Centrer la terre sur un tour de potier

Cette vidéo sur le centrage de la terre fait partie des cours de poterie proposés par l’Atelier du Bol. Je te partage quelques astuces pour bien centrer la terre, ainsi que les erreurs à ne pas commettre lors du centrage ! Si elle te plaît, inscris-toi pour suivre notre formation gratuite sur les Bases de la poterie.

Pourquoi centrer la terre ?

Le but du centrage est de faire tourner ta balle de terre au milieu de votre girelle sans qu’elle danse. Si ta terre est bien centrée, lorsque tu creuseras ta balle de terre, les parois seront être d’épaisseurs et de hauteurs égales. C’est la partie la plus difficile, la plus ingrate de la poterie au tour, mais c’est la plus importante ! Si une balle de terre n’est pas centrée, il sera ensuite très difficile de monter les parois.

Persévérez !

Je te conseille de persévérer dans le centrage tant que tu n’as pas acquis les gestes. Consacre au moins 4, 5 ou 6 balles de terre rien qu’au centrage. C’est très frustrant et très énervant mais c’est vraiment la base de la poterie au tour !

Mes conseils avant de débuter

  • Je te conseille de débuter le centrage avec des balles de terre de 500 grammes, 600g si tu as vraiment de grandes mains. Cette masse de terre nous permettra de ressentir les sensations sans avoir trop de poids à centrer.
  • Les coudes doivent être bien calés sur le haut de la cuisse ou dans la jambe de manière très rigide pour résister à la force centrifuge. Les mains doivent toujours être reliées entre elles.
  • Pendant le centrage, il est important d’humidifier la terre à l’aide d’une éponge imbibée d’eau. Ou directement à l’aide de ta main, mais dans ce cas la répartition de l’eau sera moins homogène.
  • Le bol d’eau doit toujours être à proximité afin de garder terre et mains mouillées.
  • Quand humidifier la terre ? Lorsque tu commences à tourner, humidifie bien ta main et ta balle de terre. Tu dois humidifier tes mains dès qu’elles accrochent à la terre, et dès que tu les sens chauffer. Il vaut mieux humidifier légèrement et souvent que trop d’un coup.
  • On doit utiliser le tour à sa vitesse maximale car la force centrifuge nous aide à centrer la terre.

Les étapes pour centrer la terre

Placer la balle de terre

  • S’assurer que le côté placé sur la girelle est bien bombé et non plat, et encore moins creux. Une bulle d’air pourrait se créer en dessous, donnant d’énormes difficultés pour la centrer.
  • Placer la balle de terre sur la girelle bien sèche. Elle adhérera mieux.
  • Lancer la balle de terre contre la girelle et ne pas la placer tout doucement. Cela permettra qu’elle adhère mieux à la girelle.
  • Repérer les cercles concentriques présents sur la girelle et placer la balle au milieu.Si la balle de terre n’est pas au centre lorsqu’on l’a lancée, il ne faut pas hésiter à la déplacer en la glissant sur la girelle.

Premiers gestes

  • Bien mouiller ses mains et la balle de terre.
  • On appuie sur le dessus de la balle afin de bien l’accrocher à la girelle.
  • On mettra ensuite nos mains autour de la balle et on la laissera danser pendant quelques secondes. Un joint s’est créé entre la girelle et la balle de terre avec de la barbotine. La balle de terre est bien accrochée à la girelle, tu peux commencer !

Centrer la terre par pression

Le centrage par pression est un jeu de passe passe entre une main et une autre. Dans ce centrage, 2 pressions principales tendent à centrer une masse d’argile en rotation.

Il y a tout d’abord une pression horizontale. Cette pression est effectuée par la main gauche. On place le mont de venus de la main gauche sur le côté de la balle et la paume de la main gauche est placé à 7 heures. Le pouce est collé à l’index et la base de la pomme est en cuillère contre le bas de la balle. Les doigts de la main ne servent qu’à éviter que la balle ne s’écrase trop. Le bas de la main doit juste frotter sur la girelle. La main gauche appuie parallèlement à la girelle vers 1h. Cette pression de la main gauche exercée seule sert à monter la balle de terre.

centrer la terre par pression

La deuxième pression est la pression verticale, la pression vers le bas qui est exercée par la tranche de la main droite. La tranche de la main droite est placée sur le dessus de la balle de terre. La main droite est placée perpendiculairement à la balle de terre. Cette pression exercée seule permet de baisser la balle d’argile et de lui donner une forme plus évasée.

Le centrage par pression est donc une combinaison de ces deux pressions: la pression horizontale et la pression verticale, réalisées simultanément. Si la balle bouge trop, on appuie vers le centre de la girelle avec le haut de notre corps pour donner plus de force à notre avant bras. Le fait de jouer à monter et baisser la balle de terre peut aider à centrer votre balle de terre.

Attention! Il faut vraiment penser à toujours avoir le dos bien droit pour ne pas se faire mal au dos.

Lorsque l’on centre une petite pièce, seul le centrage par pression sera exercé car nous n’auront pas la matière pour monter en quille.

Centrer la terre par la montée en quille

centrer la terre par la montée en cone

La deuxième méthode pour centrer votre balle est la montée en quille / cône. Place tes mains en casse noisette autour de la balle de terre. Les doigts de tes mains sont placés les uns sur les autres afin de toujours avoir les mains reliées. On serre la motte de terre entre les mains comme si on écrasait quelque chose.

Attention! Il ne faut pas chercher à tirer la terre vers le haut. C’est vraiment un écrasement horizontal et il faut toujours commencer à travailler ta balle de terre à la base. On peut s’y reprendre à plusieurs fois pour écraser la terre. Quand la terre monte et seulement quand elle monte, on commence à monter nos mains en pressant la masse de terre qui se forme. On relâche la pression au fur à mesure de la montée de la quille. On termine la quille avec le pouce en haut. Il faut que la quille soit deux ou trois fois plus haute que la balle de terre originelle.

Après avoir monté ta quille, il faut maintenant la redescendre. Pour cela ralentis légèrement la vitesse du tour.

L’articulation du pouce gauche est sur le sommet du col. Le pouce droit se place sur le pouce gauche pour avoir toujours les mains reliées. Il faut appuyer sur le sommet de ta quille et enrouler la terre en appuyant vers un point imaginaire de la girelle qui se trouve vers l’avant de la girelle entre 11 et 12 heures, et au niveau du deuxième cercle concentrique. Lors de la descente, ta main droite doit recevoir la quille en panier. Il ne faut jamais redescendre la quille en appuyant vers le centre de la girelle sinon ça décentrerait la balle.

Conseils

  • Répéter la mise en forme de la quille au moins trois fois pour bien centrer ta balle de terre.
  • A la fin du centrage, la balle de terre doit être légèrement plus évasée en bas qu’en haut. Tu auras moins de décentrage lors du perçage de la balle de terre.
  • La largeur définitive de la balle de terre centrée doit être approximativement la même largeur que celle de l’objet que tu fabriques.
  • Je te conseille de recentrer une fois par pression après ton centrage par quille, cela fini de bien stabiliser la balle de terre.

Comment savoir que la balle de terre est bien centrée ?

Pose tes mains sur la balle de terre et il ne faut plus que tes doigts bougent !

Plus de détails Apprendre le tournage Un programme créatif pour acquérir les techniques essentielles du tournage et du décor. Les bases de la poterie Découvrir les savoirs essentiels pour apprendre la poterie sur de bonnes bases. Plus de détails Modelage à la maison Des créations originales pour apprendre le modelage chez soi. Plus de détails Aventure Poterie Une immersion de 5 mois dans l'univers de la céramique en créant ton propre atelier. Plus de détails

Les erreurs de centrage

La forme champignon

Les doigts de la main gauche ne sont pas droits et l’auriculaire de la main gauche appuie trop. En redescendant la balle de terre, cela pourra créer une bulle d’air dans le sillon.

former champignon

Le creux au centre

La deuxième erreur est d’appuyer plus avec la tranche de la main droite qu’avec les doigts. Cela crée un creux dans la balle de terre qui te gênera pour la montée de la quille.

creux au centre

Le volcan

Si on monte la quille à partir d’une boule de terre creuse sur le dessus, on crée un volcan. Il faut commencer à monter sa quille avec une balle de terre arrondie sur le dessus.

Pour rattraper le volcan, descends les côtés au fur et à mesure de la montée de la quille. Si tu pense avoir enfermé un peu d’air, je te conseille d’enlever la pointe de la quille qui peut contenir des bulles d’air.

le volcan

Les mains en coupelle

Si on monte la quille avec les mains en coupelles, c’est à dire orientées vers l’extérieur et non pas vers le centre, on crée une fragilité sur la quille.

Pour le rattraper, appuies sur le dessus de la quille pour la tasser.

mains en coupelle

Le pas de vis

Si on veut monter trop rapidement la quille, on peut créer des pas de vis. cela peut faire rentrer des bulles d’air et fragiliser ta quille. Si on tire la terre vers le haut en la pressant fort, on peut même l’arracher.

le pas de vis

Voilà ! Tu sais tout sur le centrage ! Si mes explications ne sont pas claires, visionne la vidéo ! C’est bien plus simple pour assimiler des gestes. D’ailleurs, n’hésite pas à regarder la vidéo plusieurs fois afin de bien t’imprégner de ces gestes.

Il va te falloir une bonne dose de patience et de courage car le centrage est l’étape la plus ingrate dans l’apprentissage du tournage.

Sarah

2 Comments

  1. Anne-Claire août 29, 2020 at 7:20

    Bonjour Sarah,
    J’étais déjà venue commenter ailleurs, lorsque j’étais en recherche de mon futur tour de potier. Maintenant qu’il est là, c’est une toute autre histoire… Je ne comprends pas, quand je suis chez ma prof, je n’ai pas de souci pour centrer. Mais chez moi, c’est la cata… J’ai mon tour depuis une semaine et pour l’instant, j’ai seulement réussi à faire une minuscule coupelle et pas mal de barbotine… J’ai aussi, grace à mes nombreux échecs, environ 3,5 kilos de terre à recycler… Bref. Je me demande du coup s’il s’agit d’une erreur de posture ou si j’ai oublié de fixer un truc sur le tour ou si tout simplement j’enchaine les erreurs (ce qui est fort probable quand je lis cet article…). En tout cas, un grand merci pour votre blog qui est vraiment super et bien détaillé ! Bonne journée 🙂

    Répondre
    1. Sarah août 30, 2020 at 6:57

      Bonsoir Anne-Claire,
      pourrais-tu te filmer et m’envoyer la vidéo je te donnerai mon avis avec grand plaisir!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.