L’engobe #1 : Définition et préparation

Le décor à l’engobe constitue une des plus vieilles techniques dans l’histoire de la céramique. Quoi de plus logique que de décorer une poterie en argile avec un argile d’une couleur différente ? La maîtrise de l’émail n’est apparue que bien plus tard. Mais comme on va le voir, la frontière entre engobe et émail est en réalité très mince…

Aujourd’hui, l’engobe est utilisé par beaucoup de céramistes pour créer des décors difficilement réalisables avec les émaux. Il ouvre un panel de décors très large sans grosses difficultés techniques. Cependant, au même titre que l’émail, l’engobe est une technique extraordinairement riche de la céramique. Les possibilités sont illimitées et une vie de céramiste ne suffirait pas à les découvrir toutes. Partons à la découverte de ce continent souvent méconnu de la céramique !

Voici le sommaire de la première partie sur les engobes qui traite des différentes familles et utilisations, de leurs compositions et de leur fabrication. Le second article est dédié aux techniques de décor à l’engobe.

Sommaire

Qu’est ce que l’engobe ?

Dans la céramique, les engobes sont nombreux. La définition la plus large serait : revêtement argileux appliqué sur un tesson céramique, généralement colorée d’une couleur différente de celle du tesson, et durci au feu.

Pourquoi utiliser l’engobe ? Il est principalement utilisé à des fins décoratives donc il s’agit concrètement de modifier l’aspect de notre pièce : couleur, finesse, texture. Mais il peut également modifier d’autres caractéristiques telles que la porosité ou la dureté.

création céramique avec engobe
Engobe sur porcelaine – Créations de Eric Hibelot

Avantages et inconvénients d’utiliser un engobe

👍 Les engobes sont très utilisés pour plusieurs avantages. Mais ils cachent également quelques atouts plus secrets…

  • L’engobe fabriqué comme une barbotine a une texture et une composition qui le rendent pratique pour de nombreuses techniques d’application : application au pinceau, trempage, aspersion.
  • Il a un bon pouvoir couvrant.
  • Selon la préparation et l’application, il est possible d’obtenir des surfaces très différentes : brillant, mat, soyeux, sableux, etc…
  • L’engobe adhère parfaitement au tesson si leurs compositions restent proches. Les caractéristiques de séchage et de cuisson ainsi que le retrait seront les mêmes.
  • L’engobe peut servir à imperméabiliser une surface ou, au contraire, à rendre poreuse une surface imperméable.
  • Il est sujet à moins de défauts à la cuisson que les émaux : pas de trous, pas de coulures, pas de bulles.
  • Il est possible de transformer certains engobes en glaçures. De ce fait, il est possible « d’émailler sa pièce » en une seule cuisson grâce à un engobe.

👎 Tout n’est pas parfait donc voyons maintenant les inconvénients dans l’utilisation des engobes :

  • La palette des couleurs et leur vivacité ne sont pas aussi étendues que celles des glaçures.
  • Certaines couleurs ne seront possibles qu’en ajoutant une fortes quantité de colorant dans l’argile, supérieure à la quantité nécessaire pour une glaçure. Ceci peut entraîner des soucis de retrait à la cuisson et un trou dans son budget car certains colorants coûtent cher.
  • Dès que la composition de l’engobe s’éloigne trop de celle du tesson, des différences de retrait au séchage et à la cuisson apparaissent. Et c’est le début des ennuis ! L’adhérence diminue, il peut y avoir des décollements.
  • Obtenir une surface lisse et polie avec un engobe s’avère plus complexe qu’avec une glaçure.
sculpture engobe ceramique
Engobe grès blanc + jus d’oxyde – Création de Maude Le Duc

Les types d’engobes et leurs utilisations

Il existe plusieurs types d’engobes définis par le procédé technique utilisé, la composition de l’argile du tesson et l’objectif du céramiste.

L’engobe sous glaçure

L’association d’une glaçure transparente sur un engobe est très courante car elle permet de rendre la pièce étanche et d’obtenir une surface lisse et lumineuse facilement.

L’engobe prêt à l’emploi

On peut acheter directement des engobes prêt à l’emploi chez les fournisseurs de matériel pour céramiste. Il existe deux types d’engobe :

  • les engobes liquides, parfois appelés « couleurs à peindre ». Directement applicables au pinceau mais aussi par trempage ou aspersion, ils sont proposés dans de nombreuses couleurs, réputées stable à la cuisson. On les applique sur terre crue ou sur biscuit. Seul inconvénient : le prix !
  • les engobes en poudre ont à peu près les mêmes caractéristiques mais tu devras simplement ajouter le bon ratio d’eau pour trouver la bonne texture Ce qui permet d’avoir un prix plus bas.

L’engobe grésé

L’engobe grésé est un engobe qui forme une couche étanche à la surface du tesson. Le résultat est proche d’une glaçure car la pièce est plus dure, moins poreuse, peut être brillante, ne nécessitant pas de glaçure par dessus. Ce type d’engobe est obtenu en ajoutant un fondant à l’engobe pour abaisser sa température de grésage.

L’engobe à effet lustre ou terre sigillée

Ces engobes sont constitués des plus fines particules d’argile. On les obtient en laissant décanter l’argile dan l’eau avec un défloculant et en n’utilisant que les particules de surface après plusieurs jours de décantation. Ces fines particules vont se vitrifier à la cuisson et on obtient ainsi une surface lisse, étanche et brillante sans utiliser de glaçure. Et tout cela, à basse température !

Terre sigillée – Création de Sophie Houdebert

L’engobe pour Raku

Pour créer des engobes pour raku, il faudra tenir compte de la spécificité de cette cuisson. D’une manière générale, tous les engobes sont adaptés à cette cuisson mais ils ne réagiront pas comme ils réagissent en cuisson électrique. On peut favoriser les craquelures ou l’apparition d’effet en jouant sur la composition de l’engobe.

L’engobe de protection

Hormis pour des techniques décoratives bien particulières, les engobes de protection servent principalement à protéger les plaques de cuisson des coulées de glaçure.

Voici une recette d’engobe de protection : eau 80 + alumine 40 + kaolin 60

Il faut passer cette préparation à consistance pâte à gaufre sur une plaque de cuisson au préalable nettoyée. Elle doit être passée en 3 couches fines croisées en laissant sécher entre chaque couche. Il faut ensuite faire une première cuisson sans pièce à 980°C dans le four, sans pièce pour qu’ensuite cette préparation n’adhère pas aux pièces.

Recettes pour fabriquer de l’engobe en céramique

Comme tu l’as compris, il existe plusieurs engobes et donc différentes compositions en fonction de ce que recherche le céramiste. Si tu ne souhaites pas acheter un engobe prêt à l’emploi, il faut le fabriquer ! Voyons ensemble quelques recettes pour fabriquer ton engobe.

Recette d’engobe élémentaire

La recette la plus basique est d’ajouter de l’eau et des colorants à ton argile de façonnage. Les proportions peuvent varier mais pour t’aider voici une liste de recette d’engobe élémentaire. Évidemment, tu devras faire des essais similaire à des tuiles d’émaillage pour déterminer avec quelle proportion d’oxydes colorant tu obtient une couleur qui te plait.

Problème : tu utilises une terre colorée comme une faïence rouge. 🤔

Effectivement, si tu utilises une faïence ou un grès d’une autre couleur que blanc, tu seras rapidement déçu des couleurs obtenues en particulier si tu cherches à faire des décors vifs et lumineux. Pour palier à ça, voici la solution : fabrique ton engobe avec une faïence blanche si tu travailles une faïence ou avec un grès blanc si tu travailles un grès.

Recette engobe simple

Recette d’engobe amélioré

On monte d’un cran dans l’élaboration de ton engobe. On va essayer d’avoir un engobe plus qualitatif : couleurs moins « salies », texture plus homogène et meilleure adhérence. Pour cela, on va ajouter des composants à notre recette élémentaire composée jusqu’à présent de la matière de base (argile) et du colorant (oxydes).

  • Pour améliorer la couleur, on va « blanchir » notre engobe avec du kaolin. Le kaolin est une argile très blanche qui est le composant essentiel de la porcelaine.
  • La température de fusion du kaolin est à 1800°C ce qui augmente la température de fusion de notre mélange. Nous allons donc ajouter un fondant, qui va permettre d’abaisser cette température. Pour le grès, on utilise par exemple du feldspath. Pour la faïence, on choisira une fritte sans plomb comme une fritte calco-alcaline par exemple. Le fait d’abaisser suffisamment la température permettra d’atteindre une vitrification, si on le souhaite. A toi de faire varier la proportion de fondant pour trouver la brillance qui te plaît. Pour mieux comprendre le rôle des fondants, consulte la formation « Comprendre les émaux » dans l’Atelier du Bol.
  • Pour une texture plus homogène et une meilleure adhérence, on ajoute un liant à notre mélange. On a l’embarras du choix : peptapon, gomme arabique, gomme adragante ou autres agents d’encollage céramique. On peut même avoir de bons résultats avec une simple colle à papier peint. J’avoue ne pas connaître les différences entre ces produits.

Comme précédemment, à toi de faire des tests de couleur en modifiant le pourcentage de colorant ou des tests de surface en modifiant le pourcentage de fondant.

Recette-engobe-amelioree

Recette d’engobe de pro 😎

C’est à partir de là que nous pénétrons dans un territoire immense ouvert à l’exploration ! Un territoire dont la frontière avec le monde tout aussi riche des émaux est difficile à définir.

La création des engobes peut s’apparenter à la recherche d’émaux : il s’agit de faire varier les proportions et compositions des éléments pour obtenir des résultats différents en couleur, texture, brillance, effets, etc… Dans beaucoup de recettes, on n’utilise plus l’argile choisie pour réaliser la pièce.

La liste des composants s’allonge :

  • On retrouvera souvent le ball clay dans les recettes. Il est composé principalement de kaolin et de quartz ce qui lui donne plasticité et blancheur.
  • Évidemment, on utilisera uniquement des oxydes métalliques pour colorer.
  • Des dégraissants qui vont surtout permettre de jouer sur le retrait de l’engobe, l’idée étant d’atteindre un retrait proche de l’argile du tesson. On peut utiliser du quartz ou du talc par exemple.
  • Et un tas d’autres composants comme des suspensifs, des matières pour modifier la texture comme de la chamotte, ou des matières pour créer des pores comme des grains de riz ou de blé.

Si tu as envie de te lancer dans ces explorations, comme pour les émaux, l’idéal est de partir de recettes connues et de dériver progressivement par modification des paramètres de ta recette.

Voici quelques recettes de base d’engobe à laquelle tu dois ajouter des colorants. Elles sont plus ou moins complexes. Tu peux voir que l’argile qui t’as servie à réaliser la pièce n’est plus inclue dans la réalisation de l’engobe. Je les ai chiné à droite à gauche dans mes livres de poterie :

Base d’engobe pour grès : 50 kaolin + 50 ball clay

Engobe vitreux basse et haute température : 10 kaolin + 30 ball clay + 50 kaolin calciné + 10 Fritte sodique +30 Talc + 40 Silice + 2 Gomme arabique + 2 bentonite

Base d’engobe vitrifié haute température : 25 ball clay + 30 kaolin + 35 Néphéline syénite + 10 Borax

Engobe basse température : 25 kaolin + 25 ball clay + 15 fritte calco-alcaline + 5 Talc + 20 Quartz + 5 Silicate de zircon + 5 Borax

Tu cherches un livre de recette d’engobe ?

Voici la bible sur le sujet : Engobe et autres revêtements argileux. Jette un coup d’œil au sommaire.

livre engobe

Comment préparer un engobe ?

La préparation d’un engobe n’a rien de compliqué mais doit être réalisée correctement pour ne pas avoir de surprise.

Peser

Utilise une balance de précision à 0,01g pour peser tes éléments.

Concernant ton argile, utilise des morceaux que tu auras laissé sécher longuement au préalable. Il faut qu’il soit totalement dépourvus d’humidité.

Concasser ton argile

Concasse ces morceaux secs en petits morceaux dans un récipient adapté.

Ajouter les composants

Verse tes composants : kaolin, oxydes, etc…

Verser l’eau

Ajoute ton eau, mélange et laisse décanter pour que les morceaux d’argile s’imprègnent un maximum.

Mélanger

Mélange bien avec une spatule pour obtenir une préparation homogène. Ajoute de l’eau si besoin jusqu’à obtenir la texture souhaitée. Tu peux utiliser un mixeur de cuisine pour mélanger de plus grandes quantités.

Tamiser

Tamise ton engobe pour maîtriser la granulométrie. Dans l’idéal, utilise un tamis de poterie de 120 et, si tu n’en a pas, ne descend pas en dessous d’un tamis de 80.

Précautions

Pendant les premières étapes, prend des précautions par rapport aux poussières. Tu peux utiliser des bocaux fermés pour mélanger tes poudres sans faire de poussière. Il est conseillé de porter un masque quand tu manipules les composants à l’état de poudre.

Je te conseille cette vidéo très bien faite, en anglais mais on comprend très bien le tuto. Une astuce intéressante est proposée concernant la gestion des poussières d’oxyde.

BONUS : le café Poterie dédiés aux engobes céramiques

Pour la saison 2 du Café Poterie, nous avons organisé une émission spéciale « Engobe » avec 3 céramistes de talent habituées à pratiquer cet élément décoratif. Cette émission est une pépite, elle contient tellement d’infos sur le sujet ! Réserve toi une soirée, prend un petit bloc note, et prépare toi à terminer cette vidéo avec mille et une idées à tester pour tes créations !

Les invités :

  • Capri – sculptrice animalière. Jette un coup d’œil à son site, ses sculptures sont incroyables ! Elles illustrent parfaitement le potentiel illimité des engobes autant au niveau des couleurs que des textures.
  • Élise Lefebvre – céramiste et un petit peu peintre aussi ! 😉 Son univers coloré propose des compositions alliant faune et flore sur pièces utilitaires. Une parfaite maîtrise des engobes au pinceau !
  • Justine Ribéra – Céramiste potière centrée sur le tournage de la porcelaine. Ses collections annuelles explorent les décorations aux engobes dans un style épuré duquel émane beaucoup de douceur à l’image de sa créatrice.

Et la suite ? Les techniques de décor à l’engobe

Maintenant que tu sais tout sur la composition des engobes et leur préparation, il faut commencer à s’en servir ! Je te propose de poursuivre en basculant sur le second article dédié aux engobes : Engobe – Les techniques de décors.

Décors avec engobe
Créations de Élise Lefebvre – Elle a aussi réalisé les assiettes en haut de page !

16 Comments

  1. Ame Syliel juillet 1, 2021 at 5:58

    Une mine d’informations. Merci beaucoup pour ce partage! Tout est clair et vraiment facile à comprendre ! Ca donne envie de se lancer.

    Répondre
    1. Sarah juillet 1, 2021 at 8:25

      Merci pour ton commentaire. Lance-toi ! Et n’hésites pas à nous partager tes expériences !

      Répondre
  2. Anne-Charlotte DAGNAUD juillet 2, 2021 at 6:32

    Bonjour Sarah,
    Tes articles sont si complets, claires et généreux ! Tu expliques les choses avec énormément de pédagogie et ton sens de la transmission et du partage sont extrêmement encourageants athousiasmants et inspirants. Merci beaucoup !!

    Répondre
    1. Sarah juillet 2, 2021 at 2:39

      Merci Anne-Charlotte, j’essaie de faire au mieux pour rendre la céramique accessible à tous !!

      Répondre
  3. Alice juillet 2, 2021 at 6:52

    Encore un article passionnant à la portée des débutants. MERCI

    Répondre
    1. Sarah juillet 2, 2021 at 2:39

      Merci ! N’hésite pas à partager ton expérience 😉

      Répondre
  4. wabicha juillet 2, 2021 at 7:57

    Un énorme merci pour tout ce partage!!!
    Très intéressant et ça donne envie de se plonger dans le monde des engobes !

    Répondre
    1. Sarah juillet 2, 2021 at 2:40

      Oui, et c’est vraiment un vaste monde !

      Répondre
  5. Chantal juillet 2, 2021 at 8:09

    Bonjour Sarah,

    L’engobe était pour moi un grand mystère………le voilà éclairci de manière claire, nette et précise……….GRAND MERCI pour cette explication.

    Répondre
    1. Sarah juillet 2, 2021 at 2:41

      Merci pour ton retour Chantal

      Répondre
  6. Koenig juillet 8, 2021 at 6:20

    Merci Sarah,
    Grâce à ton article qui est tombé pile poil quand j’en avais besoin, je me suis lancée. J’ai confectionné mes premiers engobes amélioré. j’ai juste eu un doute concernant le feldspath car ceradel en avait 3 versions. pour mon grès et ma porcelaine, j’ai pris du feldspath potassique. Je n’ai pas encore vu le résultat.
    Encore merci pour les services que tu me rends à chaque fois que tes articles m’aident et bravo pour ton taf.
    Anne
    #latelierdescoteaux

    Répondre
  7. vaillant juillet 9, 2021 at 10:22

    interessant

    Répondre
  8. Collin juillet 28, 2021 at 3:27

    Super bien…. Bravo… clair concret concis et précis !!!

    Répondre
  9. BILLARD octobre 26, 2021 at 6:32

    Bonjour Sarah, Pour la recette d’engobe amélioré, lorsque tu parles des oxydes colorants (entre 1 et 15%), il s’agit d’oxydes type cobalt, manganèse, fer et cuivre ? ou bien ce sont les colorants en poudre tout prêt que l’on peut trouver chez les fournisseurs de céramique pour faire du rouge, du jaune, orange ? car j’avais cru comprendre qu’il fallait en mettre plus que 15 % dans ce cas là… merci pour ton éclairage car je me mélange un peu les pinceaux 😉
    ps : J’avais vu qu’on pouvait remplacer l’argile de grès en poudre par de la poudre de porcelaine pour faire les engobes de grès, voir même mélanger les deux (50/50?), peux-tu me confirmer ? as-tu déjà testé ce type de recette ?
    Merci pour tes conseils précieux

    Répondre
    1. Sarah octobre 26, 2021 at 9:20

      Bonjour, le pourcentage de colorant est à déterminer en fonction du rendu que tu souhaites obtenir. En général, on n’en met pas plus de 15% mais si tu veux une couleur plus vive tu peux. Teste, fais tes propres essais. Par exemple, les engobes rouges ont besoin d’une concentration de colorants plus importante que le cobalt.
      Tu peux mettre un engobe de porcelaine sur du grès ou faire 50-50, les 2 sont possibles, il faut juste faire attention à ce que les terres aient à peu près le même coef de dilatation et même retrait pour que l’engobe ne se décolle pas. Moi de mon côté j’utilise un engobe de grès blanc comme base sur mes pièce en grès, mais j’a une amie qui joue comme tu le fais entre base de grès et engobe porcelaine.
      bonne recherche !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.