Quelle terre de potier pour débuter ? Faïence VS Grès

Pour tout débutant en céramique, le choix de la terre est un grand dilemme. Dans cet article, je mets de côté la porcelaine, plus chère et difficile à tourner de part ses caractéristiques d’argile primaire. Choisir sa terre pour un potier débutant, c’est le duel entre la faïence et le grès. Voyons ensemble les différences entre ces deux argiles.

La cuisson

Une fois que nous avons créées nos pièces, il faut les faire cuire. Avez-vous un four céramique ? Utilisez-vous le four d’un potier proche de chez vous ? Louez-vous votre four ? Bref, peu importe la solution que vous utilisez, il faut prendre en compte que les caractéristiques du four que vous utilisez correspondent bien à votre terre de potier.

La faïence est une terre basse température qui va se cuire entre 980°C et 1050°C. Les fours à faïence sont un peu moins chers que les fours à grès car ils ont besoin de moins monter en température. Ils seront donc plus courants dans les ateliers de poterie si vous utilisez des fours proches de chez vous. D’ailleurs si cette option vous intéresse, consultez le groupe facebook « Ou cuire vos poteries ? ».

Le grès est une terre haute température qui se cuira aux environ de 1280°C (sauf pour une cuisson raku mais ce sera l’objet d’un autre article). Les fours à grès sont donc un peu plus onéreux.

Un four à grès pourra cuire la faïence mais pas l’inverse.

Attention, si vous cuisez une faïence à température de grès elle va fondre ! A l’inverse, un grès pas assez cuit ne sera pas imperméable.

FAÏENCE +1 : un plus grand nombre de fours en “location” et des fours moins onéreux.

La consommation d’énergie (et d’argent) 😉

Qui dit une température finale plus basse, dit moins d’énergie pour l’atteindre. Une cuisson de faïence coûtera donc moins cher qu’une cuisson de grès pour un four identique (hormis cuisson raku). Les consommations d’énergie pour cuire les terres de potier ne sont pas du tout négligeables.

FAÏENCE +1 : économie d’énergie.

La porosité des argiles

Le grès étant une terre haute température, une fois cuite elle sera imperméable même sans émail. Il est donc possible de garder la pièce brute, cela est pratique pour les pièces utilitaires.

La faïence étant une terre basse température, une fois cuite elle restera poreuse. On devra donc l’émailler en totalité pour la rendre étanche. La porosité est un avantage pour certaines pièces comme les pots de fleurs ou les oyas car elle permet une absorption de l’humidité. La faïence présente également un risque de cassure avec le gel.

GRÈS +1 : imperméable.

Le prix de la terre de potier et des émaux

La terre à faïence est légèrement moins chère que le grès.

A l’inverse,vos propres émaux seront plus facile à réaliser pour le grès. Pour la faïence on est quasiment obligés de les acheter déjà réalisés. Vous pourrez économiser sur les émaux en utilisant le grès.

MATCH NUL

La résistance des pièces

Pour le grès, les particules d’argile vont fondre les unes avec les autres, ce qui rendra la pièce plus solide.

Pour la faïence, il n’y a pas cette fusion mais un accolement des particules rendant la pièce plus fragile et les anses ou becs moins solides.

GRÈS +1 : solidité.

La déformation de la terre de potier

A la cuisson, le grès se déformera plus que la faïence car arrivées à la température finale les particules d’argile fondent. Certains disent qu’une pièce en grès est également plus sensible à la manipulation.

FAÏENCE +1 : se déforme moins.

Les couleurs sur les poteries

Les pigments de couleur utilisés dans les émaux et autres décors, ne tiennent pas bien les hautes températures. Plus la température de cuisson est élevée, plus les couleurs obtenues seront ternes. Ainsi, la cuisson de la faïence étant réalisée à basse température, les couleurs obtenues sur la faïence sont beaucoup plus vives. Un autre exemple: dans le commerce, les crayons à oxyde sont proposés en bleu, vert ou noir pour le grès et en une dizaine de déclinaisons pour la faïence.

FAÏENCE +1 : couleurs plus vives, plus de possibilités.

Le décor

Pour la faïence l’émail se superpose à la terre. Pour le grès l’émail fusionne avec la terre de potier.

L’émail de grès est plus solide, mais l’émail de faïence aura moins tendance à couler que l’émail de grès. Les décors pourront être plus précis en faïence qu’en grès.

FAÏENCE +1 : plus précis.

La fabrication de l’émail

Il est rare de fabriquer un émail de faïence. En général, on achète des oxydes et une couverte de base que l’on mélange pour obtenir notre émail. C’est plus simple mais plus cher.

L’émail de grès peut être fabriqué avec le même type de produits élaborés à un prix équivalent. On peut également fabriquer des émaux de grès à partir de matières premières comme le silice, l’alumine et des oxydes métalliques. Les mélanges sont plus complexes mais bien moins chers.

GRÈS +1 : possibilité de fabriquer à partir de matières premières moins chères.

La noblesse dans le monde de la céramique

En 2020, le grès a meilleure presse que la faïence en France. Quand on discute avec des potiers, beaucoup prônent l’utilisation du grès ou de la porcelaine. Les pièces en grès se vendent généralement plus chères que des pièces de faïence.

GRÈS +1 : plus noble.

Quelle terre de potier : faïence ou grès ?

Voici les grandes spécificités de chaque terre de potier qui me viennent à l’esprit, et comme toujours n’hésitez pas à donner votre propre ressenti en commentaire.

Je trouve qu’il est très difficile de faire cohabiter des terres basse et haute température dans un même espace car cela engendre des risques d’erreurs de cuisson liées à des confusions de terre.

Pour ma part, en ce moment j’utilise la faïence pour ses couleurs vives. Cependant, le fait d’être obligée d’émailler toutes mes pièces me dérange… J’aimerais jouer sur la diversité de texture. Peut-être que 2020 verra l’arrivée du grès dans mon atelier de poterie ! 😉

Infographie sur les terre de potier: faience ou grès

35 Comments

  1. alexe janvier 15, 2020 at 9:36

    Un article très intéressant, merci !

    Répondre
  2. Elisa avril 21, 2020 at 8:56

    merci!

    Répondre
  3. Sylvie GROSSO mai 13, 2020 at 7:40

    Merci, très instructif

    Répondre
  4. charlene mai 20, 2020 at 7:10

    Et qu’est ce qu’une terre contenant de la chamotte? Et une terre avec chamotte palpable?
    Merci.

    Répondre
    1. Sarah mai 21, 2020 at 2:18

      une terre chamottée est une terre contenant des petits morceaux d’argile cuits et broyés. Ils permettent d’avoir une meilleure tenue de la pièce et du relief. Quelquefois la chamotte est très fine (important notamment lorsque l’on tourne) et quelquefois palpable (morceaux plus gros). Cela dépend du diamètre de la chamotte.

      Répondre
      1. Véronique février 3, 2021 at 5:36

        Merci beaucoup pour vos précisions!c’est très intéressant!
        En fait je cherche une terre qui reste bien blanche après la cuisson et sur laquelle je pourrais mettre de belles couleurs. D’après votre article ce serait donc plutôt de la faïence? Ou existe-t-il des grès qui ressortent bien blancs? J’aimerais en faire des pots pour plantes sur pieds, avec des nez ou oreilles qui dépasseraient. Du coup est-ce que la faïence serait assez solide?Merci pour votre aide..

        Répondre
        1. Sarah février 3, 2021 at 5:53

          Bonjour Véronique. Il y a aussi des grès qui ressortent bien blancs, mais les couleurs seront plus vives sur faïence. Et oui, la faïence sera assez solide pour le type de pot que tu veux faire. Après c’est juste une question de goût entre les 2 terre et d’absorption ou pas de l’eau des plantes (terre poreuse pour la faïence et imperméable pour le grès).
          Bonne soirée,
          Sarah

          Répondre
  5. charlene mai 22, 2020 at 7:19

    Merci pour ces précisions. Une terre chamottée est donc utilisé pour le tournage mais ne convient pas pour du travail à la plaque?

    Répondre
    1. Sarah mai 23, 2020 at 1:14

      Non c’est l’inverse, la terre chamottéé est plus utilisée pour le modelage. Pour le tournage la chamotte doit être fine, sinon elle peut râper les mains!

      Répondre
  6. Andriatahina juin 27, 2020 at 10:57

    Ton blog est super intéressant! merci de partager tes expériences!

    Répondre
  7. Francoise Gaillard juillet 20, 2020 at 7:50

    Merci pour toutes les informations très bien expliquées. C’est génial pour les débutants.

    Répondre
    1. Sarah juillet 20, 2020 at 8:52

      avec plaisir! Surtout n’hésites pas à soulever des points que tu aimerais que je traite dans ce blog… Belle soirée,
      Sarah

      Répondre
  8. Marie août 12, 2020 at 1:16

    Merci pour votre aide, pouvez vous nous conseiller une terre pour débuter au tour qui soit relativement souple?

    Répondre
    1. Sarah août 12, 2020 at 1:35

      quelle type de terre aimeriez-vous utiliser (faience/grès)? cela dépend du four que vous avez à dispo

      Répondre
  9. Juliette août 29, 2020 at 12:23

    Bonjour,
    Jai commencée avec la faïence dans un atelier, maintenant que je commence à travailler à la maison je me pose beaucoup de questions sur le grès ( qui m’intéresse beaucoup )
    Je te remercie pour cet article qui me permet d’y voir plus clair !
    Bon week-end !🌟

    Répondre
  10. jonathan novembre 3, 2020 at 10:18

    Bonjour ,
    Je débute dans mon nouveau loisir qui deviendra sûrement une nouvelle passion …..
    Et cet article clair m’apporte beaucoup de réponses sur mes.principales interrogations.
    Merci encore
    Bonne journée

    Répondre
    1. Sarah novembre 6, 2020 at 7:33

      contente que ça t’ai aidé! Belle soirée, Sarah

      Répondre
  11. SAINZ décembre 17, 2020 at 9:15

    Bonjour et un grand merci!
    Je suis tombée sur votre site car j’ai exposé et vendu des pièces que j’ai fabriquées en grès chamotté cuit à 1300 (le four ne monte pas plus haut) sans émail en expliquant que c’était étanche et une amie m’a appelé en me disant qu’il y avait une tache sous mon pot. J’ai vérifié mes autres pièces et certaines laissent une trace d’humidité et me demande qu’elle en est la raison (pas assez cuit ou trop grosse chamotte)

    Si vous pouvez m’éclairer

    Merci
    Hélène SAINZ

    Répondre
    1. Sarah janvier 4, 2021 at 9:45

      Bonjour Hélène,
      Je pencherais plus pour des micros fissures ou une chamotte trop grosse, car en général le grès ne se cuit pas à plus de 1300° et il devrait être vitrifié à cette température…. Le responsable de cigale et fourmis me conseillait de mettre un imperméabilisant pour poterie dans les vases non émaillés.

      Répondre
  12. Claire avril 4, 2021 at 3:30

    Bonjour Sarah
    Je suis debutante et je viens d’essayer de tourner avec une terre blanche pour modelage de Solargil… Je n’arrive pas à la fixer à la girelle. Centrage impossible et la terre n’adhère pas. Est ce parce qu’ elle n est pas destinée au tournage?
    Je ne comprends pas trop…

    Répondre
    1. Sarah avril 9, 2021 at 5:49

      Bonjour Claire, je ne pense pas que ce soit à cause de cela.Par contre es-tu sûre que ta terre n’est pas trop dure? En général, quand on n’arrive pas à faire adhérer la terre à la girelle, c’est qu’elle est trop dure. Dans ce cas, humidifie-la avant de réessayer.
      Belle journée,
      Sarah

      Répondre
  13. Caroline avril 14, 2021 at 1:01

    Bonjour Sarah,
    tout d´abord un grand merci pour ton aide tres précieuse! En ce qui me concerne je débute avec la faience, mais je me demande pourquoi elle a moins bonne presse que le gres et pourquoi donc cette terre est moins noble :-)?
    pourrais tu nous en dire davantage s´il te plait?
    Merci beaucoup !

    Répondre
    1. Sarah avril 14, 2021 at 8:58

      Bonsoir Caroline,
      Je pense qu’il y a une question de mode mais:
      -la faïence reste poreuse donc obligation de l’émailler toute entière pour l’utilitaire, alors qu’on peut jouer sur le contraste des matières avec le grès qui est imperméable après cuisson.
      -la faïence est plus fragile, elle se casse plus facilement lors de chocs.
      Voilà à mon avis les 2 points négatifs de la faïence!

      Répondre
      1. Caroline avril 16, 2021 at 7:38

        merci beaucoup Sarah ! tres instructif !
        A Bientot,
        Caroline

        Répondre
  14. Guihéneuf mai 10, 2021 at 6:09

    Bonjour Sarah,
    je viens de m’inscrire à la newsletter : ton blog fourmille de supers idées & infos pratiques! Très enrichissant pour la débutante que je suis. J’ai trouvé plein d’infos de base pour me lancer vraiment en solo après plusieurs mois de cours.
    Une suggestion pour un prochain post: je serai preneuse d’infos sur le recyclage de la terre. J’ai bien trouvé des infos dans mon livre de céramique mais ton retour sur le sujet sera sans doute beaucoup plus enrichissant :o)
    Merci encore pour ce blog génial!

    Répondre
  15. Vanessa mai 10, 2021 at 7:21

    Bonsoir Sarah, j’aimerais faire ressortir la chamotte de ma pièce en grès pour un rendu plus texturé. Peux-tu me dire comment je dois procéder ? Merci
    Vanessa

    Répondre
    1. Sarah mai 11, 2021 at 5:05

      Bonjour Vanessa, pratiques-tu la poterie au tour ? Modelage ? Quelle est la grosseur de la chamotte ? Bonne journée, Sarah

      Répondre
      1. Vanessa mai 11, 2021 at 9:40

        Je fais de la poterie au tour et à la plaque. Mon grès chamotté est un peu « râpeux » pour le tour, je l’utilise plutôt pour la plaque et l’estampage. Il y a 25% de chamotte (0-0,5mm).
        Je lisse avec une éponge et un peu mon estèque souple mais je trouve que le grain ne ressort pas bien.

        Répondre
        1. Sarah mai 12, 2021 at 4:50

          alors, moi au tour je fais ressortir la chamotte en tournassant. A l’estampage je ne suis pas sûre mais je pense que tu peux essayer au contraire de moins lisser ta pièce et de poncer un peu la terre … Tiens moi informée de tes essais ! Bonne journée, Sarah

          Répondre
          1. Vanessa mai 21, 2021 at 7:00

            Bonjour Sarah, essai concluant à consistance cuir en grattant avec l’estèque métal. Cela donne un aspect très granuleux qui change complètement la pièce.
            Le résultat est top ! A voir maintenant ce que ça donne à la cuisson…
            Bonne journée. Vanessa

  16. Anne juillet 15, 2021 at 12:52

    Bonjour Sarah ,
    Je me suis lancée depuis peu la céramique comme loisir et quel kiff ! mais je rencontre des difficultés pour faire des pièces en grés sur tour . Je trouve ça moins facile à travailler que la faïence. Est ce que c’est une idée que je me fais ? Pourtant au touché super agréable et souple mais demande plus de « douceur » il me semble. Quel est ton avis ?

    Répondre
    1. Sarah juillet 19, 2021 at 5:14

      Bonjour Anne,
      Ton message me fait rire car au début je pensais de mon côté que la faïence était plus difficile à tourner que le grès. Je pense en fait qu’il n’y a pas vraiment de différence de difficulté (sauf avec la terre rouge qui est réputée plus résistante ). Par contre il y a des terres qui nous correspondent plus ou moins, tu peux toujours explorer une autre terre dans le grès …

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.