Émaillage : Le Guide pratique

Après avoir vu les bases pour débuter dans les émaux, je te propose d’aborder l’émaillage sur un plan plus pratique. L’émaillage est un art à part entière et demande beaucoup de pratique pour être maîtrisé. Les possibilités des émaux sont illimitées de part la diversité de leurs composants mais aussi par l’étendue des techniques d’émaillage.

Sommaire

La préparation des émaux

Quelle que soit ton choix de fabrication de ton émail, prêt à l’emploi ou fait maison, sa préparation fonctionne sur la même procédure. On mélange des quantités précises de matières premières dans un seau puis on tamise la préparation pour bien mélanger et éliminer les impuretés.

Peser

Il faudra être rigoureux sur les quantités. L’idéal est d’utiliser deux balances : une balance numérique pour les petites quantités et une balance mécanique pour les grandes quantités.

Mélanger

Une fois votre préparation complète, il faut la mélanger. Pour cela, tu peux utiliser des ustensiles de cuisine classiques et tes petits bras. 💪 J’utilise aussi un mixeur de cuisine car il me permet d’avoir un mélange plus uniforme que la cuillère en bois!

Tamiser

Passer la préparation au tamis va te permettre d’éliminer les impuretés et de bien mélanger les particules fines en particuliers les oxydes et colorants. Pour cela, on place le tamis sur 2 planchettes au dessus de ton seau. Aide ta préparation à passer à travers le maillage du tamis avec un pinceau ou une estèque souple. Tu peux tamiser plusieurs fois, ça ne fera pas de mal à tes émaux ! Pour choisir ton matériel, consulte cet article sur les tamis de potier.

tamis émaillage

Précautions

Les émaux, colorants et autres oxydes sont toxiques et très mauvais pour tes poumons à long terme ! Il faut prendre des précautions pour les manipuler. Donc enfile des gants, mets un masque (au minimum masque anticovid, au mieux un masque de classe P3) et aère au maximum ton atelier.

Comment avoir la bonne densité ?

Tremper une pièce dans un seau d’émail parait simple… Mais attention ! Quelle que soit ta technique : émaillage par trempage, pinceau ou pistolet. Si la densité de ton émail n’est pas bonne, le résultat sera décevant.

Chaque émail ou couverte réagit de manière différente, c’est donc à toi de déterminer la densité qui te convient. Il y a cependant quelques règles générales à suivre. La première : une fois que tu as trouvé une densité qui te plaît, note bien ta recette sur ton cahier de potier.

Nous allons voir comment déterminer le bonne densité d’un émail et comment faire en sorte qu’elle soit reproductible.

Qu’est ce que la densité ?

La densité ρ d’un objet ou d’un matériau se définit comme la masse m divisée par le volume V, soit la formule ρ = m/V.

Comment préparer un émail en poudre ?

Pour 1 kg d’émail en poudre (faïence ou grès) peser 850 grammes d’eau tiède ou de solution d’encollage.

Faire tomber en pluie l’émail dans la solution d’émaillage tout en mélangeant énergiquement.

Tamiser votre émail (tamis 80 à 100) SAUF si c’est un émail à effets.

Préparation de la solution d’encollage : Mélanger 20 grammes de l’agent d’encollage dans 1 litre d’eau tiède et remuer énergiquement. Ne pas se soucier des grumeaux qui disparaitront après 2 heures de repos.

Selon le site “Cigale et Fourmis”

Ton émail est prêt, tu peux le poser, au pinceau en 3 couches croisées sur le biscuit. Attention, si tu veux préparer un émail pour le trempage, la densité de l’émail sera plus faible. Il ne faudra donc pas respecter ces proportions et rajouter plus d’eau.

La solution d’encollage sert à ajouter un pouvoir collant à l’émail pour qu’il adhère mieux. Elle est indispensable pour passer un émaillage au pinceau, mais pas indispensable si tu trempes ta pièce.

Comment choisir son émail ?

Tous les émaux / couvertes ne conviennent pas à toutes les terres, cela dépend de leur coefficient de dilatation. Si tu es débutant, je te conseille de demander à ton fournisseur de terre une couverte/émail compatible avec ta terre.

En céramique, le tesson est le corps d’une céramique cuite, considéré isolément de sa glaçure ou de sa couverte. L’accord tesson / émail est un facteur important à considérer quand on se lance dans la préparation de l’émail.

En faïence, par exemple, vu que le tesson est à la fois poreux et à faible résistance mécanique, l’accord conditionne l’obtention de pièces intègres (absence d’écaillage) et hermétiques (absence de tressaillage).

En t’assurant de ton accord tesson / émail auprès de ton fournisseur, si tu as des couacs lors de l’émaillage, le problème ne peut venir que de la pose, de la densité de l’émail ou de la viscosité. Pour les débutants, cela permet d’éliminer une source de problème à l’émaillage.

Quelle doit être la “bonne” densité pour l’émaillage ?

En général, on conseille une densité pour les émaux à tremper entre 1.3 et 1.4 pour la faïence et 1.4 et 1.5 pour le grès. 

1,4 est souvent une bonne densité mais cela dépend des émaux et de la pratique du potier !
Si on le passe au pinceau, l’utilisation d’un agent d’encollage est nécessaire pour que l’émail adhère bien à la pièce.

De même, si tu pratiques la monocuisson, il est conseillé d’utiliser un agent d’encollage.

Quelle doit être l’épaisseur de ton émaillage ?

L’épaisseur de l’émail est en moyenne de 0.5 à 1.5 mm. Si tu utilises le trempage, la durée de trempage doit être de 2 ou 3 secondes.

Et si ton émail est trop épais ?

émaillage trop épais

Si l’émail est trop épais, il va se rétracter à certains endroits. Cela ne servira à rien de recuire ta pièce, les trous resteront.

Et si ton émail est trop fin ?

émaillage trop fin

Tu auras des variations de texture, des endroits qui seront plus doux, d’autres plus rêches, notamment si tu utilises la peinture sous émail. De plus, ta pièce de faïence ne sera pas bien protégée et sera toujours poreuse.

Comment calculer la densité de ton émail ? La procédure

Comment faire pour vérifier la densité de ton émail. C’est très simple, il te suffit d’avoir :

  • Une balance de cuisine précise,
  • Une éprouvette de 1L ou un grand récipient avec un marqueur ou un scotch pour marquer la limite de 1L,
  • Une louche,
  • Ta préparation d’émail (émail en poudre + eau) que tu as préparée avec les indications du fabricant.

#1 Faire tare

On tare la balance pour faire la première mesure de poids

Place ton récipient sur la balance et TARE afin de ne pas prendre en compte son poids dans le calcul.

#2 Si tu n’as pas d’éprouvette graduée de 1L

Remplis ton récipient d’eau jusqu’à arriver à 1000g (=1kg soit le poids d’1L d’eau). Il vaut mieux prendre une quantité assez importante afin que le facteur d’imprécision impacte le moins possible tes résultats. A cette limite fait une trace, afin de savoir jusqu’où remplir d’émail. Puis vide ton eau.

#3 Mesure la densité de ton émail

J’ai rempli le récipient d’émail à l’aide d’une louche jusqu’au trait gradué indiquant 1L d’eau. Le poids lu sur mon exemple est de 1477g soit une densité de 1,477. Cette densité me convient.

#4 Note ta densité

Note ta densité pour chaque émail avec soin ! En effet, cela te permettra d’avoir toujours la même densité même lorsque tu prépare un nouveau bain d’émail.

#5 Que faire si ta densité est trop faible ?

Il te suffit de rajouter de la poudre d’émail petit à petit jusqu’à obtenir la bonne densité.

Si tu n’as plus d’émail, laisse décanter ta préparation. Lorsqu’elle sera bien décantée, l’émail sera au fond du seau et l’eau au-dessus, il te suffira de retirer la quantité d’eau voulue.

#6 Que faire si ta densité est trop importante ?

Il te suffit de rajouter un peu d’eau dans ta préparation. Attention, il faut très peu d’eau pour diluer ton émail ! Mesure régulièrement la densité par la même méthode jusqu’à trouver celle qui te convient.

Comment colorer mes émaux ?

La coloration des émaux est une étape magique et passionnante. Rechercher les couleurs qui te plaisent , c’est rechercher ton style, ta touche, c’est définir ton univers. Cette recherche est parfois longue et frustrante mais prend ton mal en patience ! Tuile après tuile, teste et surtout note en détail les composition sur ton cahier. Quand tu trouveras TES couleurs, le plaisir de la création céramique n’en sera que plus beau et énivrant.

Il existe deux grandes familles de colorants céramiques : les oxydes métalliques et les colorants de masse appelés aussi pigments céramiques.

Leur utilisation est similaire : on les ajoute dans l’émail en s’assurant de bien les mélanger et les tamiser. Résistants aux hautes températures, ils apportent leur coloration à votre pièce émaillée.

colorant céramique

Les oxydes métalliques

Qu’est ce qu’un oxyde ? C’est l’état dans lequel se transforme un métal lorsqu’il s’oxyde, c’est à dire lorsqu’il est en contact prolongé avec l’atmosphère. Cette oxydation est aussi appelée la corrosion. L’oxyde métallique le plus connu est l’oxyde du fer que l’on appelle communément la rouille. La plupart des métaux subissent la corrosion dans l’atmosphère terrestre sauf les métaux nobles comme l’or ou l’argent. Il y a donc une multitude d’oxydes métalliques.

Voici quelques exemples pour les couleurs élémentaires :

  • Rouge : oxyde de fer
  • Vert : oxyde de cuivre
  • Bleu : oxyde de cobalt
  • Violet : oxyde de manganèse
  • Jaune : oxyde de chrome
  • Gris : oxyde de nickel
oxyde metallique

Mais ce n’est pas aussi simple que 1 oxyde = 1 couleur, heureusement. La magie des oxydes métalliques réside dans la variation de leur coloration en fonction de nombreux facteurs. Les possibilités et effets sont infinis ! Tu obtiendras des résultants différents en fonction de :

  • La quantité d’oxyde présent dans l’émail. En général, elle se situe entre 1% à 10% en poids sec sauf pour les rouge/orange où l’on atteint parfois les 15%. En exagérant les quantités d’oxydes , on obtient également des effets de saturation intéressants.
  • Le mélange des oxydes métalliques choisis
  • La courbe de température de la cuisson
  • Le type de cuisson : atmosphère oxydante ou atmosphère réductrice en fonction des caractéristiques du four céramique
  • L’émail et sa composition. Contient-il du plomb ? Quelle quantité d’alumine ? Chaque composant joue un rôle dans l’alchimie des émaux.
recherche couleur émaux

La recherche de couleurs avec des oxydes métalliques est donc complexe. C’est un travail empirique de longue haleine. Surtout que la couleur de l’émail avant application n’a souvent rien à voir avec le résultat final à cause des multiples facteurs énoncés plus haut.

Certains oxydes ou mélanges rendent les pièces impropres à la consommation. Une partie des céramistes créant des pièces utilitaires n’utilisent pas les oxydes métalliques pour cette raison. De plus, les réglementations européennes tendent à durcir les normes concernant les présence de ces oxydes, ce qui rend la mise en conformité parfois compliquée.

Les colorants de masse ou pigments céramiques

Face à la complexité de la création de couleur avec les oxydes métalliques, les fabricants ont créé les colorants de masse, également appelés pigments céramiques. Ceux sont des poudres qui contiennent des mélanges d’oxydes métalliques et de minéraux divers, l’ensemble ayant été cuit à haute température et broyé. Ces colorants offrent plusieurs avantages aux céramistes :

  • La couleur obtenue après cuisson est plus proche de la couleur avant cuisson par rapport aux oxydes métalliques
  • Ils sont plus stables que les oxydes métalliques face à tous les facteurs vu précédemment, ce qui les rend plus faciles à utiliser quand on cherche à reproduire des couleurs.
  • Leur composition est adaptée à la réalisation de pièce pour la consommation alimentaire. Un souci en moins !

Par contre, on perd un peu de magie !

pigment ceramique

On recherche sa couleur en modifiant la quantité de colorant dans notre émail. Sortez vos tuiles ! En général, on se situe entre 1% et 10% de la masse à sec. Je recommande l’utilisation de ces colorants à tous les débutants car ils permettent de diminuer les problèmes d’émaillage si l’on respectent bien les consignes des fabricants.

Tester tes émaux : émaillage de tuiles

Pour faire tous ces tests et recherches de couleur et quelle que soit la méthode coloration choisie, je te conseille d’utiliser les tuiles de test. Je t’en parle dans ce précédent article sur les tuiles de couleur.

Ajouter de la colle à mon émail céramique?!

Il existe une manière simple d’améliorer les propriétés de ton émail : ajouter un agent encollant. Tu peux utiliser de la colle pour papier peint ou de la gomme adragante. Les fabricants propose également des colles spécifiques comme le Peptapon. A quoi cela sert-il ?

  • améliorer l’accroche de l’émail sur le biscuit
  • diminue les fissures ou rétractation de l’émail
  • éviter des coulures de l’émail

L’agent encollant est ajouté en très faible quantité dans l’émail, entre 0.5 et 3%. Attention à ne pas trop en mettre ! L’encollage de l’émail est souvent utiliser pour de l’émaillage au pinceau, il rend possible l’application d’un émail plus épais. On peut lui trouver d’autres utilité, comme le réémaillage d’une pièce raté. A ce sujet, consultez la vidéo de l’excellente chaîne Youtube de Marc Duquesnoy :

Les méthodes d’émaillage

Il existe plusieurs méthodes pour émailler une pièce. Il faudra choisir la meilleure en fonction de la pièce, de sa forme, de l’émail choisi et de ton matériel. Le choix n’est pas toujours évident mais n’hésite pas à faire des tests pour te décider.

Commence toujours par passer un petit coup d’éponge légèrement humide sur ta pièce pour retirer la poussière ou d’éventuel dépôts graisseux. Cela t’évitera des ratés ! Et

Émaillage par trempage

Le principe est simple : baigner la pièce ou une partie de la pièce dans l’émail.

Si l’on souhaite émailler l’intégralité de la pièce, l’outil idéal est la pince à émailler. Elle permet de tenir la pièce fermement avec un minimum de surface de contact.

émaillage par trempage

On peut également tremper la pièce dans l’émail en la tenant avec nos mains. Pour émailler l’extérieur, il existe deux façon de tremper.

  • Tu peux maintenir la pièce par l’intérieur et la tremper par sa base.
trempage émail extérieur
  • Tu peux aussi maintenir la pièce par sa base et la tremper tête en bas. L’air présent dans la pièce se trouve piégé et l’émail ne rentrera pas en contact avec l’intérieur de ta pièce.
émaillage extérieur

Émaillage en coulée

Si tu souhaites émailler différemment l’intérieur de ta pièce, tu pourras utiliser la technique de l’émaillage en coulée. Pour cela, verse ton émail dans un pichet ou un petit récipient facile à manipuler. Le principe est de verser de l’émail dans ta pièce. Il faut t’assurer que toute la surface rentre en contact de manière uniforme avec l’émail. Puis tu renverses la pièce pour remettre l’émail dans ton seau.

émaillage coulée interieur
emaillage coulée 2

La coulée peut aussi être utilisée pour émailler une pièce trop grande pour ton récipient. Elle t’évitera aussi de préparer des grandes quantité d’émail pour faire des trempages. Pour mes coulées, j’utilise souvent une louche, je trouve ça très pratique !

émaillage a la louche

Émaillage au pinceau

Émailler au pinceau peut s’avérer utile pour obtenir certains effets. Si vous cherchez un émaillage uniforme, le pinceau sera plus laborieux pour un résultat pas forcément meilleur. On applique simplement l’émail comme une peinture et comme tout bon peintre (en bâtiment), on passe au minimum 2 couches que l’on croise !

Émaillage au pistolet

L’émaillage au pistolet est une méthode efficace à partir du moment où on la maîtrise. Et ce n’est pas mon cas… 😅 Ce n’est pas une technique adaptée aux céramistes amateurs car elle nécessite du matériel. Il te faudra dans l’idéal une cabine d’émaillage dans une pièce ventilée, une tournette et un pistolet branché sur un compresseur. Malheureusement, le pulvérisateur pour nettoyer les vitres ne fonctionnera pas… 😔 Je te propose cette vidéo de démonstration pour mieux comprendre le procédé.

Les retouches après émaillage

Si ton émaillage n’est pas parfait, et c’est souvent le cas, pas d’inquiétude, il existe plusieurs astuces pour peaufiner ton émaillage avant la cuisson.

Désémailler la base après émaillage

Il faut toujours penser à retirer l’émail sur le pied de la pièce, plus exactement sur la surface de contact de la pièce avec le support. Si cette surface reste émaillée, l’émail fondu va coller ta pièce à la plaque du four. 😱 Par précaution, tu peux retirer 1 ou 2 mm d’émail sur la paroi au cas où l’émail coulerait.

Cette retouche est obligatoire sauf si tu fais reposer ta pièce sur un ou plusieurs picots.

désémailler base

Retouche au doigt

Tu peux “poncer” la surface de ton émail avec la pulpe de ton doigt. Parfois l’émail présente de petites bulles de légères surépaisseurs, tu peux corriger ces imperfections avec ton doigt.

Retouche en raclant

Si les surépaisseurs sont trop importantes, tu peux retoucher la surface de ta pièce avec un outil saillant. Moi j’utilise mon petit opinel rose comme outil à racler.😊

Retouche émail couteau

Retouche au pinceau

A l’inverse, tu peux avoir des oublis d’émail, aux endroits où tu maintenais la pièce avec ta pince par exemple. Pour retoucher ces petits manque, utilise tout simplement un pinceau avec lequel tu dépose délicatement l’émail. Une fois sec, tu pourras lisser la surface avec la pulpe de ton doigt.

retouche émail pinceau

Et en cas de catastrophe ?

Si ton émaillage est irrattrapable, il te reste une solution radicale. Retirer entièrement l’émail de ta pièce. Pour cela, tu peux rincer ta pièce à l’eau. Évite de tout balancer à l’évier et utilise plutôt un bac de décantation car les émaux sont polluants. Il faudra que tu relaisses sécher ta pièce après cette petite douche mais elle sera prête pour une nouvelle tentative !


En conclusion, l’émaillage est une belle aventure et, à ce titre, elle a son lot de joies et de peines. Découvrir la bonne couleur et la bonne technique d’émaillage pour le rendu que tu désires va demander des essais mais c’est comme ça que l’on apprend. La poterie apprend la patience J’espère que ce guide t’aura apporté de la clarté sur cette pratique essentielle à la création céramique. A bientôt !

4 Comments

  1. Camille février 19, 2021 at 11:23

    Bonjour,

    Tout d’abord, un grand merci pour le partage de vos connaissances.
    Je suis venue sur votre site à la recherche d’une réponse mais je ne l’ai pas trouvée, peut-être pourriez-vous m’éclairer ?
    Je vois partout sur internet des images et des vidéos de potiers qui tiennent leur pièce à main nue alors qu’elle est émaillée (et pas encore cuite), peut-on faire cela sans abimer l’émail tout juste posé ? sans y laisser définitivement la trace de ses doigts ? J’ai toujours cru le contraire… mais peut-être cela est-il fonction du type d’émail…

    Répondre
    1. Sarah février 22, 2021 at 8:37

      Bonjour Camille,
      oui bien sûr on peut tenir l’émail avec ses mains une fois qu’il est sec. ce serait sinon vraiment difficile de manipuler ses pièces.
      Bonne journée,
      sarah

      Répondre
  2. chris mars 1, 2021 at 5:48

    Bonsoir,
    Je viens de cuire mon premier email brillant transparent. Il est parfait alors que par endroits il y a des plaques plutôt satiné et légèrement granuleuse au toucher. Pas assez d’email?
    Merci

    Répondre
    1. Sarah mars 2, 2021 at 8:51

      je pense que c’est ça. Aurais-tu une photo à m’envoyer?
      Belle journée!
      sarah

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.