Quelle argile de poterie choisir ?

La céramique est un artisanat d’art basé sur le travail de la terre et sur sa cuisson. La matière première dans l’atelier de poterie est donc l’argile. Mais quelles sont les caractéristiques de ces argiles ?

Chaque terre est unique. En débutant, j’ai beaucoup changé d’argile pour poterie, je voulais tout tester. Cependant, il faut un temps avant de se réapproprier une terre, de la “dompter”, j’ai donc perdu beaucoup de temps. 😕 De nombreux céramistes changent très peu de terre car elle est leur base. Ils font évoluer leur pratique par l’ajout de nouvelles techniques ou de décors plus recherchés. Mais commençons par le commencement…

Qu’est ce que l’argile ?

Les découvertes archéologiques montre la présence de poteries dans toutes les civilisations, de l’ Amérique précolombienne à l’Orient. Ceci s’explique facilement: l’argile qui les constitue se trouve à peu près partout dans le Monde !

Sous l’effet des intempéries, de très fines particules sont arrachées aux diverses roches granitiques. L’argile provient de leur lente désagrégation. Au cours de son long cheminement dans l’espace et le temps, l’argile se charge de matériaux divers comme des oxydes métalliques ou des débris de végétaux. Mélangés à la roche primaire, ces derniers contribuent à donner à l’argile sa spécificité, sa couleur et sa plasticité. Ce type d’argile, le plus répandu, se nomme argile secondaire ou sédimentaire.

La plus pure des argiles est celle qui n’est pas déplacé par les intempéries qui reste donc sur le lieu où elle se forme. On l’appelle l’argile primaire. La plus courante est le kaolin, le composant de base de la porcelaine.

L’argile non cuite possède une grande capacité à retenir l’eau, à la restituer et à la réabsorber. Sa malléabilité est due à la structure lamellaire des fines particules d’argile qui glissent les unes sur les autres grâce à la présence d’eau. En séchant elle se raffermit, se rétracte et casse facilement. Il faut la cuire à plus de 600°C pour la durcir définitivement.

La température de cuisson de l’argile détermine leur classement en 3 grandes familles :

  • la faïence
  • le grès
  • la porcelaine

Plus de détails Apprendre le tournage Un programme créatif pour acquérir les techniques essentielles du tournage et du décor. Les bases de la poterie Découvrir les savoirs essentiels pour apprendre la poterie sur de bonnes bases. Plus de détails Modelage à la maison Des créations originales pour apprendre le modelage chez soi. Plus de détails Aventure Poterie Une immersion de 5 mois dans l'univers de la céramique en créant ton propre atelier. Plus de détails

Sur quel critère choisir son argile pour la poterie ?

Si tu débutes, je te conseille de choisir l’ argile de poterie qui te correspond de part sa température de cuisson, son prix, ta sensibilité et de t’y tenir, car il te sera beaucoup plus facile de progresser ainsi. Je vais dans ce paragraphe te détailler les points que tu retrouve sur les fiches techniques des terres, afin de bien choisir celle avec qui tu danseras pendant toutes ces heures ! 😉

Les couleurs de l’argile

Chaque argile a une couleur qui lui est propre. Vous trouverez des grès ou des faïences blancs, rouges ou noirs. Par contre, la porcelaine sera uniquement blanche translucide. A la cuisson, l’argile subit aussi de grandes modifications de teintes. Lorsque vous achetez une terre, faites bien attention à la couleur annoncée !

La porosité de la terre

Une des caractéristiques importante pour choisir votre terre est sa porosité. La faïence même cuite est poreuse alors que le grès et l’argile seront imperméables. Qu’est-ce que cela implique ? Pour les pièces alimentaires en grès ou en la porcelaine, tu n’es pas obligé de les émailler, car leur texture les rend à elles seules imperméables. Une fois la cuisson finale réalisée, tu peux les utiliser ou les passer au lave vaisselle sans soucis. Pour les pièces en faïence, tu es obligé de les émailler, car c’est cet émail qui vient se coller contre la terre toujours poreuse qui rendra ta pièce imperméable et donc utilisable pour l’alimentaire. Par contre, pour les oyas et les pots de fleur, cette porosité est super pour diffuser de l’eau en douceur ou absorber l’excédent d’eau. Attention cependant au gel.

La plasticité de l’argile en poterie

La plasticité ou malléabilité de l’argile est une propriété importante en poterie. Elle nous permettra de donner la forme voulue à notre balle de terre. Il faut que le taux d’humidité soit bon: pas trop élevé sinon le tournage de la terre est très difficile car la terre sera trop plastique, et pas trop faible sinon la terre sera trop dure. C’est pour cela qu’il est très important de refermer précautionneusement son paquet d’argile afin que l’humidité reste constante. Pour vérifier la plasticité des argiles on prélève une petite boule de terre pour façonner un rouleau que l’on recourbe en arc. Si le rouleau se fendille lorsqu’on le recourbe en arc, cela prouve que la terre n’est pas assez plastique pour être tournée.

Test du boudin pour la plasticité de l'argile en poterie
Test du rouleau pour la plasticité de l’argile

Le retrait des pièces

L’argile perd en séchant une partie de l’eau qu’elle retient. Son séchage s’accompagne d’une diminution de volume appelé retrait. Le taux de retrait varie entre 2 et 15%. En effet, au fur et à mesure de l’évaporation de l’eau, les particules de terre se rapprochent de plus en plus. L’amplitude du retrait dépend de la taille des particules et du volume d’eau qui les entoure. Lors de la première cuisson, celle du biscuit, les particules d’eau s’évaporent encore jusqu’à 573°C, ce que l’on appelle le point quartz. C’est pourquoi la première partie de la cuisson du biscuit doit se faire très progressivement avec une montée en température max de 100°C / heure. Si le séchage se fait trop vite par exemple et que le retrait est trop rapide, il peut y avoir des fissures, des déformations ou des cassures de la pièce.

calcul du retrait de l'arigle que j'utilise dans mon atelier de poterie

Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez mon article sur le calcul du retrait de ma faïence.

Le coefficient de dilatation

Le coefficient de dilatation en température mesure l’augmentation du volume relatif de la pièce lorsque l’on monte en température. Il est important que le coefficient de dilatation de la pièce et de l’émail soit quasi le même, pour que l’émail adhère bien à la pièce, surtout pour la faïence, poreuse. Sur la fiche technique de la terre, le fournisseur vous indique souvent quelle couverte ou émail est indiqué. En cas de doute, n’hésitez pas à poser la question à votre fournisseur en argile pour poterie.

La température de cuisson

Sur la fiche technique de votre terre, vous y trouverez enfin la température conseillée de cuisson. Cela correspond à la cuisson finale pour le grès ou la porcelaine, et à la température du biscuit pour la faïence. A savoir que pour la faïence, il n’y a pas de consensus. Au-dessus de cette température la terre pourra fondre ou se déformer. Au-dessous, l’argile ne sera pas assez cuite donc fragile ou poreuse pour le grès et la porcelaine.

La chamotte

En céramique, on appelle chamotte une argile cuite, broyée plus ou moins fin, incorporée à la pâte à façonner pour produire un grain, une rugosité. Elle apporte solidité et résistance aux chocs thermiques. Il est existe des terres finement chamottées et grossièrement chamottées. La chamotte permet de laisser passer de l’air lors de la cuisson et évite fissures et cassures et donne un aspect granuleux. Cependant, attention à toi ami tourneur, cela poli fortement les mains lors du tournage ! La terre chamottée est utilisée en modelage et en sculpture.

Les grandes familles d’argile

Lors de mes premiers cours de poterie, je ne me souciais pas de l’argile que j’utilisais, j’étais uniquement centrée sur le tournage. Mais lorsque j’ai eu mon tour perso, j’ai voulu tout tester ! La terre chamottée ? Je me suis polie les mains :cry:. La porcelaine ? Bizarre, je n’arrivais plus à tourner ! :roll:. Je suis ensuite passée au grès, puis à la faïence. Je pense que le choix de ta terre doit se faire en accord avec ta sensibilité au niveau du décor, et côté pratique en fonction du four céramique que tu as à ta disposition. Tu trouveras ici un récapitulatif des grandes familles d’argile utilisées en poterie, pour te faire une première idée.

Infographie argile pour la poterie: faience, grès ou porcelaine

Je te propose de parcourir les différents argiles pour découvrir leurs propriétés. Et ainsi découvrir quelle terre choisir pour tes créations.

La faïence

La terre de faïence est bon marché et adaptée à un large éventail de techniques. La température requise pour cuire le biscuit varie aux environs de 1050°C. C’est une argile de poterie basse température. Après la cuisson, la faïence reste tendre et poreuse. C’est très bien pour l’humidité des pots de fleurs mais pas terrible face au gel. Elle doit être émaillée pour devenir imperméable, l’émail viendra se déposer contre le tesson et ne fera pas corps avec la terre car la faïence ne rentre pas en fusion. La deuxième cuisson doit être réalisée aux environs de 980°C (cela dépendra de la température de cuisson indiquée sur votre émail / glaçure). A la différence du grès, la température du biscuit est supérieure à la température de la cuisson finale, cela permet de dégazer la terre.

Concernant les cuissons et leurs fonctions, je te conseille mon article sur la cuisson du biscuit en céramique.

Argile de poterie: Pot de fleur en faïence
Pots de fleur en faïence

Le grès

C’est une argile de poterie haute température et également bon marché. Le grès est un matériau résistant aux éraflures et imperméable à l’eau. C’est une terre idéale pour la céramique utilitaire et extérieure car il résiste au gel et est imperméable. La température requise pour cuire le biscuit est aux environ de 980°C. La cuisson finale, quant à elle, se trouvera entre 1200° et 1300°C. Nous ne sommes pas obligés d’émailler le grès car il est imperméable par essence. L’émail et le grès font corps, car à haute température le grès entre en fusion. Le grès gardera plus de traces de déformations que la faïence lors de la cuisson : toutes les petites imperfections du tournage ressortiront plus facilement. Après cuisson, ses couleurs seront plus ternes que pour la faïence.

Argile de poterie: tasses réalisées en grès
Tasses en grès

La porcelaine

Grâce à la présence de kaolin, la porcelaine est d’une grande pureté et d’une remarquable blancheur. Cuite entre 1300° et 1400°C, elle devient translucide et imperméable. Les émaux y développent toute leur richesse et l’intensité de leurs couleurs. C’est une argile de poterie haute température très plastique (donc très difficile à tourner) et chère. Tout comme pour le grès, la porcelaine et l’émail feront corps, c’est à dire qu’ils entreront en fusion à la température de cuisson finale.

Argile de poterie: Vase en porcelaine
Vase en porcelaine

Tableau comparatif: porcelaine, grès et faïence

TERRET°C de cuissonTarif terreTarif émauxImperméable?Solide?Facile à tourner?CouleurNotes
FaïenceBiscuit 1050°C
Cuisson 980°C
1.56€/kg14.02€/kgNon+-OuiBlanc
Rouge
Noir
Couleur de l’émail plus vive
GrèsBiscuit 980°C
Cuisson 1280°C
1.44€/kg14.74€/kgOui+ +OuiBlanc
Rouge
Noir
Solidité
Imperméabilité
Moins de rétractation
Déformation ++ lors de la cuisson
PorcelaineBiscuit 980°C
Cuisson 1300°C
2.62€/kg14.74€/kgOui + ++ + +NonBlanc
Transparent à la cuisson
Transparence
Solidité
Imperméabilité
Déformation ++ lors de la cuisson

L’argile autodurcissante

C’est une argile fine, sans chamotte à laquelle on ajoute un produit durcisseur. Le produit durcisseur entre en action lors du séchage et produit un effet analogue à celui d’une cuisson. Mais attention au contact de l’eau ! L’argile autodurcissante se désagrège à nouveau, sauf cuisson à température traditionnelle ! Son coût est 2 à 5 fois plus élevé que celui de l’argile traditionnelle. Elle se limite donc à des objets décoratifs.

Pour en savoir plus sur cette pâte un peu particulière, n’hésite pas à consulter mon article complet sur largile autodurcissante ou visionne cette vidéo.

Vidéo sur l’argile autodurcissante: utilisation et test de tournage

La terre papier ou paperclay

C’est une argile à laquelle on ajoute du papier. Elle se modèle avec une grande liberté car elle est moins sujette aux fissures. On la cuit à la température de l’argile de base utilisée dans la préparation. Cependant, la durée de conservation du paperclay est limitée : l’apparition d’odeurs ou de tâches est un signe de dégradation de la cellulose.

création en terre papier
Création en porcelaine papier de Laura Lemercier

La terre chamottée

La terre chamottée est composé d’argile lisse et de petits morceaux d’argile déjà cuits. Cette terre a des propriétés différentes selon sa fabrication. On y revient en détail dans le Guide du modelage pour les débutants. A retenir : la terre chamottée est très utilisée en modelage et en sculpture et déconseillée en tournage du fait de sa granulosité.

Conclusion : mon choix

Personnellement, étant donné le coût et la difficulté de tournage de la porcelaine, j’envisagerai cette terre lorsque je serai une véritable pro du tournage. Pour l’instant, j’ai encore besoin d’avoir le droit à l’erreur.

Afin de départager la faïence et le grès, il faut se baser sur le type de four que tu as à disposition : basse ou haute température. Pour les débutants en poterie, on entre en détail dans ce choix cornélien dans mon article : Terre de potier: faïence ou grès ?

Si tu as le choix au niveau du four, teste et suit tes inspirations, tes attirances, tes goûts et tes sensations. J’espère que ces infos t’auront éclairer dans le choix de ton argile pour la poterie.

Et vous ? Quelle terre avez vous choisie ? Et pour quelles raisons ? Partagez votre expérience en commentaire ! A bientôt !

2 Comments

  1. jean octobre 19, 2020 at 3:53

    bonjour tres agreable a travailler pour faire des santons en terre auto durcissante peinture vinyl et vernis pour terminé mais laisser seché a labris de la lumiere et du chaud

    Répondre
  2. taudou décembre 4, 2020 at 12:29

    bjr j’aime ta facon de parler naturelle et precise j’ai appris des trucs avec toi et je t ‘en remercie ! reste naturelle ton esprit est naturellement clair

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.