sexe mp4 xnxx
LE BLOG DU BOL
BIENVENUE SUR
LE BLOG DU BOL
Un lieu de partage bienveillant pour t’accompagner
dans ton parcours vers la céramique.

Un lieu de partage bienveillant pour t'accompagner dans ton parcours vers la céramique.

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Des articles

Pour apprendre

Un lexique

sur la céramique

Des formations

Pour s'améliorer

play stylisé pour lebol
DES vidéos

Pour s'inspirer

Un émail reproductible

Pour un même émail, avec les mêmes matériaux céramique et les mêmes dosages, les résultats d’une pièce à l’autre ou d’un potier à l’autre peuvent varier. Qui n’a jamais eu une tuile de test qu’il adore mais sans arriver à obtenir le même rendu une fois appliqué sur la pièce ? A quoi est liée cette reproductibilité de notre émail céramique ? Nous allons reprendre ici les 5 facteurs clés pour obtenir un émail reproductible.

Pour te former sur les émaux, je te conseille notre formation gratuite : Débuter avec les émaux et/ou notre formation pour Comprendre et fabriquer ses émaux .

les 5 grands facteurs pour obtenir un émail reproductible

Les 5 facteurs principaux, qui vont influer sur le rendu de l’émail sont:

  • La courbe de cuisson
  • Le choix de la terre
  • L’épaisseur de l’émail
  • Le tamisage et la durée du mélange
  • La méthode d’application

Facteur 1 pour un émail reproductible : la cuisson

La température de cuisson et surtout la quantité de chaleur emmagasinée lors de la cuisson est la clé d’un émail reproductible. C’est pour vérifier cela nous utilisons des cônes pyrométrique !

émail reproductible : facteur 1, la cuisson

La température finale

Commençons par la courbe de cuisson de l’émail. L’émail peut être tout à fait différent s’il est cuit à température plus ou moins élevée. Une différence de 20 degrés sur la température finale va faire varier le rendu. Les 100°C sont clés pour le rendu de l’émail. Tu peux choisir de cuire l’émail avec une courbe lente de 60°C / heure si tu cuis au cône ou de cuire plus rapidement en implémentant un palier final. Le plus important est de garder toujours la même courbe de cuisson. Note ta courbe sur glazy ou sur un papier et garde toi à proximité un cahier pour noter tes notes de cuisson. Vérifie régulièrement le bon déroulement de tes cuissons à l’aide de cônes pyrométriques. Ces cônes pyrométriques sont indispensables pour obtenir des cuissons reproductibles.

La place dans le four

La cuisson dans un four est rarement homogène. Certaines parties, proches des résistances sont plus chaudes que d’autres. Dans un four vertical, les pièces placées sur les plaques du milieu cumulent généralement plus de chaleur que celles placées en haut du four. C’est pour cela qu’il est important de réaliser une cartographie de ton four, en positionnant au moins une fois des cônes pyrométriques sur chaque étagère afin de constater comment chauffe ton four. Si tu vois des disparités entre tes émaux, note l’endroit où tes pièces sont placées. Tu verras si cela se confirme à la cuisson suivante. De plus, cette cartographie te permet de vérifier que ton four céramique cuis bien à la température indiquée sur le programmateur !

Le refroidissement

Les émaux sont portés à une température où ils rentrent en fusion et deviennent liquides. Puis, ils refroidissent et redeviennent solides. Les émaux à séparation de phase, ou à micro-cristallisations contenant du titane forment de minuscules cristaux qui se révèlent au refroidissement. Si le four met beaucoup de temps à refroidir, davantage de cristaux se formeront. S’il refroidit très vite, moins de cristaux se formeront. En fonction des émaux, cette durée impactera ou non le rendu de l’émail !

Tu peux laisser refroidir ton four naturellement, mais si ton programmateur te le permet, contrôle la descente afin qu’elle soit égale quelle que soit la température extérieure.

L’impact de la terre sur un émail reproductible

Le choix de la terre est un facteur clé dans la reproductibilité des émaux. C’est pour cela qu’il est préférable d’avoir choisi sa terre de prédilection avant de se lancer dans le processus de recherche d’émaux.

reproductibilité émail

Il est important de garder en tête que le rendu de l’émail varie en fonction de la terre utilisée. Chaque pâte céramique contient une quantité différente de fer, par exemple, ce qui influe sur le rendu.

De plus, chaque pâte céramique a une porosité différente. Si tu biscuites ( pour la faïences) ou dégourdis ( pour le grès et la porcelaine), 2 pâtes céramiques à la même température, le taux de porosité de la terre sera différent car elles n’ont pas les mêmes propriétés.

La quantité d’émail déposée impacte sur la reproductibilité des émaux

La porosité du tesson

La porosité du tesson en elle-même n’est pas importante. Ce qui est important pour obtenir un émail reproductible, c’est d’avoir une cohérence sur la porosité du tesson. En effet, c’est cela qui jouera sur la quantité d’émail déposée sur le tesson.

Pour une même terre, tu dois garder la même température pour la cuisson du biscuit ou du dégourdi, afin que ton émail soit reproductible. La température en elle-même n’est pas très importante. Ce qui est important, c’est de garder une régularité afin que la terre que tu vas ensuite émailler ait la même porosité !

Pourquoi est-ce si important ? Cela est lié au fait qu’un tesson poreux absorbera plus d’eau. Ainsi, l’émail adhère plus facilement et le tesson sèche plus rapidement. Inversement, un tesson moins poreux absorbera moins d’eau et aura moins d’émail qui viendra s’y poser. La couche d’émail sera donc moins importante.

Sécher son tesson avant une deuxième application

Pense à sécher ton tesson entre 2 application. En effet, si le tesson est humide, il absorbera moins la seconde couche d’émail.

Si tu fais des superpositions

Si tu superposes 2 émaux, le rendu sera différent si tu laisses sécher ou pas ton émail du dessous. La couche de l’émail que tu mettras par-dessus sera plus épaisse si tu as laissé sécher ton émail auparavant, et moins épaisse si le précédent émail était toujours humide.

Si tu as loupé le précédent émaillage

Laisse bien sécher ta pièce. Si tu émailles à nouveau avec un tesson humide, l’émail ne se déposera pas bien sur la pièce.

Pour les grandes pièces

Si tu émailles l’intérieur au versé puis l’extérieur dans un second temps, fais attention. Tu constateras, après avoir émaillé l’intérieur, que le tesson s’assombrira car il contient l’humidité de l’émail intérieur. Attends de quelques heures à 1 journée avant d’émailler l’extérieur.

Petite note : plus les pièces sont fines, plus la saturation du tesson se fera rapidement ! Plus tes parois sont fines, plus tu devras faire attention à laisser sécher tes parois entre chaque émaillage !

La densité et viscosité

Si tu ne connais pas la densité de ton émail, tu ne peux pas obtenir un émail reproductible. En effet, la densité est la clé pour avoir la même quantité d’émail déposée sur le tesson.

peser l'émail

La densité de l’émail, la clé d’un émail reproductible

Le calcul de la densité est le préalable pour tout émail réussi. On dit qu’en général, elle doit être siuée entre 1,3 et 1,4 pour la faïence et entre 1,4 et 1,5 pour le grès et la porcelaine.

Certains émaux peuvent avoir la même apparence et se comporter de la même manière lorsqu’ils sont fins ou épais. D’autres aiment une densité élevée, qui leur confère un rendu plus profond, tels les émaux mates. Les couvertes, les émaux transparents, ont généralement une densité plus faible que les émaux colorés afin qu’ils ne deviennent pas blanchâtres. A toi de définir la densité qui te plaît pour ton émail. La seule règle est de garder toujours la même pour que l’émail puisse être reproductible.

Pour avoir plus d’informations sur la densité et apprendre à la mesurer, va voir cet article dédié.

La viscosité

La viscosité est basée sur la façon dont les particules de votre émail interagissent les unes avec les autres. Si on utilise des matériaux absorbants, l’émail se comporte comme si la densité était plus élevée, car une partie de l’eau a été absorbée par les particules. Mais cette eau absorbée est toujours là, affectant l’application. Elles est absorbée par le tesson.

Le carbonate de magnésium est par exemple un matériau très absorbant qui va jouer sur le rendu de notre émail, le rendant plus épais.

Pour jouer sur le rendu de notre émail, sans ajouter de l’eau, nous avons la possibilité de floculer ou de défloculer le mélange. La floculation épaissira l’émail et la défloculation le diluera.

Comme défloculant, tu peux utiliser du Dolaflux ou tout simplement du silicate de soude. Fais attention à ne pas en mettre trop, le silicate de soude étant un fondant, passé une certaine quantité, il changera les caractéristiques de ton émail !

Facteur 4 pour un émail reproductible : le tamisage et la durée du mélange

Pour obtenir un émail reproductible, le tamisage et le mélange de l’émail sont incontournables

Le matériel

Pour plus d’informations sur le matériel nécessaire pour tamiser et mélanger les émaux, consulte notre formation gratuite : Débuter dans les émaux.

Le mélangeur

En fonction de la quantité d’émail que tu utilises, tu vas mélanger ton émail avec différents instruments :

  • un mousseur à lait pour faire les tests
  • un mélangeur pour les petits seaux
  • un mélangeur à peinture pour les grands seaux

Tu peux aussi utiliser une cuillère en bois pour décoller l’émail qui a plombé sur le fond de ton seau. Je te déconseille de n’utiliser qu’une cuillère en bois. Sans mélangeur électrique ton émail ne sera pas assez homogène ( sauf si tu tournes très très vite !). La durée pendant laquelle tu mélange a aussi son importance. Note cette durée afin d’être le plus reproductible possible si tu mélanges 10 secondes, 30 ou 1 minute !

Le tamis

émail reproductible : le mélange de l'émail
émail tamisé ou pas sans mélange préalable au mélangeur grande vitesse

Tamiser ton émail te permet de bien mélanger les oxydes métalliques ou les colorants de masse. En fonction du tamis que tu utilises et du nombre de passages, le rendu sera différent.

Je te conseilles d’utiliser des tamis de maille 80 ou 100, les tamis de maille 120 sont trop fins pour nombre d’émaux.

Facteur 5 pour un émail reproductible : la méthode d’application

Le choix de la méthode d’application de l’émail, que ce soit au trempé, au coulé, au pistolet ou au pinceau va influer sur son rendu.

Au trempé

Lorsque tu trempes ta pièce, fais attention et dis-toi que la durée pendant laquelle tu trempes ta pièce est importante. Un trempage plus long implique plus d’émail sur le tesson.

Mon conseil: prépare-toi un seau d’émail assez grand pour tremper ta pièce uniformément.

Au pistolet :

L’émaillage au pistolet est encore un autre monde. Voici l’article sur le pistolet pour y trouver toutes les infos.

Les 2 clé pour que ton émail soit reproductible :

  • compte le nombre de fois à laquelle tu exposes les zones de ta pièce au pistolet
  • garde les mêmes réglages du pistolet et du compresseur d’une fois à l’autre.

Pour plus d’informations sur l’émaillage au pistolet, consulte cet article.

Au pinceau

Pour obtenir un émail reproductible au pinceau, attends que chaque couche sèche avant d’en mettre une autre. Utilise un pinceau assez large qui couvre une grande partie de la pièce afin d’exposer la pièce à la même quantité d’émail.

Pour conclure, un émail ne dépend pas uniquement de sa recette. Les 5 facteurs de reproductibilité houent un rôle énorme. Garde-les toujours en tête ou note-les sur une petite affichette dans ton atelier. J’espère que ces conseils t’aideront dans la mise en pratique de ton émail !

Partagez l'article
Pinterest
Facebook
Sarah
Sarah
Passionnée du tournage de poterie, je me suis donné un objectif : vivre de ma passion! Ce blog a pour but de partager avec vous mes recherches, mes réalisations, mes échecs et mes réussites. Bienvenue!
EN LIRE PLUS...
Assiettes céramique

Tous les jeudis j’accueille en live des artistes, céramistes, toujours en lien avec la poterie. Le but est de vous faire découvrir leur parcours, leurs créations,…

La croûteuse en céramique

La croûteuse est un outil très pratique en modelage et particulièrement dans le façonnage à la plaque. Son utilisation représente…

le mouvement Arts and Crafts

Aujourd’hui, le potier n’est plus seulement l’ouvrier tournant à la perfection dans des manufactures. Le potier est un concepteur d’idées,…

couteau décoré au mishima

Dans cet article, je vais te parler du mishima, et de son dérivé, le zōgan. C’est une méthode de décoration…

Le photophore maison de Noël

Les jours commencent à raccourcir, les publicités de Noël font leurs apparition et la calendrier de l’avent va bientôt arriver.…

S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tous les JEUDIS
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.
Reçois le "Bol d'air", notre bulletin hebdo .

En fournissant votre email vous acceptez de recevoir la lettre d’info du Bol et vous avez pris connaissance de notre politique de confidentialité. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement présent dans tous nos emails.

Pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique.

Inscris-toi
ET PROFITE GRATUITEMENT
3 FORMATIONS VIDÉO

– débuter avec les émaux
– les bases de la poterie
– les bases du décor

1 newsletter hebdomadaire
UNE newsletter

pour apprendre, découvrir et progresser dans la céramique