

Règles pour avoir des émaux sans risques

Concernant les test officiels, c’est faisable mais c’est cher. Il faut donc prendre des précautions en suivant ces principes :

  • Limiter l’utilisation des oxydes les plus toxiques dans nos émaux.

Aujourd’hui, il existe des tas de couvertes et d’émaux sans plomb. Il faut systématiquement utiliser ces produits pour nos pièces alimentaires. Concernant le cobalt ou le cadmiun ou pire l’aluminium, c’est plus compliqué…

  • Respecter les températures de cuisson des émaux prêts à l’emploi, des couvertes et des émaux que nous fabriquons.
  • Favoriser des couvertes « brillantes » dans les zones en contact avec les aliments (intérieur d’un bol par exemple) ou avec les lèvres. Les émaux craquelés sont à éviter car leur porosité favorise les migrations mais également la prolifération de bactéries. Évidemment les zones sans risques (extérieur du bol) peuvent accueillir toute sorte d’originalité !
  • Utiliser des matériaux prévisibles dont on connaît la composition. C’est la règle si on se lance dans la réalisation de nos émaux pour savoir si la formule de notre émail sera stable ou pas.
  • Si vous réaliser vos émaux vérifier vos rapports R2O/RO et les rapports silice /alumine.
  • Réaliser des tests de résistance sur ton émail pour t’assurer de manière pratique de sa solidité, elle est un excellent indicateur des risques de relargage de molécules.

Tester la résistance d’un émail

Beaucoup de céramistes fabriquent leur émaux à partir de recettes de composants élémentaires ou en modifiant des couvertes. Dans ce cas, il est plus difficile de s’assurer de la stabilité de notre émail car l’ajout de chaque composant modifie la température de fusion idéale de l’émail, nous éloignant toujours un peu plus des données fabricant.

Une attention supplémentaire doit être porté aux émaux mattes. En effet, un émail peut être matte pour deux raisons. La première est une cristallisation due à sa composition chimique. La seconde est une sous-cuisson. Dans ce cas, ses caractéristiques sont dégradés le rendant probablement impropre à l’usage alimentaire.

Tester la résistance de tes émaux va te permettre de t’assurer de leur solidité et donc de limiter au maximum le risque de relargage. Effectue ces tests, et en cas de doute, modifie ton émail ou contacte un laboratoire.

Test de résistance à l’acidité

Presse un citron entier dans ta pièce à tester. Laisse le jus et le citron pendant une nuit dans la pièce. Le lendemain, nettoie la pièce et observe l’émail mis au contact du citron. S’il a changé de texture ou de couleur, c’est qu’il ne supporte pas bien l’acidité.

Dans ce cas, tu ne pourras pas utiliser ton émail tel quel. Il faudra en changer ou le modifier pour améliorer sa résistance chimique.

test citron émail céramique -nocivité émaux

Test au lave-vaisselle

Le lave-vaisselle expose nos pièce à une température d’eau entre 50 et 60°C. Les pièces sont exposées à des agents alcalins nocifs pour les émaux. Place une pièce plusieurs semaines dans le lave-vaisselle en le faisant tourner régulièrement. Ainsi, si tu constates que la brillance diminue ou que la couleur change, dis-toi que ton émail n’est pas bien vitrifié.

Test de résistance aux rayures

Pour ce test, frotte un objet en métal saillant sur ta pièce émaillée. Si une rayure apparait et qu’elle ne disparait pas en frottant avec ton doigt, ton émail est trop tendre. Sa structure moléculaire est fragile, favorisant un risque de relargage. De plus, tes pièces risquent d’être couvertes de rayures après quelques mois d’utilisation alimentaire, ce qui ne ravira pas forcément ton client.

Il va falloir modifier ton émail pour lui apporter plus de solidité.

test rayure émail céramique -nocivité émaux céramique

Test de résistance thermique

Laisse ta pièce à tester une nuit dans un congélateur. Le matin, préchauffe ton four de cuisine à 180°C. Lorsqu’il est à température, transfère la pièce du congélateur directement dans le four. Si ta pièce résiste à cette variation subite de température, elle ne risque pas d’éclater, de se fissurer ou de se craqueler lorsque ton client l’exposera à des variations de températures. (ex: boire un thé bouillant par une belle journée d’hiver à -5°C.

SI elle ne résiste pas, tu devras vérifier l’accord entre ton tesson et son émail ou modifier ton émail.

test congélateur émail céramique - nocivité émaux céramique

Test au micro-ondes

La pièce à tester est remplie d’eau et passée 1 minute au micro-ondes. Si tu observes que le niveau de l’eau a baissé, c’est qu’elle a été absorbée ce qui met en évidence une porosité de ton émail. Le risque de relargage est grand. Si ta pièce s’écaille ou se fissure, ton émail n’est trop fragile ou n’est pas bien accordé à ton tesson. Enfin, si tu as des étincelles, c’est que ton émail contient des métaux réactifs au micro-ondes, tu pourras en informer ta clientèle.

test microonde émail céramique

Évidemment, réaliser tous ces tests s’avère lourd et contraignant. Il sont facultatifs si tu as une pratique conventionnelle des émaux en utilisant des recettes éprouvées ou des matériaux prêts à l’emploi dénués de composés dangereux. Le relargage ne se produit pas de façon massive et en quelques secondes donc ce sujet ne doit pas être une source de peur dans notre métier ou loisir.

Cependant, je pense qu’il est nécessaire de garder ces notions en tête dès que l’on s’aventure dans des essais d’émaux plus atypiques, surtout au niveau des textures. Ces tests deviennent alors un minimum pour pouvoir travailler sereinement. En cas de doute, les tests en laboratoire, bien que chers, restent incontournables.

Partagez l'article
Pinterest
Facebook
Sarah
Sarah
Passionnée du tournage de poterie, je me suis donné un objectif : vivre de ma passion! Ce blog a pour but de partager avec vous mes recherches, mes réalisations, mes échecs et mes réussites. Bienvenue!
EN LIRE PLUS...
Devenir céramiste professionnel

Etre céramiste professionnel est différent du fait d’être potier amateur. Ce n’est pas les compétences qui sont jugées ici, c’est…

Céramiste à Berlin

Tous les jeudis j’accueille en live des artistes, céramistes, toujours en lien avec la poterie. Le but est de vous faire découvrir leur parcours, leurs créations,…

Le kintsugi

Une fissure sur nos pièces n’est pas forcément un drame. Au contraire, cela peut être le début d’une belle aventure.…

L’ ergonomie du potier

Lorsque l’on débute la poterie, on se rend compte que l’ergonomie est primordiale. Avoir une bonne position face au tour…

Le travail de Jacques Monneraud

Tous les jeudis j’accueille en live des artistes, céramistes, toujours en lien avec la poterie. Le but est de vous faire découvrir leur parcours, leurs créations,…

Assiettes céramique

Tous les jeudis j’accueille en live des artistes, céramistes, toujours en lien avec la poterie. Le but est de vous faire découvrir leur parcours, leurs créations,…

S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tous les JEUDIS
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo .

En fournissant votre email vous acceptez de recevoir la lettre d’info du Bol et vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement présent dans tous nos emails.

Pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.

Inscris-toi
ET PROFITE GRATUITEMENT
3 FORMATIONS VIDÉO

– débuter avec les émaux
– les bases de la poterie
– les bases du décor

1 newsletter hebdomadaire
UNE newsletter

pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique