“Comme par magie” – Assumer votre créativité

Mon avis de potière sur le livre “Comme par magie” d’Elizabeth Gilbert, un livre motivant sur la créativité.

Lors de mes cours de poterie, l’une de mes supers élèves (il faut dire que j’ai la chance de n’avoir que des élèves exceptionnels), m’a parlé de ce livre d’Elisabeth Gilbert. On discutait de la difficulté à trouver notre style et de la difficulté à s’assumer en tant que céramiste. ” Comme par Magie ” collait parfaitement à cette discussion.


Je crois que c’est un grand geste d’amour que de rappeler à quelqu’un qu’il peut accomplir quelque chose par lui-même, que rien ne lui est dû et qu’il n’a pas autant de faiblesses et d’entraves qu’il le croit.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Juste après le cours, j’ai couru l’acheter, elle nous l’avait tellement vanté que je ne pouvais faire autrement.  Ce petit traité sur la créativité m’a beaucoup plu. Il m’a donné un bon coup de pied aux fesses sur mon rapport à la création. Je trouve que ce livre pétillant nous insuffle de la confiance en relativisant la démarche créative. Toute création est bonne, il ne faut pas chercher à en vivre. Il nous pousse à persévérer et à aller de l’avant dans notre quête de création. Voici les points qui m’ont touchés et que j’aimerais partager avec vous.

Ne laissons pas la peur guider nos vies


Pendant toute ma frileuse jeunesse, j’avais fait une fixation sur ma peur comme si c’était ce qu’il y a avait de plus intéressant en moi, alors que c’était le plus banal.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


J’ai peur du changement, peur de rompre l’ordre établi dans ma vie. Je lutte depuis plusieurs années pour endiguer cette peur, mais sans succès. Quitter ma vie toute tracée pour me lancer dans la poterie, n’a pas été facile. Cette situation instable me cause encore du stress.

J’aime le point de vue d’Elisabeth Gilbert : on ne pourra pas éviter la peur mais, il faut avancer avec elle. Il faut donc se laisser un espace mental assez grand pour que notre créativité et notre peur puissent cohabiter, en évitant que ce soit la peur qui mène la danse !


Ma peur prenait toujours les mêmes décisions prévisibles et ennuyeuses, comme un livre dont on peut choisir soi-même la fin, mais qui n’en propose qu’une seule : le néant.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Un travail alimentaire ? Pourquoi pas !


Si vous réussissez à vivre confortablement et durablement de votre inspiration, c’est fantastique. C’est le rêve de tout un chacun, pas vrai ? Mais ne laissez pas ce rêve devenir un cauchemar. Les exigences financières peuvent exercer une telle pression sur une créativité aussi délicate que capricieuse. Vous devez gérer intelligemment les questions financières. Prétendre que vous êtes trop créatif pour vous préoccuper des contingences, cela revient à s’infantiliser- et je vous supplie de ne pas vous infantiliser, cela avilit l’âme.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Je me souviens d’une discussion avec un céramiste qui me disait que seules les personnes dépendant de la poterie pour vivre sont de véritables céramistes. Les autres ne sont que des “animateurs terre” car pour vouloir progresser il faut avoir cette pression financière. Je comprend le raisonnement de ce potier, mais je le trouve très exigeant. Il met beaucoup de pression et d’enjeux.

Pour ma part, j’ai choisi de conserver un boulot à mi-temps qui me rassure dans ma démarche créative.

Vous n’avez pas besoin de permission


Vous n’avez besoin de la permission de personne pour mener une vie créative.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


moi petite comme par magie

Mes parents ont voulu que je sois audioprothésiste, j’ai suivi cette voie. Le jour où je leur ai dit que je voulais être potière, j’ai eu peur de leur réaction. Je suis pourtant une grande fille, avec un amoureux et 2 petits garçons, mais je pensais quand même avoir besoin de leur permission…

Oser créer même si cela n’est pas parfait


Tant de nous croient à la perfection, qui ruine tout le reste, car le parfait n’est pas seulement l’ennemi du bien; c’est aussi l’ennemi du réaliste, du possible et de l’amusant.

Rebecca Solnit


Je tourne beaucoup de pièces, mais sans les terminer, car le col n’est pas tel que je le souhaite, le pied imparfait, etc… Je laisse sécher ma pièce, puis je recycle ma terre.

On fait beaucoup de superbes projets, mais on ne les mène pas au bout. Cela fait 2 ans que je crée dans mon coin sans oser vendre mes pièces car elles ne sont pas assez parfaites à mes yeux. Pourtant, c’est le processus créatif dans son ensemble qui me permettra d’évoluer. Le regard des autres, les remarques plus ou moins positives, sortir de ma zone de confort et produire, produire, produire une pièce finalisée !

C’est décidé! Dès le mois prochain, j’arrête de tergiverser et je vais démarcher les boutiques !


Avant d’oublier, une autre chose encore: personne ne vous demande de sauver le monde avec votre créativité. En d’autres termes, non seulement votre art n’a pas besoin d’être original, mais il n’a pas non plus à être important.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Une belle présentation de ses parents


Pour le meilleur ou pour le pire, mon père m’a appris que le meilleur endroit pour planter sa tente est toujours celui où se trouve le panneau ” CAMPING INTERDIT”.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Elisabeth Gilbert ne vient pas d’un milieu artistique, ses parents étaient des gens simples avec des métiers “ordinaires”. Son père avait un travail de fonctionnaire et distillait sa touche de folie dans ses moments de liberté. Sa mère avait un caractère bien trempé sous des allures de sage mère au foyer. J’adore le portrait qu’elle trace de ses parents: des gens banals au premier abord, mais intéressant lorsque l’on prend la peine de creuser. J’y retrouve totalement mes racines.

Ne faites pas attention à l’opinion des autres

Il est très difficile pour moi de montrer mes réalisations par peur du regard de l’autre. Il a été très difficile pour moi d’assumer un métier, disons “hors norme”, par peur du jugement de l’autre. Ces 2 citations me touchent et me font du bien à entendre et réentendre !!!


Laissez les autres vous enfermer dans une case tant qu’ils le veulent. Ils le voudront parce qu’ils aiment cela. A vrai dire, ils ont besoin d’enfermer dans des cases pour avoir l’impression qu’ils ont mis un ordre rassurant dans le chaos de l’existence.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Slide JE VISITE Forme toi à la poterie ! Libère ta
créativité
L' Atelier du Bol atelier du bol

Nous passons toute notre vie entre 20 et 40 ans à nous efforcer d’être parfaits, parce que nous nous soucions énormément de ce que les autres pensent de nous. Puis nous atteignons la cinquantaine et nous commençons enfin à être libres, parce que nous décidons que nous n’avons rien à faire de l’opinion d’autrui. Mais vous ne serez libre qu’une fois que vous aurez atteint la soixantaine, où vous comprendrez cette vérité libératrice: de toute façon personne n’a jamais pensé à vous.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Comme par magie : ode à la persévérance


Si par hasard vous vous apercevez après quelques années que vous n’avez rien trouvé qui remplace l’écriture – rien qui vous fascine, vous émeuve ou vous inspire autant que lorsque vous écrivez …. eh bien, monsieur, je crains que vous n’ayez d’autre choix que de persévérer.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Quand j’ai débuté le tournage en céramique, je me suis sentie nulle, je pensais ne jamais y arriver. Mais j’ai une qualité: je suis persévérante. Je trouve qu’en grandissant, nous perdons cette faculté de persévérance: un enfant tombe de nombreuses fois avant de savoir marcher ou faire du vélo, il lui faut bien 3 ans pour apprendre à parler. En étant adultes, nous voulons arriver à tout, tout de suite.  Je ne suis pas la plus douée, je pense qu’il me faut pas mal travailler là où d’autres y arrivent plus aisément. J’ai eu pas mal d’échecs mais aujourd’hui je peux constater ma progression tant au niveau du tournage qu’à mon rapport à la créativité. Les débuts dans le tournage en céramique sont durs et ingrats pour tout le monde, on a trop souvent tendance à masquer cette réalité. Donc si vous êtes dans cette phase où la balle de terre ne veut pas se centrer, courage ! Continuez ! Tout le monde y arrive avec le temps.


Ce que tu produis n’est pas nécessairement toujours sacré, me rendis-je compte, sous prétexte que tu penses que ça l’est. Ce qui est réellement sacré, c’est le temps que tu passes à travailler sur un projet, la manière dont ce temps décuple ton imagination, et dont cette imagination décuplée transforme ta vie.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


La confiance en vous : la confiance du roublard


Il a confiance dans sa ruse, sa légitimité, sa capacité à retomber sur ses pieds dans n’importe quelle situation. Jusqu’à un certain point, bien sûr, il a aussi confiance dans les autres. Mais plus que tout le roublard a confiance en l’Univers. Il a foi dans son comportement chaotique, anarchique et toujours fascinant. Il est convaincu que l’univers est constamment en train de jouer, et particulièrement qu’il veut jouer avec lui.

Elisabeth Gilbert – Comme par Magie


Elizabeth Gilbert nous conseille d’avoir en soi la confiance du roublard, une confiance joyeuse, pas trop sérieuse. Il faut arriver à se dire que les choses sont bien faites. Ce qui doit se faire se fait. Ce n’est pas une ode à l’attentisme, loin de là, mais un pas vers un laisser aller confiant dans ce qu’on ne peut, dans tous les cas, pas maîtriser. Ayons confiance en soi, on ne risque ni sa vie, ni celle des autres en pratiquant la poterie !

Allez, une dernière citation pour la route…

Comme par magie : une lecture qui fait du bien !


Ce n’est pas le nom qu’on vous donne qui compte, c’est celui auquel vous répondez.

W.C Field


J’espère vous avoir donné l’envie de lire ce bouquin qui donne une vision optimiste de l’art. Si cette lecture vous a impacté dans votre pratique de la poterie, prenez le temps de le partager. Pour les non-pratiquants, elle vous donnera peut être l’envie de vous lancer dans une activité créative… Et pourquoi ne pas apprendre la poterie ?

Pour ma part, Elizabeth Gilbert m’a donné un regain de confiance en moi et m’a permis de relativiser la pression que je mets sur mes petites épaules ! Je vous souhaite une belle créativité ! 🙂

11 Comments

  1. Pourtau sophie mars 13, 2020 at 9:05

    Merci Sarah!ton article fait du bien!!❤

    Répondre
    1. Sarah mars 14, 2020 at 7:24

      Avec plaisir! Merci pour ton message!

      Répondre
  2. sophie mars 14, 2020 at 8:54

    Merci…. ce petit message tombe à pic sur mon p’tit chemin…. belle journée ; )

    Répondre
    1. Sarah mars 14, 2020 at 7:30

      C’est parfait! J’ai découvert ce livre au bon moment moi aussi. C’est comme si certains livres arrivent jusqu’à nous pour nous faire avancer. La magie de la lecture!

      Répondre
  3. Valérie C mars 14, 2020 at 9:51

    Un article juste comme il me fallait …
    Merci
    Mais vais-je sauter le pas ?

    Répondre
    1. Sarah mars 14, 2020 at 7:31

      Bien sûr que tu vas le sauter! 😉

      Répondre
  4. Chollet novembre 8, 2020 at 10:55

    Bonjour Sarah, très agréable de lire cet article, je travaille sur ça justement, ne pas se mettre la pression, faire, créer, sans se préoccuper du résultat, de l’image du résultat attendu… Et de la peur de ne pas l’atteindre qui nous paralyse….

    Répondre
  5. Gisèle février 2, 2021 at 7:37

    Merci pour cette article qui arrive au bon moment car je doute beaucoup ces derniers temps sur ma capacité à y arriver, à progresser. Je vais acheter ce livre !

    Répondre
    1. Sarah février 2, 2021 at 8:48

      Merci pour votre message, je suis tombé sur ce livre comme vous sur cet article 😉

      Répondre
  6. Christelle Pautonnier février 22, 2021 at 9:34

    Bonjour Sarah,

    Olalala j aimerai juste te rencontrer avec un énorme sourire sur mon visage pour te dire Merciiiiii,
    Ton article est juste euh, juste, bienveillant, et procure une sensation… D envole! Le petit coup de pouce qui me fait dire “tu as bien fait de démissionner, tu cas y arriver” (pas sur un coup de tête mais sur démission reconversion avec des droits pôle emploi derrière, fonceuse mais pas téméraire !) pour pouvoir aller au bout d un projet.
    Voilà juste un énorme merci le 22 février 2021 à 10h33.

    😘

    Répondre
    1. Sarah février 22, 2021 at 9:35

      Merci à toi Christelle!! et comme on dit, on n’a qu’une vie …

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.