Interview de Charlotte TALBOT – Super Ceramics

L’idée des interviews du Bol est de vous faire découvrir un céramiste, son parcours, ses créations… Une source d’inspiration pour tous les apprentis céramistes. Pour la 2nde de la série, je vous présente Charlotte TALBOT.

charlotte Talbot céramiste
Charlotte TALBOT

J’ai découvert cette céramiste sur Instagram, et j’ai eu un véritable coup de cœur. Son univers coloré et très graphique apporte gaieté et design à nos intérieurs. Je vous souhaite une belle découverte !

  • Quel est ton parcours ? A quel âge t’es-tu lancée dans la poterie ? Qu’est ce qui t’a donné l’envie de pratiquer la céramique ?

Je suis designer industriel de formation après deux bachelors en écoles de design : ESAD de Reims et ECAL à Lausanne en Suisse. J’ai ensuite fait des stages dans différents bureaux de design avant de devenir cheffe de projet dans le bureau du designer allemand Konstantin Grcic. C’est à Munich où je vivais que j’ai fait mon premier stage de céramique en 2016 lors de mon congé maternité. Ce fut le coup de foudre car j’ai adoré travailler avec mes mains et loin de l’écran. J’ai ensuite petit à petit transformé cet hobby en passion et travail à mi-temps.

création céramique superceramic
  • Comment t’es-tu formée ? Autodidacte ? École de poterie ?

Je suis autodidacte et je me considère comme très naïve par rapport à la terre, les émaux et la cuisson. J’ai fait un stage d’une semaine à la Poterie de Lucante en Mai 2018 mais depuis je teste, essuie des échecs et apprend à chaque cuisson. Ma vie actuelle ne me permet pas de faire une formation longue de poterie mais j’espère pouvoir encore faire des stages de temps en temps pour approfondir ma pratique ou découvrir de nouvelles techniques.

  • Quelle terre utilises-tu ? Pourquoi ?

J’utilise du grès blanc, gris et noir pour le moment mais en changeant de pays et donc de fournisseur, je vais chercher de nouvelles terres. J’ai choisi le grès car je créé des objets du quotidien et que j’ai besoin que ceux-ci soient résistants et puissent passer au micro-onde, au lave-vaisselle pour un usage intensif.

création charlotte Talbot
  • Quelle technique de céramique utilises-tu dans ta production ?

Je construis principalement mes objets à la plaque. J’ai testé le modelage et j’ai aimé me laisser porter par la forme devant moi sans plan préétabli. Avec la construction à la plaque, j’ai des chablons devant moi, un plan en tête et des dessins au préalable même si les formes ne sont validées qu’après la deuxième cuisson. J’ai aussi un tour et j’espère pouvoir l’utiliser de plus en plus mais je dois encore m’entrainer et pratiquer quotidiennement.

  • Quelle est ta technique décorative de prédilection ?

J’en ai deux : l’émail et le crayon. La décoration est la dernière étape et elle est cruciale mais je l’adore. J’aime colorer les pièces, dessiner dessus des lignes ou motifs géométriques. Je me cherche encore en termes de style donc j’expérimente beaucoup. 

creation super ceramics
  • Toi qui a un univers très coloré, comment définis-tu tes couleurs ? 

J’aime la couleur. Elle fait partie de ma vie quotidienne et naturellement cela se retrouve dans mes pièces. Je les définirais comme vivantes et vibrantes. Sur ce sujet je teste encore beaucoup et mon rêve serait de pouvoir créer mes propres émaux mais j’en suis encore loin.

  • Quel modèle utilises-tu pour vendre tes pièces ?

Pour le moment j’utilise principalement Instagram et mon site internet. Noel dernier, j’ai organisé avec d’autres labels plusieurs ventes et cela fut très intéressant. Je vais certainement participer à des évènements dans ma région cet été ou en fin d’année. J’adorerais travailler avec des magasins ou plateformes en ligne, créer des séries exclusives pour eux ou même travailler avec des chefs cuisiniers.

assiettes charlotte talbot
  • Quel(le) céramiste te laisse bouche bée ?

Il y en a pleins car n’étant pas une professionnelle de ce milieu je suis réellement frappée par l’univers de certain.e.s. Je suis moins impressionnée par la technique que par leurs personnalités si distinctes. Je pense à Laura Philippon, Studio Oyama, Annette Lindenberg, Frizbee Ceramics ou encore Emmanuelle Roule.

  • Toi qui a une belle communauté sur Instagram, as-tu un conseil pour les céramistes voulant se rendre visibles sur cette plateforme ?

C’est très dur de se lancer puisqu’il y a tellement de comptes… Je dirais qu’il ne faut pas à tout prix vouloir un grand nombre de followers. Il faut simplement montrer honnêtement son travail et son univers. Publier fréquemment, interagir avec les gens et faire de belles photos si possible. J’ai remarqué que plus je partage avec des mots sous mes photos ou alors en stories ou avec des vidéos, plus les gens apprécient et suivent.

Découvrez les créations de Charlotte sur son site : SUPER CERAMICS.

Merci à Charlotte pour sa participation. A bientôt pour une prochaine Interview du Bol.

Découvrez la première interview de la série avec le céramiste Jean Marc Fondimare.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.