sexe mp4 xnxx
LE BLOG DU BOL
BIENVENUE SUR
LE BLOG DU BOL
Un lieu de partage bienveillant pour t’accompagner
dans ton parcours vers la céramique.
Un lieu de partage bienveillant pour t'accompagner dans ton parcours vers la céramique.
Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Pratiquer la poterie au tour en appartement?

conseil tournage appartement

Pour se lancer dans la céramique en habitant en appartement, tu peux suivre des cours auprès d’un céramiste ou d’adhérer à un atelier en pratique libre. Mais comment faire si l’on en veut plus et que nous voulons tourner chez nous ? Comment faire pour le recyclage de la terre, le nettoyage de notre espace, ou choisir notre coin dédié à cette activité.

Moi qui habite une maison en campagne, je ne suis pas la mieux placée pour répondre. J’ai donc demandé leur avis à @rouilleceramique et @lateliernakho! Elles ont écrit 2 beaux textes pour nous partager leur expérience du tournage en appartement.

Si tu veux plus d’astuces, tu peux aussi consulter cet article comment créer ton atelier chez toi ou écouter le café poterie Aménager son Atelier !

La poterie au tour en appartement par @rouille.ceramique

Je m’appelle Anne-Laure Sergent, j’ai 34 ans et je travaille dans le domaine des mobilités innovantes. Je m’intéresse au travail de la céramique depuis très longtemps, j’ai toujours adoré flâner dans les marchés de potiers et surtout toucher les différent objets et matières.

Mes débuts dans la céramique

J’ai eu un moment l’envie de créer un site de mise en relation de céramistes avec des restaurateurs, ne me sentant pas légitime à créer moi aussi, et j’ai finalement poussé la porte de la MJC de mon quartier il y a 4 ans. Il s’agissait d’un atelier libre, plutôt orienté modelage, mais j’ai toujours été fascinée par le tour, et l’envie d’apprendre était trop forte ! Je me suis fait offrir quelques stages, à Lyon et dans le Lot et j’ai très vite eu envie de posséder mon propre tour pour progresser à mon rythme. Mais c’était impossible ! Des enfants en bas âge, un travail très prenant, beaucoup de fatigue et surtout… un appartement trop petit !

Finalement

Mon conjoint n’était pas facile à convaincre : pas de place, trop sale, trop de bazar… Notre objectif : trouver un lieu de vie plus adapté pour m’adonner à la pratique du tournage. Sauf que… le confinement est passé par là, avec son lot de réflexions sur la vie et les choix qu’on prend, et la conviction que si on attend toujours qu’il n’y ait plus de contraintes, on ne fait rien … Deux semaines plus tard, après avoir épluché le blog du bol, j’avais commandé un tour et j’ai progressivement installé un tout petit atelier dans mon 3 pièces. Et j’en suis ravie !

Aménager son espace poterie en appartement

Mon tour est installé dans la cuisine, entre la fenêtre et le frigo. J’ai installé un panneau à rangements pour éloigner les outils des petites mains tout en les ayant à disposition, une lampe et j’ai surtout recouvert le mur d’une jolie toile cirée à carreaux Vichy, pour me créer un petit coin propice à la création. J’ai fixé une étagère en pin dans le salon où j’ai un peu de matériel, mes pains de terre, les pièces qui sèchent, quelques livres et une demi-plaque de plâtre qui me sert pour le recyclage de la terre. J’ai aussi fait découper une planche de pin à la dimension de mon plan de travail pour pouvoir battre la terre, car il était impossible de faire le bélier sur du béton enduit ! J’arrive à tourner un peu après le coucher des enfants. En général je prépare 2 à 3 boules de terre, pas plus. Déjà car je débute, et aussi car je mets une bonne heure à tout ranger après ma séance !

Astuces pour nettoyer le tour… sans boucher les canalisations…

Au moins, l’avantage d’être installée dans la cuisine est que l’eau est à proximité… Je récupère donc le « gros » de la barbotine pour la mettre sur la plaque de plâtre, je fais décanter mon bol d’eau de tournage et je lave mon tour et le splash pan en mettant un bac en dessous du tuyau d’évacuation pour récupérer l’eau de lavage. J’essaie de minimiser ma consommation en eau mais je suis preneuse de conseils pour encore m’améliorer ! Une fois décantée, je récupère (comme je peux) l’eau avec laquelle je pourrai retourner pendant la prochaine séance, les boues qui seront recyclées et je jette le reste dans les toilettes pour éviter de boucher l’évier. Les bacs de décantation sont les seules choses qui « traînent » un peu tout le temps.. ce qui a bien profité au doudou de mon fils qui s’est fait un masque de grès !

« Finalement la céramique, c’est un peu l’apprentissage de la patience »

Le lendemain ou surlendemain, c’est le tournassage. Le rangement est un peu moins long… un petit nettoyage du tour, la récupération des copeaux de terre tournassée et c’est parti pour le séchage. Je ne suis pas encore très organisée pour le recyclage de la terre, je m’en occupe quand j’estime que la terre est prête, et, quand je ne peux pas, je la couvre avec un linge mouillé pour ne pas qu’elle s’assèche trop. Je n’ai pas de four pour les cuissons mais je suis très attachée à ne pas prendre la voiture, mais plutôt à enfourcher mon vélo cargo. J’ai contacté plusieurs céramistes installées à Lyon et une solution est en train de se dessiner à partir de janvier. C’est lointain, mais finalement la céramique, c’est un peu l’apprentissage de la patience. Et si vous avez envie de suivre la vie de mon tout petit atelier, c’est sur Instagram : @rouille.ceramique et Facebook @rouille.ceramique

Tourner en appartement selon @lateliernasko

Le façonnage de la Terre à l’aide d’un tour m’a toujours captivée : comme un feu de cheminée, comme la danse perpétuelle des vagues. Hypnotisant, mystérieux et extraordinaire. Transformer l’élément Terre, la base, la source en moyen d’expression de la beauté de notre être me fascine au plus haut point. Il y a quelque chose de magique dans le processus de création de la Terre au tour. J’aime ce calme qui s’installe en moi lorsque je m’assois sur ma chaise. Toute la préparation en amont des boules de terre, du matériel : comme un rituel me conduisant en douceur vers cette méditation en mouvement. L’esprit s’apaise alors. Focus sur la boule d’argile, sur mes mains. Le temps semble suspendu.

Mes premiers pas dans la céramique…

Et pourtant, ma toute première expérience du tournage n’avait pas été des plus exaltantes. Sarah m’a ensuite permis de découvrir cette technique en douceur, en confiance, en partage, à mon rythme. Cela fait pour moi toute la différence. Sa passion de la céramique et sa transmission à d’autres passionnés transpire. Tourner en appartement ? Impossible ? Que vous croyez ! Je l’ai testé, et adopté ! Aucune excuse à remettre mes envies de créer à plus tard car toutes les conditions ne sont pas réunies ! J’habite dans un appartement type T2 de 40 m².

Mes astuces pour pratiquer la poterie en appartement

Je tourne dans ma chambre, étrangement la pièce la plus grande et la plus lumineuse. Je m’installe au centre de la pièce.

Ne pas se préoccuper de salir la pièce

J’ai recouvert le mur et le sol d’une bâche plastique transparente pour éviter les éclaboussures ! J’aime bien ne pas faire attention à ne pas en mettre partout ! Je n’ai vraiment pas envie de priver de cette partie-là! Je dédie d’ailleurs une “tenue tournage” à ma pratique. Aucun remord à tâcher mes habits. Mon tablier habituel ne me protège pas suffisamment.

Aménager le coin poterie

Afin de réunir les ingrédients qui promettent une belle expérience de tournage, je surélève mon tour (elle utilise les tours plus petits que l’on peut trouver sur Amazon) à l’aide d’une caisse en plastique plutôt résistante dans laquelle je range mes paquets d’argile non entamés. S’ils sont ouverts, je les enveloppe dans un torchon bien humide puis dans une poche plastique.

Recycler la terre

A hauteur de tour, et à proximité de mes mains, j’installe une chaise sur laquelle je pose un grand seau qui récupère l’excédent d’argile. Quand il est plein, je recycle l’argile sur une plaque de plâtre. J’en profite pour me faire un petit pot de barbotine quand l’argile est encore humide).

La préparation

J’installe sur le tour un bol d’eau et mes outils dont je vais avoir besoin pendant la séance. Je prépare 4 à 5 boules d’argile sur une table en bois, à ma hauteur grâce à des tréteaux ajustables.

Sécher et nettoyer

Pour le séchage des pièces, j’ai installé une étagère maison faite de récupération de chutes de bois. A la fin de la session de tournage, je nettoie tout le matériel. Ça prend un peu de temps mais je vous assure que ça vaut la peine pour démarrer la prochaine session dans l’enthousiasme et l’envie !

Faire cuire ses pièces

Je n’ai pas de four chez moi. J’apporte mes pièces chez un ancien potier que j’ai connu grâce au Bol, qui répertorie sur cette carte tous les propriétaires de four disposés à cuire les pièces des particuliers. J’enveloppe les pièces dans du papier bulle, puis les dispose sans qu’elles ne se touchent dans un carton, au sol dans ma voiture : il y a moins de vibrations. C’est si bon de donner vie à ce que l’on a en soi !

A quoi faire attention si tu veux tourner en appartement ?

La silicose

La silicose est la maladie du potier, générée par l’inhalation des particules de silice. Elle est très néfaste pour tes poumons, c’est pour cela que ton atelier doit toujours être bien propre. Si tu tournes en appartement, nettoie régulièrement afin que la poussière de terre ne se dépose pas partout et ne se mêle pas à la nourriture. Pour cela, préfère l’aspirateur au balai et utilise régulièrement ta serpillière.

Ne pas boucher les canalisations

La terre peut boucher rapidement les canalisations de ton évier. Ainsi, comme le fait @rouilleceramique je te conseille de vider le reste de terre dans tes toilettes, les tuyaux sont plus larges, ainsi beaucoup moins de risque de se retrouver avec une catastrophe !

[rev_slider alias= »inspiration-header » slidertitle= »L’Atelier du Bol »][/rev_slider]

J’espère que cet article t’aura ouvert quelques perspectives! Si toi aussi tu tournes en appartement, partage-nous tes astuces en commentaire. Le tournage en appartement t’effraie, envisage peut être le modelage… Et si tu es vraiment contre cette idée, partage-nous tes opinions, car comme on dit « Autant d’hommes, autant d’avis différents » !

Partagez l'article
Pinterest
Facebook
Sarah
Sarah
Passionnée du tournage de poterie, je me suis donné un objectif : vivre de ma passion! Ce blog a pour but de partager avec vous mes recherches, mes réalisations, mes échecs et mes réussites. Bienvenue!
EN LIRE PLUS...
S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tous les JEUDIS
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo .

En fournissant votre email vous acceptez de recevoir la lettre d’info du Bol et vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement présent dans tous nos emails.

Pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.

Inscris-toi
ET PROFITE GRATUITEMENT
3 FORMATIONS VIDÉO

– débuter avec les émaux
– les bases de la poterie
– les bases du décor

1 newsletter hebdomadaire
UNE newsletter

pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique