Modelage de l’argile : Guide du débutant

Le modelage de l’argile est la pratique la plus accessible dans l’univers de la création céramique. Je te propose un guide qui regroupe toutes les connaissances indispensables aux débutants en modelage.

Le modelage étant une discipline de la céramique à part entière, tu imagines bien que toutes les techniques présentées ici demandent une pratique régulière et un apprentissage progressif. Si le modelage te tente, je te propose de suivre la formation Modelage à la maison disponible dans l’Atelier du Bol. Tu y trouveras un accompagnement de qualité pour te permettre d’aborder les étapes dans l’ordre avec les bons outils et matériaux.

Sommaire

Quelle terre pour le modelage ? Choisir son argile.

Les débutants en modelage se retrouvent tous face à un dilemme : par quelle terre commencer ? Pour ne pas te tromper, pose toi la question : quel type de pièce souhaites-tu créer ? C’est le résultat attendu qui te permettra de choisir l’argile la plus adaptée. Songe à la couleur finale de ta pièce, à sa fonction, à la texture que tu souhaites et bien sûr au moyen de cuisson dont tu disposes.

Pour les propriétés détaillées des principales terres, je t’invite à consulter notre article sur les argiles utilisées en poterie. Pour cet article, je te propose de revoir un résumé des principales terres, avec et sans cuisson. Nous parlerons plus longuement de la terre chamottée qui n’a pas été abordée dans l’article sur les argiles de poterie.

tas-d-argile-a-modeler

Les argiles avec cuisson

La faïence

La faïence est une argile basse température (980°C). Elle peut être noire, blanche ou rouge. Sa caractéristique principale est sa porosité ce qui en fait la terre de référence pour la fabrication des oyas et des pots de fleur. Pour tout usage alimentaire, il faudra obligatoirement l’émailler avec un émail sans plomb.

Le grès

Le grès est une terre haute température (entre 1200°C et 1300°C). Les pièces obtenues sont plus résistantes et étanches. La palette de couleur du grès s’étend du blanc au noir avec de nombreuses nuances. L’émaillage n’est pas indispensable car la terre est imperméable, il rend cependant le contact de la pièce plus agréable pour l’utilitaire, rend le nettoyage plus facile et garde son rôle décoratif. La température de cuisson élevée fait que les couleurs des émaux sont moins vives que celles obtenues par la faïence.

tasses en grès
Tasses en grès

La porcelaine

La porcelaine se cuit à très haute température (autour de 1300°C). Sa couleur blanche et son rendu translucide ont fait son succès et sa noblesse dans l’histoire de la céramique. Ses propriétés sont dues à la présence de kaolin. C’est l’argile la plus difficile à travailler, ce qui en fait la terre la moins recommandée pour les débutants.

Les argiles sans cuisson

L’argile auto-durcissante est une argile sans cuisson. C’est le liant présent dans l’argile qui va durcir l’ensemble au contact de l’air.

Principal avantage: pas de besoin de four pour terminer les pièces que tu as façonnées.

Principal inconvénient: le prix et le fait qu’elle est incompatible avec l’utilitaire.

Tu retrouveras un test complet en vidéo de l’argile sans cuisson dans l’article sur les argiles de poterie.

La terre chamottée

La terre chamottée est composé d’argile lisse et de chamotte, la chamotte étant de l’argile cuite à très haute température qui a été broyée en grains plus ou moins gros. Selon la taille, la densité et l’argile à laquelle la chamotte est ajoutée, on obtiendra une terre avec des propriétés différentes.

La terre chamottée est appréciée des sculpteurs car elle a un meilleur maintien pendant le façonnage et un retrait à la cuisson et au séchage réduit. Elle est très prisée pour le façonnage de grandes pièces de part ces qualités. On mélange également de la chamotte avec le grès pour obtenir un grès adapté à la cuisson raku car plus résistant aux chocs thermiques.

La présence de la chamotte crée une granulosité qui la rend inadaptée au tournage. En modelage ou en sculpture, on peut utiliser cette granulosité pour créer des effets de texture.

visage-terre-chamottée
Visage en terre chamottée

Les outils pour le modelage

Le modelage est la technique de façonnage de l’argile la plus accessible car tu n’auras besoin que de quelques outils qui, pour la plupart, sont fabricables avec un minimum d’esprit pratique. Voyons ensemble “les indispensables” pour débuter en modelage de l’argile.

Les bases avant de commencer

Maintenant que tu es devant un pain de l’argile de ton choix et ton kit d’outils du potier flambant neuf. Que faire ?

Découpe de la terre

Pour débuter le façonnage de ta pièce, tu vas devoir découper un morceau de terre avec ton fil de potier. Pense à bien refermer le plastique autour du pain pour éviter que ton argile sèche.

Pétrissage

Il faudra ensuite pétrir la terre. Pour cela, nous avons rédigé un article complet sur le pétrissage de l’argile que je t’invite à consulter. Tu y découvriras la technique du pétrissage en tête de bélier, la technique du battage et des infos sur l’importance du pétrissage en général.

Recyclage

Une autre étape importante qui fait partie des incontournable dans la poterie est le recyclage. Au bout de plusieurs séance modelage, tu auras accumulé des déchets d’argile non utilisée. Les recycler consiste à travailler ces déchets pour les compacter et reformer un pain réutilisable pour tes prochaines créations de modelage. Tu auras toutes les infos dans la formation “Les bases de la poterie“.

En utilisant de l’argile sans cuisson, le recyclage sera impossible car tes fragments d’argile vont sécher. Pas très économique… mais quand on n’a pas le choix !

Plus de détails Apprendre le tournage Un programme créatif pour acquérir les techniques essentielles du tournage et du décor. Les bases de la poterie Découvrir les savoirs essentiels pour apprendre la poterie sur de bonnes bases. Plus de détails Modelage à la maison Des créations originales pour apprendre le modelage chez soi. Plus de détails Aventure Poterie Une immersion de 5 mois dans l'univers de la céramique en créant ton propre atelier. Plus de détails

Initiation à la poterie: technique facile pour les débutants

Le grand moment est arrivé. Il est temps de modeler cet argile ! Ta pièce va commencer à prendre forme. C’est l’étape du façonnage de la poterie. Je te propose de faire le tour de différentes techniques de modelage pour te donner une idée du potentiel créatif qui s’offre à toi.

Le modelage de l’argile par pinçage ou pot pincé

Le modelage par pinçage est une technique de façonnage par laquelle tout débutant devrait commencer. Elle permet de faire connaissance avec la terre.

Pot pincé de la formation “Modelage à la maison

Le principe est de partir d’une boule que l’on va creuser pour réaliser progressivement un pot. Modeler une pièce par petites touches permet au créateur une prise de contact au plus près avec l’argile. A priori plutôt simple, tu verras que la chose est plus complexe et subtile qu’il n’y parait mais cet apprentissage est nécessaire. Astuce pour débutant: l’idéal est de se procurer de la terre chamottée.

Exemple de pots pincés

Les principales techniques de modelage de l’argile

Modelage de l’argile à la plaque

Le modelage à la plaque est une technique vieille comme le monde. Comme son nom l’indique la forme élémentaire est la plaque d’argile.

Le principe est de réaliser des plaques à l’aide d’un rouleau et de tasseaux d’épaisseur déterminée. La régularité de l’épaisseur est primordiale. On découpe ensuite des éléments dans ces plaques que l’ont va mettre en forme et assembler.

travail argile plaque
Travail à la plaque de la formation “Modelage à la maison

Les assemblages doivent être réalisés avec précision pour éviter de devenir des point faibles de votre pièce. On utilise différentes techniques comme des découpes en biseau, l’ajout de barbotine ou les renforts avec de petits colombins.

Le modelage à la plaque permet la réalisation de petites et grandes pièces dans des temps plutôt courts. Selon la pièce à réaliser, on choisira de travailler avec une argile plus ou moins sèche. Les possibilités de formes sont immenses et les aplats obtenus sont propices à tous types de décors. L’élément de base étant un plan, les formes cubiques seront plus évidentes à obtenir. A l’inverse les formes sphériques poseront beaucoup plus de difficultés.

Les céramistes adeptes du modelage à la plaque utilise une croûteuse pour réaliser des plaques rapidement en ménageant leurs bras.

réalisation-modelage-argile-a-la-plaque
Réalisation à la plaque de Ann Van Hoey

Estampage

L’estampage est une technique liée au modelage à la plaque. Le principe est de guider la plaque sur la forme d’estampage et de l’y maintenir pour que la plaque en prenne la forme.

Les formes d’estampage sont souvent réalisées en plâtre car il absorbe l’humidité et permet de réaliser ce que l’on veut. Mais pour débuter, le principe de l’estampage peut être utilisé avec des objets du quotidien comme un bol ou une boîte quelconque.

Lorsque l’on applique un tampon, un coquillage, une feuille végétale ou tout autre motif sur une plaque d’argile, on parle également d’estampage.

Voici quelques réalisations

sarah pike estampage terre
Estampage réalisé par Sarah Pike

Poterie aux colombins ou colombinage

La poterie au colombin a pour base de travail… Le colombin ! Cette technique ancestrale est probablement la plus ouverte en possibilité. Son “défaut” est sa lenteur de réalisation mais c’est parfois un atout. Il faudra s’armer de patience !

vase-en-colombins
Vase en colombins de la formation “Modelage à la maison

Au départ, on forme des colombins plus ou mois gros selon les besoins. Pour cela, on roule l’argile en boudin. Geste élémentaire que l’on a tous fait dans notre enfance avec de la pâte à modeler. Mais attention, le colombin doit être parfaitement réalisé pour que votre pièce soit solide ! Bien souvent on créer la base de la pièce à partir d’une découpe dans une plaque et on va ensuite monter les parois en superposant des colombins. La pièce prend forme lentement mais surement… Après plusieurs couches de colombins, on lisse les parois.

La poterie au colombin permet de réaliser une pièce pas à pas, en prenant le temps. Je te conseille de préparer une armée de petits colombins à l’avance que tu maintiendras humides sous un plastique. Ca t’évitera la sensation frustrante de ne pas avancer dans ta création. Evidemment, l’humidité de l’argile doit être maitrisée pour ne pas voir sa pièce s’écrouler. On utilise souvent de la terre chamottée pour un meilleur maintien.

On peut façonner des colombins plats et les assembler sur le même principe, utiliser les colombins pour garder une texture décorative ou encore les tresser, tout est possible ! Voici quelques réalisations :

plat-avec-colombin-argile
Plat réalisé avec des colombins

Assemblage d’éléments: la barbotine

Pour énormément de créations, tu seras amené à assembler des éléments en terre. Anses, becs, poignées, pieds: autant d’éléments qui ne peuvent que rarement être façonnés directement dans ta base d’argile. La “colle” du céramiste s’appelle la barbotine.

Pour fabriquer la barbotine, tu récupères des morceaux d’argile séchés inutilisés de tes précédentes créations. Tu les broies et tu les mélanges à de l’eau. Mets les morceaux dans un verre et ajoute de l’eau jusqu’au même niveau. Laisse reposer puis mélange le tout. Tu obtiens de la barbotine, de la boue argileuse en quelque sorte.

Il faudra ensuite guillocher les 2 éléments à assembler sur les zones qui entreront en contact. Guillocher signifie griffer ou hachurer la surface avec une aiguille de potier par exemple. On enduit ces zones de barbotine puis on les assemble en exerçant une très légère pression. L’ébauchoir est ensuite utilisé pour colmater les joints entre les 2 parties assemblées.

Slide JE VISITE Forme toi à la poterie ! Libère ta
créativité
L' Atelier du Bol atelier du bol

Le séchage

L’étape modelage est terminée. Ta pièce a pris forme et tu es satisfaite de ta création. Étape suivante: le séchage. Oui, un peu de patience car sécher ta pièce te permettra de la manipuler pour la décorer sans qu’elle se déforme.

Il existe trois consistances de séchage :

  • Consistance terre humide ou plastique : c’est la consistance de ta pièce pendant le modelage.
  • Consistance cuir : l’argile a commencé à sécher. Elle est encore déformable et peut être manipulée sans trop s’affaisser. C’est le stade privilégié pour les finitions.
  • Consistance verte : l’argile est sèche. Elle a pâlit et la texture est cassante.

Si tu veux des détails sur le séchage en pratique et des petites astuces pour stocker tes pièces pendant cette étape cruciale, je te conseille la formation gratuite “Les bases de la poterie” sur l’Atelier du Bol. Il y a cependant quelques différences au niveau du séchage entre le séchage d’une pièce modelée et tournée. Par exemple, la terre d’une pièce tournée est beaucoup plus humide qu’une pièce modelée. Cette dernière sèchera donc plus vite, et tu n’auras pas besoin de la retourner pour l’aider au séchage !

sechage argile modelage

Finition après modelage de l’argile : le ponçage

Le ponçage est LA technique de finition des poterie. Rien de sorcier, tu prends une éponge humide et tu lisses, puis tu prends l’éponge verte (sèche) et tu ponces ! En prenant le temps, tu pourras faire disparaître les aspérités, les traces de doigts ou les microfissures de ta pièce.

Une éponge humide te permettra également d’arrondir les angles ou lèvres de ta pièce que tu juges trop saillants. Il m’arrive parfois d’utiliser un papier à poncer de carrosserie que j’humidifie pour poncer une pièce déjà cuite, à consistance de biscuit, afin d’enlever les dernières aspérités.

Techniques de décors

Voici une liste non exhaustive des techniques de décoration. Je te conseille de faire tes propres recherches à leur sujet. J’espère pouvoir rédiger un Guide des techniques de décors dans quelques temps… Gros boulot !

  • La gravure
  • L’application d’engobe au pinceaux
  • Le décor au pochoir
  • Le décor à l’éponge
  • Les trainées à la poire
  • Les sgraffitos
  • Les peignages
  • Les crayons à oxyde
  • Le nériage
  • Les décalcomanies
  • Les lustres
  • Et bien sûr l’émaillage, la décoration céramique par excellence !
Décors sur céramique de Atelier Stella

Émaillage et cuissons de tes pièces modelées

Ta pièce est façonnée, séchée puis décorée. Tu arrives au bout du chemin, reste cependant une étape cruciale et pas des plus facile : l’émaillage.

Pour cela, il va falloir cuire le biscuit ou dégourdi dans un premier temps. Je t’ai rédigé un article complet sur le sujet: utilité de la cuisson du biscuit.

Ensuite, tu dois émailler ta pièce. Là aussi, je te conseille de consulter nos précédents articles :

L’émaillage est une pratique qui nécessite beaucoup d’expérience et qui mérite elle aussi un article dédié. Voici les principales techniques d’émaillage :

  • par trempage
  • à la louche
  • au pistolet

Une fois émaillée, place à la seconde cuisson ! L’émail va fondre et à l’ouverture du four, ta pièce aura son aspect définitif. C’est un moment magique et malgré des années de pratique, je ressens toujours ce petit frisson en découvrant mes dernières créations en ouvrant mon four.

En conclusion

J’espère que ce Guide du modelage pour débutants t’aura apporté une vision d’ensemble sur le modelage de l’argile. Pour quelqu’un adapte du tournage, le modelage vient souvent en complément pour intégrer des détails à ses pièces et vice et versa. Si tu souhaites démarrer avec un cours progressif pour découvrir pas à pas les techniques abordées ici, je te conseille de suivre la formation Modelage à la maison proposée par Les Faiseurs qui pour ma part m’a appris beaucoup d’astuces ! Belle journée à tous !

2 Comments

  1. Vanquelef-Vasseur novembre 17, 2020 at 1:55

    Un grand merci pour ce dossier super bien ficelé ! !!

    Répondre
  2. Monteilhet Eliane novembre 17, 2020 at 3:05

    Merci pour votre site
    J’espere encore recevoir des astuces de votre part

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.