Les moules en plâtre du céramiste

Après t’avoir présenté en détail le principe du moulage / coulage en céramique dans le précédent article, je te propose d’aborder le moule en plâtre, élément indispensable pour pratiquer le coulage.

Le moules en plâtre est un élément que tu peux fabriquer à moindre frais et qui te sera d’une grande utilité pour réaliser des lots de pièces. Nous allons voir les différents types de moules utilisés en céramique, les grands principes de fabrication et d’autres points intéressants à leur sujet.

Si tu es déterminé à fabriquer tes moules en plâtre pour les nombreux avantages qu’offre le coulage, je te conseille d’aller jeter un œil à la formation Moulage / Coulage proposée par Juliette Vivien dans l’Atelier du Bol. Elle te permettra de fabriquer tous les types de moule, quelle que soit la forme que tu souhaites couler !

Sommaire

Quels objets choisir comme modèle du moule ?

Si tu débutes dans la céramique, que tu ne sais pas tourner ou réaliser la forme de ton choix en modelage, tu peux te servir de tous les objets de ton quotidien en tant que modèle pour ton prototype de moule. Si une forme t’inspire, sert-en comme modèle !

Pour ceux qui savent tourner ou modeler, tu peux aussi réaliser ton modèle de moule en argile. Il existe d’autres solutions comme l’imprimante 3D céramique mais son utilisation reste très rare. Qu’importe la matière, il faut juste que ton modèle soit assez résistant pour ne pas se déformer sous la pression du plâtre liquide.

 Il faut cependant faire attention à certains points :

  • La taille finale de tes futures pièces sera toujours inférieure à celle de ton modèle. Cela est dû à la rétractation de la terre après qu’elle ait été coulée dans le moule.
  • Pour faciliter le démoulage de ton modèle, il faut que tu l’enduises d’un agent de démoulage. Tu peux utiliser du savon ou de la cire par exemple, cela fonctionne très bien.
  • Prends le temps de vérifier qu’il n’y ait pas d’imperfections indésirables sur ton modèle. Cette imperfection se répètera ensuite sur toutes les pièces sorties de ce moule.
  • Si tu réalises ton prototype de pièce en terre, utilise de la terre blanche de préférence, car la terre rouge pourra laisser des traces dans le moule qui seront visibles sur ta première pièce moulée.
  • Si ton prototype est en terre, tu peux l’utiliser à consistance cuir assez dur mais pas totalement sec, sinon il pourrait se casser sous la pression du plâtre ou en se démoulant. En effet une pièce en terre très sèche est beaucoup plus fragile qu’une pièce qui contient toujours un peu d’eau.
  • Analyse bien le modèle que tu veux mouler. Le type de moule change en fonction de la forme de ton modèle. On en parle juste après…

Les différentes formes de moule en plâtre

La complexité du moule en plâtre va dépendre de ton modèle. S’il est en dépouille, un moule simple suffit. S’il a des contre-dépouilles, il faudra faire un moule en 2 parties ou plus. Pour cela analyse la ligne de dépouille.

Le moule en plâtre en 1 partie + bride

Si elle est placée sur le haut de l’objet, comme pour une tasse, ce sera un moule en 1 partie. En effet, la paroi d’une tasse n’a qu’une seule inclinaison, plaçant la ligne de dépouille à sa surface. On peut retirer facilement la pièce en la glissant hors du moule.

dépouille moule platre

Pour cette tasse, réalisée avec la terre de mon jardin, nous voyons bien que la ligne de dépouille est sur le haut, nous allons donc pouvoir utiliser un moule en une partie, un moule monobloc, pour couler cette pièce.

Moule en platre 1 partie

Le moule en plâtre en 2 ou 3 parties + bride

Si la ligne de dépouille n’est pas à une extrémité, ta pièce a des inclinaisons opposées dans ses parois, tu devras faire un moule en plusieurs parties. C’est aussi le cas pour une sculpture qui a très souvent des formes complexes. La ligne de dépouille n’étant pas à une extrémité de la pièce, elle restera coincé dans le moule si ce dernier n’est qu’en un seul morceau.

contre dépouille moule platre

Dans le cas de ce photophore, proposé dans la formation de tournage de l’Atelier du Bol, nous voyons que la ligne de dépouille est sur le centre de la pièce. Nous allons donc utiliser un moule en plâtre en 2 ou 3 parties, sinon la pièce ne pourrait pas se démouler.

Moule en plâtre 3 morceau

A quoi sert la bride ?

La bride n’est pas indispensable mais elle permet d’obtenir une lèvre quasi-parfaite sur ta pièce. L’intérêt du moulage étant de minimiser le ponçage ou les retouches de modelage, autant fabriquer un moule au top ! 😉

Le moule d’estampage

Estampage : Action de marquer ou d’imprimer en relief (une marque, une image) sur une surface.
Dictionnaire Le Robert

Le moule d’estampage est un moule qui est ouvert, sur lequel nous allons venir placer la terre. Il peut être en bosse, ou en creux. En effet, la terre est un excellent matériau pour marquer toutes les surfaces. Attention cependant à bien choisir le moment pour démouler ta pièce. Si tu la sors trop tôt, la terre sera trop molle et la forme s’affaissera. Si tu la sors trop tard, la terre pourra se fissurer.

Moule estampage
Moule proposé sur etsy par claystamps (ça donne plein d’idées)

La matière du moule d’estampage

  • Le plâtre

En général, tous les moules d’estampage vendus dans les magasins spécialisés sont en plâtre. En effet, le plâtre absorbe l’excédent d’eau et la pièce sèche plus rapidement.

  • Tous les éléments de ta cuisine

Dans la formation modelage, Stéphanie Goye propose de prendre un élément de ta cuisine et de le recouvrir de film alimentaire. Ainsi, une fois ta terre sèche, tu pourras retirer facilement la pièce de la forme qui ne s’y sera pas accrochée grâce au film alimentaire.

plastique moule estampage
  • Le bois

Un moule d’estampage en bois non verni peut fonctionner comme un moule en plâtre car le bois aura lui aussi tendance à absorber l’excédent d’eau.

Comment utiliser un moule d’estampage

  • Moulage à la plaque

Une plaque est très pratique pour recouvrir en une seule fois ton moule d’estampage. Elle permet d’avoir une épaisseur régulière. Prends ensuite une éponge humide pour appuyer la plaque sur tous les recoins du moule d’estampage afin qu’elle en imprègne bien la forme.

moule plâtre estampage
  • Presser / galetter la terre

Le principe de cette technique est de remplir ton moule d’estampage de petites balles de terre que tu aplatis. Il faut la presser fermement, et tu peux ajouter plusieurs épaisseurs pour plus de solidité. Une fois toute la terre implémentée, tu lisses ensuite le dessus pour un rendu harmonieux.

  • Utiliser les moules 2 parties pour l’estampage

Tu peux aussi estamper dans tes moules en 2 parties. La difficulté réside dans le fait d’avoir la jonction entre les 2 parties propre et résistante. Tu peux aussi utiliser ton moule d’estampage. S’il est symétrique, tu peux assembler 2 répliques de ce moule.

Astuces décoratives d’estampage

Astuce 1 : Tu peux réaliser des petites boules de terre que tu colores et que tu presses dans le moule pour obtenir du Nerikomi.

Astuce 2 : Tu peux aussi étaler une plaque préalablement texturée pour obtenir une pièce texturée.

Pourquoi utilise-t-on le plâtre pour les moules en céramique ?

Le choix de la matière est lié au fait qu’elle doit être poreuse pour absorber l’excédent d’eau de la terre coulée. Les moules de coulage sont aujourd’hui réalisés en plâtre. On utilise le plâtre, car celui-ci, poreux, absorbe l’eau de la barbotine de coulage. Il faut cependant utiliser un plâtre de qualité pour réaliser ses moules. Attention à ne pas utiliser un paquet de plâtre ouvert depuis trop longtemps car c’est une des causes des moules loupés ! 

Dans sa formation moulage / coulage, Juliette Vivien utilise le plâtre Molda , c’est un des plâtres les plus utilisés auprès des mouleurs.

Matériel nécessaire pour réaliser un moule en plâtre

Pas mal d’outils de bricolage mais rien de très cher :

  • Modèle à mouler
  • Eau
  • Plâtre
  • Argile
  • Balance
  • 2 bassines
  • 2 planches en bois
  • Compas
  • Crayon à papier / feutre
  • Cire / savon comme liquide vaisselle
  • Pinceaux (un gros et un fin )
  • Ébauchoir
  • Réglet
  • Rouleau avec ses tasseaux
  • Râpe ou couteau
  • Lame de scie
  • Carton ondulé
  • Scotch
  • Pièce de monnaie
  • Élastiques ou sangles 

Les grand principes de la fabrication d’un moule

En fonction du nombre de partie de ton moule en plâtre, sa fabrication sera plus ou moins complexe. Les étapes sont plus ou moins nombreuses également. Mais il s’agit toujours de réaliser les différentes parties de ton moule de manière à ce qu’elles permettent un démoulage simple et s’assemble parfaitement.

Dans cet optique, on commence par coffret le modèle pour réaliser le corps du moule en 1 ou 2 partie.

Une fois coulé et durci, on va modifier le coffrage pour couler le socle et la bride. Le bon positionnement des éléments est assuré par les clefs et on évite la fusion des éléments en plâtre en utilisant le savon noir.

La dernière étape consiste à réaliser les finitions sur le moule qui lui permettront d’être plus pratique et résistant.

Sans demander de compétence particulière, la fabrication des moules en plâtre fera cependant appel à de la finesse et de la patience. En effet, plus votre moule sera précis et sans défauts, moins vos pièces coulées demanderont de finition.

Apprendre le Moulage / Coulage dans l’Atelier du Bol

Pour maîtriser le coulage, rien de mieux que les conseils d’une pro ! Jette un œil à la formation de Moulage / Coulage de Juliette Vivien et rejoins les milliers de membres de l’Atelier du Bol, une plateforme unique qui propose des formations gratuites et payantes pour débuter ou progresser dans la céramique.

Peut-on ajouter des éléments à un moule en plâtre ?

Lorsque l’on veut réaliser une tasse avec anse, nous sommes amenés à nous poser la question de l’anse. Doit-on l’intégrer au moule ou la rajouter par la suite ? De même pour une théière, doit-on intégrer le bec et l’anse au moule ou pas ?

Les moules avec anse sont plus complexes à réaliser. Il nécessiteront une meilleure maîtrise des logiques de fabrication des moules en plâtre et de la technique de coulage. Mais si tu arrives à tes fins, tu pourras couler des pièces complexe en 1 seule coulée, sans aucun modelage, ni assemblage. Un gain de temps énorme si tu travailles sur des séries !

Acheter ses moules ou les réaliser soi-même ?

Tu as le choix entre fabriquer tes propres moules ou les acheter dans des magasins de matière première. Tu peux aussi trouver des moules en plâtre d’occasion lorsque des céramistes cessent leur activité. Si tu veux en acheter d’occasion, il faut cependant faire attention à la durée de vie du moule car en général un moule est utilisé pour 100 coulages, pas plus. Ensuite le plâtre commence à s’user. Le fait d’acheter tes propres moules te permettra de te lancer et de ne te préoccuper que du coulage. Cela te permet de gagner du temps au début et de faire plaisir sur les décors.

Cependant, le jour arrivera où tu te sentiras obligé de réaliser tes propres moules, car ils sont ta propre signature, ton style, tu feras exactement les formes que tu souhaites. C’est ainsi que tu donneras ta patte d’artiste à tes pièces. 😉

Entretenir ses moules en plâtre

Comme je te le disais plus haut, un moule en plâtre te servira pour une centaine de coulages. Au delà, tu devras le changer. Les traces d’usure laisseront des défauts sur la pièce moulée. De plus, des petites particules de plâtre pourront se détacher du moule et passer dans la terre, créant le défaut du point de chaux.

Après avoir utilisé ton moule en plâtre, il faut le faire sécher à basse température, 50°C maximum. IL faudra attendre environ 2 jours entre chaque utilisation du moule afin qu’il sèche correctement. En effet, la fabrication d’une deuxième puis troisième pièce dans un moule humide prendra plus de temps car le plâtre absorbera moins bien l’eau de ta pièce.

Avant chaque utilisation du moule, nettoie le. Il peut y avoir des traces de salpêtre à l’intérieur qui pourraient entacher le résultat !

Recommandations

  • Ne jamais verser le plâtre dans l’évier, il peut durcir et boucher les canalisations.
  • Le plâtre et la terre ne font pas bon ménage ! Pour ne pas salir ton atelier, essuie le plâtre utilisé et jette-le directement dans la poubelle. Même chose pour tes gants et mains, enlève au maximum l’excédent de plâtre avant de les nettoyer dans l’évier.

On a fait le tour des moules en plâtre ! Les informations sur le coulage qui est l’étape suivante dans le moulage en céramique sont dans l’article dédié au moulage / coulage. J’espère que cet article t’aura donner envie de te pencher sur cette technique très utile pour enrichir ta pratique de la céramique.

3 Comments

  1. Alice Desert novembre 7, 2021 at 6:14

    Bonjour,
    Que se passerait il si un peu de platre aller dans la terre?
    Et si on met dans le four du platre ? Est ce quelqu’un a deja eu cette experience ?

    Répondre
    1. Sarah novembre 8, 2021 at 9:07

      si tu as du plâtre dans ta pièce, la pièce peut exploser dans le four 🙁

      Répondre
  2. JULIE novembre 8, 2021 at 10:19

    Super article !! Merci pour tous tes partages (articles, cafés poterie…).
    Comment trouves-tu le temps de faire tout ça !! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.