sexe mp4 xnxx
LE BLOG DU BOL
BIENVENUE SUR
LE BLOG DU BOL
Un lieu de partage bienveillant pour t’accompagner
dans ton parcours vers la céramique.
Un lieu de partage bienveillant pour t'accompagner dans ton parcours vers la céramique.
Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Recycler mes déchets d’émaux

En ce moment, je passe pas mal de temps à faire des essais d’émaux sur des tuiles ou des petits pots pour préparer mes nouvelles pièces. Les recherches d’émaux sont souvent longues et la découverte d’une couleur ou d’un effet inattendu appelle toujours de nouveaux tests. La question se pose alors de recycler mes restes d’émaux.

J’ai beau m’organiser et calculer au mieux mes quantités d’émaux à fabriquer, il reste toujours un peu d’émail après une séance d’émaillage. Et comme on dit : « les petits ruisseaux fond les grandes rivières ». On se retrouve rapidement avec un ou plusieurs seaux plein d’émaux.

La céramique est un artisanat qui est facilement associé à la nature de part son medium : la terre. La connaissance des matériaux utilisés et de leur impact environnemental nous rappelle vite à l’ordre ! De mauvaises pratiques à l’atelier peuvent faire, de ce loisir pour les uns ou métier pour les autres, une activité très nocive pour l’environnement.

La gestion des déchets d’émaillage est un des points clés sur le sujet. Il est primordial de s’organiser pour prendre de bonnes habitudes à l’atelier, et notamment, celle de recycler ses émaux. Si tu débutes en émaillage, je te conseille notre formation gratuite « Débuter avec les émaux » qui aborde des notions élémentaires et les pratiques essentielles. Si tu souhaites te lancer dans la fabrication de tes propres émaux, je te dirigerais plutôt vers notre formation « Comprendre et fabriquer ses émaux« .

Rappel sur l’impact environnemental

Oui, l’oxyde de cobalt, l’alumine, la silice ou n’importe quel composant de nos émaux sont tous des éléments présents dans la nature et prélevés par l’homme. Une forme d’angélisme pourrait nous laisser penser que : « Tout ce qui est à la nature, retourne à la nature ». Et zou, je balance mon seau d’émail dans le ruisseau du coin et Gaya s’occupera du reste… ?

NON !

Où que nous soyons, nous sommes effectivement entourés principalement par de la silice, de l’alumine, du fer et d’autres oxydes en très faibles quantités. Mais ces éléments sont dispersés, liés chimiquement entre eux et sont répartis « naturellement », c’est à dire en conformité avec l’écosystème dont ils font partis. En versant mon seau d’émail dans la rivière, je jette ces éléments en quantités énormes sur un secteur localisé. L’écosystème n’est pas en mesure de l’assimiler sans impact sur la faune et la flore : pollution de la chaîne alimentaire complète, eau et sol compris, donc perturbation des cycles de reproduction et de développement de toutes les espèces présentes. Et cette assimilation se fera en général sur des échelles de temps extrêmement longues.

Certains anciens sites industriels sont classés en tant que sites pollués et ils sont très nombreux en France ! Ces zones sont soit en cours de dépollution par diverses méthodes (souvent très longues et coûteuses), soit fermées sans aucun projet de dépollution. On attend…

S’organiser pour éviter de recycler ses émaux

Avant de penser à recycler ses émaux, il faut déjà se demander comment limiter leur quantité. Et ça marche pour tous nos déchets d’ailleurs !

Pour les céramistes, limiter les déchets d’émaux passe par une bonne maîtrise de nos quantités produites. Pour cela, voici quelques règles à suivre, que tu peux compléter par notre formation gratuite « Débuter dans les émaux » :

Favoriser les essais sur tuiles avec de petits contenants de trempage

J’utilise des petits flacons tube en plastique qui contiennent 30mL, ça me suffit pour tremper une tuile. Par contre, ils proviennent d’un ecommerce en ligne pas très écolo ? mais sont réutilisables à l’infini ! ?

tubes emaillage

Anticiper les essais en détails

Je fais la liste de tous les essais que je souhaite faire. Exemple : 10 tuiles. Je calcule qu’il me faudra 10 tuiles * 30 mL pour tout tremper, ça me donne 300mL de couverte ( en partant du principe que je teste une seule couverte ). Je sais que pour obtenir 300mL de cette couverte, il faudra que je mélange 220gr de matériaux avec 200mL d’eau. Je le sais parce que je note tout de mes essais ! ? Oui Madame ! Avec Glazy.org, je peux imprimer ma recette pour mes 220 grammes avec la quantité pour chaque élément, c’est génial ! Pour optimiser au mieux ce protocole de recherche, nous avons mis au point un calculateur présent dans la formation « Comprendre et fabriquer ses émaux« .

tuiles de test céramique - recycler émaux
tuiles de test

Tester des superpositions

Une fois mes 10 tuiles trempées, je tente des superpositions. Ca ne coûte que quelques tuiles en plus. Je conserve ensuite mes tubes fermés quelques jours pour tester d’autres superpositions plus tard si j’obtiens des combinaisons intéressantes à creuser. Résultat : produire le minimum nécessaire pour un maximum de tests !

émail céramique

Utiliser le pistolet ou le pinceau

Évidemment, on aime tous le trempage pour sa facilité d’exécution et l’uniformité qu’il permet même au moins expérimentés. Mais il nécessite des quantités importantes et engendre obligatoirement des déchets de par son principe même. Je ne déconseille pas le trempage, bien sûr, mais il faut essayer de limiter son utilisation pour les essais de couleur et de texture.

émaillage au pistolet
émaillage au pistolet

Le pinceau et le pistolet permettent de limiter les quantités pour les tests. Le rendu n’est pas le même mais sur un travail de couleur et de texture, ça donne un premier aperçu. Personnellement, j’utilise le pistolet dans ma production car il a de nombreux avantages dont celui de poser un émail sur une pièce finie sans en préparer un seau énorme. Si la pièce finale est grande et longue à tourner, je teste mes émaux préférés au pistolet sur de petits pots à crayons tournés dans la même terre pour être quasi sûre du résultat.

Conserver les restes pour former un émail « Surprise »

Pour recycler tes émaux, tu peux créer un émail avec tous les restes d’émaux. Il te servira à émailler des pièces moins importantes ( il peut se révéler très beau aussi !). Généralement ces émaux sont sombres car ils contiennent une quantité importante d’oxydes. Je ne te conseille pas de l’utiliser pour émailler tes pièces utilitaires, car avec le mélange des matériaux et des oxydes, tu ne peux pas savoir si ton émail « Surprise » est alimentaire.

Recycler ses émaux : cuire les restes

La deuxième solution est de cuire tes restes d’émaux pour qu’il soient moins nocifs. Le fait de cuire l’émail le transforme en une matière inerte. Tu peux ensuite utiliser l’émail obtenu en pièce décorative car les mélanges sont souvent magnifiques. Tu peux aussi les jeter en déchèterie.

Comment faire pour cuire ses restes d’émaux ?

Cuisson de l’émail à recycler

En guise de contenant, utilises tes pièces biscuitées qui ont des défauts. Remplis ta pièce avec de l’émail quasiment sec, le fait d’enlever l’eau est important pour optimiser la place et la quantité d’émail à recycler ainsi que pour préserver tes résistances. Penses à ne pas remplir ta pièce jusqu’en haut, mais jusqu’aux 3/4 de sa hauteur. Protège tes plaques avec du sable de Nemours, appelé aussi sable de Fontainebleau. Et c’est parti ! Tu n’es pas obligé de cuire ton émail jusqu’à sa température maximale conseillée. Tu peux le cuire à moins haute température, il faut juste rendre cette matière inerte.

Recycler ses émaux : jeter les restes directement en déchetterie

pictogramme produits dangereux _ recycler émaux
Pictogrammes produits dangereux

La dernière solution est de jeter directement ton émail en déchèterie dans la zone des produits dangereux. Je déconseille tout de même cette solution car je pense qu’elle reste polluante pour la nature !

Voici tout un panel de solutions pour t’aider à recycler tes émaux. Si tu as quelques minutes, partage en commentaire la solution que toi-même tu utilises, la couleur de ton émail « Surprise » ou tes astuces glanées au fil du temps sur le sujet !

Partagez l'article
Pinterest
Facebook
Sarah
Sarah
Passionnée du tournage de poterie, je me suis donné un objectif : vivre de ma passion! Ce blog a pour but de partager avec vous mes recherches, mes réalisations, mes échecs et mes réussites. Bienvenue!
EN LIRE PLUS...
S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tous les JEUDIS
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo .

En fournissant votre email vous acceptez de recevoir la lettre d’info du Bol et vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement présent dans tous nos emails.

Pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.

Inscris-toi
ET PROFITE GRATUITEMENT
3 FORMATIONS VIDÉO

– débuter avec les émaux
– les bases de la poterie
– les bases du décor

1 newsletter hebdomadaire
UNE newsletter

pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique