LE BLOG DU BOL
BIENVENUE SUR
LE BLOG DU BOL
Un lieu de partage bienveillant pour t’accompagner
dans ton parcours vers la céramique.

Un lieu de partage bienveillant pour t'accompagner dans ton parcours vers la céramique.

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Le Sgraffite : interview de Charlotte Heurtier

sgraffito

Tous les jeudis j’accueille en live des artistes, céramistes, toujours en lien avec la poterie. Le but est de vous faire découvrir leur parcours, leurs créations, leurs ambitions. Ces lives sont une source d’inspiration pour tous les amateurs d’argile que l’on soit apprentis céramistes ou céramistes confirmés. Voici l’interview de Charlotte Heurtier qui va nous parler d’elle et de sa technique de prédilection : le sgraffite.

Charlotte Heurtier est une céramiste spécialisée dans le sgraffite. A son compte depuis 2010, elle travaille l’illustration sur céramique afin de créer des céramiques douces et joyeuses. Ses pièces sont d’une précision incroyable. Tu peux la retrouver régulièrement dans des expositions-ventes ainsi que sur son site internet. Et si tu ne connais pas Charlotte et ses talents d’illustratrice, bonne découverte !

Interview de Charlotte Heurtier

Peux-tu nous parler de toi et de ton parcours dans la céramique ?

J’ai 36 ans. Depuis toute petite je fais déjà plein de dessins, et adorais la pâte à modeler. Et du coup mes parents se sont dit « elle veut faire un métier artistique« . Effectivement, ils avaient raison ! Dès le collège, on m’a orienté vers un lycée « arts appliqués » pour me faire aller vers une voie créative car je passais vraiment mon temps à faire cela. C’est ce qui m’animait ! L’art appliqué, était très orienté design, architecture. Moi, je voulais faire du design d’objet. Pour cela il faut connaître les matériaux. Je me suis alors orientée vers un BTS céramique parce que j’aimais l’idée de faire de l’art de la table. En sortant de ce BTS, j’avais 20 ans. Je me trouvais trop jeune pour me lancer. Comme petite je voulais faire de l’illustration j’ai continué mes études aux « arts décos«  de Strasbourg. J’y ai fait à la fois de la céramique et de l’illustration.

C’est ce passage aux « arts décos » qui t’a donne l’envie de te lancer dans le sgraffite ?

Je ne connaissais pas du tout le sgraffite à cette époque. Je l’ai découvert complètement par hasard. En illustration, je travaillais beaucoup de papiers découpés. J’ai donc commencé ma production par des pièces ajourées en porcelaine. Un jour, j’ai voulu lancer une série en utilitaire, où le dessin serait en nombre. J’ai donc essayé de mettre de l’engobe et de gratter. Et c’est suite à cette idée que j’en suis arrivée au sgraffite. J’ai ensuite découvert le travail d’autres céramistes.

sgrafitte
Sgraffito Charlotte Heurtier

Peux-tu nous décrire ta pratique du sgraffite ? Quand mets-tu ton engobe et avec quelle technique ?

Dans un premier temps je fabrique mes engobes avec plein de palettes d’essai. J’applique toujours mon engobe au pinceau, jamais au trempage car je veux vraiment gérer l’épaisseur. Pour moi l’épaisseur est une caractéristique importante qui est déterminante pour la réussite du sgraffite ! Donc pour que l’engobe soit bien opaque, j’applique 3 fines couches. J’applique l’engobe sur porcelaine entre la texture cuir et le sec.

Au début je ne dessinais pas avant d’effectuer le décor en sgraffite. Je faisais mon dessin directement à main levée. Puis, petit à petit, j’ai voulu faire des tracés sur ma pièce. Maintenant, en ayant des envies de compositions plus poussées, j’ai découvert qu’on pouvait dessiner au crayon gras sur l’engobe. Après avoir testé un million d’outils, je sgraffite avec une pique constituée d’une petite boule au sommet. Cet outil est super car l’aiguille de potier blesse la terre. Ça a tendance à générer des fissures. J’utilise aussi des plumes de cartes à gratter et des pinceaux « blush » pour enlever les particules.

Sgraffito
Outil à décorer Céradel utilisé par Charlotte Heurtier

En sgraffite, on peut avoir du mal à faire comprendre le dessin. Il faut simplifier les formes, les penser en noir et blanc. Quand je compose mes pièces, je fais attention à ce que les lignes soient claires et ne se confondent pas. Pour s’entraîner dans cette réflexion, on peut partir sur des papiers à gratter comme ceux qu’utilisent les enfants. Pensez à réfléchir à votre dessin avant de poser l’engobe. Quand je donne des cours, j’explique aux gens que ça sert à rien de mettre de l’engobe ou l’on ne va rien sgraffiter.

Le temps de séchage entre les trois couches est-il important ?

Oui ! C’est comme en peinture. Si vous mettez de la peinture sur un meuble, il faut un temps de séchage pour la deuxième couche. Ensuite, c’est au toucher et au visuel qu’on détermine le temps nécessaire. Forcément, si c’est l’été, la deuxième couche va sécher plus vite que si nous étions en hiver. L’humidité de la pièce va aussi beaucoup jouer. Si la pièce est très sèche, l’eau de l’engobe va être absorbée tout de suite. Ce n’est d’ailleurs pas bon signe: cela veut dire que l’engobe n’a pas bien adhéré. Il risque ensuite de s’écailler.

sgraffite
Loutre et ses trois bébés de Charlotte Heurtier

Ou achètes-tu tes outils pour le sgraffite ?

La plupart chez Céradel. Les plumes à gratter je les trouve chez mon fournisseur de loisir créatif à Strasbourg. Et dernièrement je me suis acheté des outils de la marque DiamondCore Tools.

Où puises-tu ton inspiration ?

Depuis quelque temps je suis en circuit fermé d’inspiration, parce que plus on fait de choses et plus on s’auto nourrit. J’essaie toujours de rester vraiment cohérente dans mon travail. Ma ligne, je l’ai finalement trouvée assez tôt via mes études. Je lisais beaucoup de livres, donc je pense que ma grosse inspiration venait de là. Le travail de Simone Perrotte m’a inspirée, elle est dans ma région et nous sommes maintenant amies. J’ai vu qu’elle avait une technique de travail du sgraffite vraiment différente de la mienne. Elle travaille sur sec. En sgraffite, je n’ai pas d’autres noms qui me viennent car c’est une technique, je pense, qui a été redécouverte récemment. Mais il y a plein de choses à explorer en sgraffite : les mélanges de couleurs en faisant des réserves par exemple.

Il faut savoir trouver sa spécialité et se dire « cette technique me convient bien ». Je me suis retrouvée dans le sgraffite car il correspondait bien à ma personnalité. Mais malheureusement, j’en fais beaucoup moins ces derniers temps. Je crois que je me suis beaucoup fatiguée la main et puis j’avais besoin de faire d’autres gestes. J’ai décidée d’en faire moins. Pour compenser je suis tournée vers le modelage.

sgrafitte
Zours à papillon Charlotte Heurtier

Comment envisages-tu ton avenir dans la céramique ?

Comme tout le monde, je me pause beaucoup la question. Ça fait maintenant 12 ans que je suis installée à mon compte. J’essaie de réguler mon travail et de me faire passer avant les commandes, parce que j’ai récemment fait un burn out. J’essaie de rappeler qu’être céramiste, c’est le travail d’une vie et pas d’une exposition. Je ne me suis jamais dit qu’il y avait une façon d’être céramiste, il faut s’adapter et trouver des solutions.

Pour conclure peux-tu me citer deux céramistes qui t’inspirent ?

Les personnes qui m’ont beaucoup inspiré à des moments clés et que j’ai rencontré sont : Simone Perrotte que j’ai cité précédemment et Elsa Alayse, sculptrice que j’ai rencontrée sur un marché. Elle a un laissé aller dans son travail qui ma toujours impressionné.

Merci à Charlotte Heurtier pour sa participation ! Je vous invite à écouter l’interview sur notre Instagram.

Si tu veux en savoir plus sur le sgraffite je t’invite à lire notre article : Le sgraffito en céramique

Partagez l'article
Pinterest
Facebook
Sarah
Sarah
Passionnée du tournage de poterie, je me suis donné un objectif : vivre de ma passion! Ce blog a pour but de partager avec vous mes recherches, mes réalisations, mes échecs et mes réussites. Bienvenue!
EN LIRE PLUS...
Stages céramique

Les stages de céramique offrent une belle porte d’entrée vers cet univers artistique. C’est une voie que nous mettons à…

Le bijou céramique

Le bijou céramique est un dérivé captivant de la céramique traditionnelle. En associant l’élégance de la céramique à des textures…

S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tous les JEUDIS
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo .

En fournissant votre email vous acceptez de recevoir la lettre d’info du Bol et vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement présent dans tous nos emails.

Pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.

Inscris-toi
ET PROFITE GRATUITEMENT
3 FORMATIONS VIDÉO

– débuter avec les émaux
– les bases de la poterie
– les bases du décor

1 newsletter hebdomadaire
UNE newsletter

pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique

Inscris toi à la newsletter du bol
Et reçois gratuitement :
-> 3 Formations vidéo sur la poterie
-> Une newsletter hebdomadaire